METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ANGRA (br) - Fe…
· WEAKSAW (FRA) -…
· MASTERPLAN (de/…
· MANIGANCE (FRA)…
· SOILWORK (se) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BANANE METALIK …
· HELLFEST OPEN A…
· SYLAK OPEN AIR …
· UGLY KID JOE (u…
· THE GATHERING (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 111 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SEVERE TORTURE (nl) - Feasting On Blood (2000)








Label : The Plague / Hammerheart Records
Sortie du Scud : 9 octobre 2000
Pays : Pays-Bas
Genre : Brutal Death Metal
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 34 Mins





Avouons qu’avec un tel nom et une pochette aussi explicite, il est difficile d’imaginer que cet enregistrement ait été effectué du côté du Neverland. Monsieur Crocodile en est d’ailleurs tout déconfit, lui qui aurait tant aimé sentir de plus près la barbaque bien dodue du Captain’ Crochet. Si SEVERE TORTURE débarque de nulle part en 2000 avec un premier test à soumettre à notre ouïe, il semblerait que ses membres aient émis la volonté de ne pas trop torturer les plus fragiles d’esprit en soumettant une cover repoussante que seuls les plus virils d’entre nous aurait eu l’audace d’apprécier.
C’est mal connaître l’enthousiasme qui m’envahit à la vue de pièces de boucherie post-délétères. Risquerait-on l’intoxication à acheter pareille viande crue ? Peut-être pas forcément le ténia mais au moins une hydatide. La premier titre est formel ; dès fèces pour Jésus ! Il va être bien. On lui à fait boire du vinaigre, donné un coup de lance dans le côté, conçu une couronne de ronces sans parler des clous qui ornent ses mains et pieds. Voilà que SEVERE TORTURE lui offre des fèces. Le côté idéologique, c’est fait. Manque plus que l’essence brute d’un bon album de Brutal Death : le son. De ce point de vue, y’a pas à chipoter, les hollandais balancent sévère (torture). Pour une première galette, les dudes se débrouillent habilement dans un registre où, si on n’est pas inspirés, mieux vaut rendre copie blanche. Là, c’est tout le contraire. L’intensité va crescendo ! Les blasts-beats s’amoncèlent au fil des minutes, surplombés par des riffs acérés et relativement techniques. Le jeu de basse est remarquablement bien exploité, intro de « Baptized In Virginal Liquid » à l’appui. Le chant n’est pas franchement original (impression d’une chiotte bien encombrée) mais reste efficace. En tout cas, on ne pourra certainement pas leur reprocher de tomber dans des élucubrations dithyrambiques sans fin. Un bon « Butchery Of The Soul », « Decomposing Bitch » ou « Pray For Nothing » vaut son pesant de cacahuètes au moment de prononcer le verdict final. Mon seul regret est que les compositions restent relativement compactes. Je n’aurais pas rechigné contre des petits breaks rythmiques ou des parties instrumentales utilisées avec parcimonie. Enfin, ce n’est pas ça qui va reléguer Feasting On Blood au rang d’album lourdingue et étouffant, loin de là. Ce premier jet est simplement réussi et à ouvert bien des portes au groupe quand on voit actuellement la carrière qu’est en train de réaliser les bataves.
Ce serait presque en oublier que l’hymne final est ponctué d’un énigmatique et très auditivement distinct « There is nothing to do with this ! » (« il n’y a rien à faire avec ça ! »). N’y a-t-il vraiment rien à faire avec ça ? Je n’en suis pas si sûr étant donné que SEVERE TORTURE en a fait, contre la volonté de cette voix, un grand opus.



Ajouté :  Mercredi 02 Juillet 2008
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Severe Torture Website
Hits: 6295
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/12/2017 à 16:17:51 en : 0,1477 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar