METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· RAJNA (FRA) - J…
· KAI HANSEN & FR…
· OBNOXIOUS (FRA)…
· LYCOSIA (FRA) -…
· EDGUY (de) - To…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· IN FLAMES (se) …
· KATAKLYSM (ca) …
· ENTOMBED (se) -…
· SIX FEET UNDER …
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 98 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SEPULTURA (br) - Roots (1996)








Label : Roadrunner Records
Sortie du Scud : février 1996
Pays : Brésil
Genre : Metal
Type : Album
Playtime : 15 Titres - 58 Mins





Après un Chaos A.D. qui fit beaucoup de bruit (dans tous les sens du terme), SEPULTURA revient avec un Roots très attendu. Qu’est-ce que le plus connu des boys bands brésiliens nous réserve ? On avait déjà décelé sur le précédent album une utilisation plus massive de rythmes tribaux, on s’attendait donc avec un titre comme celui-là à ce que le groupe soit revenu à des racines encore plus profondes. Dans un sens, c’est le cas, mais pas là où on les attendait. Tout commence donc par un « Roots Bloody Roots » qui déchire tout de suite sans oublier de nous faire fortement penser au riff de « Refuse/Resist ». Même genre de rythmique basique, même puissance. Du moins, en apparence. Parce qu’on sent que le groupe est allé bien bas dans les graves avec leurs guitares. Et c’est effectivement le cas. Accordé d’une telle manière qu’on a l’impression de jouer contre du beurre si on essaye de reproduire leurs morceaux. Personnellement, je n’ai pas trouvé que cela apportait grand-chose. Pire, lors de leur tournée, ils ont joué leurs anciens morceaux accordés de la sorte, et on ne les reconnaissait plus. Et puis, je n’ai pas trop compris ce petit break dans le morceau qui lui fait perdre toute la puissance chèrement acquise. Puis arrive un « Attitude » qui commence au berimbau. C’est sympa comme instrument. Là je dis oui, les racines sont bien présentes. Bon, ce ne sont que des touches sur une musique plus brutales, mais ça le fait. Malheureusement, quand Max en avait joué au Zenith, il l’avait pété et, vexé, l’avait donc balancé dans la fosse. On ne peut pas parler de Roots sans évoquer le morceau « Ratamahatta ». En compagnie de Carlinhos Brown, adepte des percussions, ce morceau est super entrainant, surtout quand Carlinhos répète sans cesse ce titre. Seulement, comme les autres morceaux de l’album, il est un rien trop long. Ils possèdent presque tous cette petite partie d’expérimentation, qui ne convient pas au groupe et qui plombe même les morceaux les plus remuants. Même si Andreas Kisser aime bien sortir des sons étranges et dissonants de sa guitare, il ne faut pas en abuser. Or, sur Roots, la limite est largement dépassée. Du coup, c’est un album qui lasse. Bon, on ne saura jamais ce que serait devenu la musique du groupe s’ils étaient restés ces quatre-là puisque Max quittera le combo suite à un différent entre les autres membres et leur manager, la femme de Max. Mais si elle avait continué sur cette voix, je ne suis pas certain que le groupe aurait eu un avenir.
Aujourd’hui, du SEPULTURA de cette époque au succès grandissant ne reste que des groupes épars, qui ne savent plus remplir le même genre de salle. Ce qui est bien dommage. Est-ce que le rouleau compresseur CAVALERA CONSPIRACY arrivera à ramener la flamme dans le cœur de ceux qui l’ont perdue ?



Ajouté :  Mardi 15 Avril 2008
Chroniqueur :  Wong Li
Score :
Lien en relation:  Sepultura Website
Hits: 8043
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/12/2018 à 02:22:53 en : 0,1135 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar