METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· PHANTASMA (at) …
· SAXON (uk) - Bi…
· SJODOGG (no) - …
· SILENT VOICES (…
· DELAIN (nl) - C…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· UFO (usa) - Ely…
· THE 69 EYES (fi…
· ANNEKE VAN GIER…
· STRATOVARIUS (f…
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 42 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ANNIHILATOR (ca) - Metal (2007)






Label : SPV / Wagram
Sortie du Scud : 16 avril 2007
Pays : Canada
Genre : Jeff Waters Metal
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 55 Mins





Ben l’a pas peur le Waters…Appeler son album Metal, comme ça, tout net, c’est quand même sacrément marcher sur les plates bandes de Rob Halford ! Remarquez, il n’a jamais caché son admiration pour le Metal God et son backing band, ce Metal fiévreux, radical, tranchant comme une lame de rasoir.
Reste que la discographie d’ANNIHILATOR, son bébé, est loin d’égaler celle de son maître. Que d’erreurs de parcours, d’approximations, et de changements de personnel intempestifs ! Alors qu’à la sortie du désormais trop fameux Alice In Hell, on voyait en Waters le sauveur du Metal moderne, le chevalier riffeur dont le talent ne semblait pas avoir de limite, la casserole avait sacrément refroidi à l’occasion du moyen Never, Neverland, pour finalement ressembler à une allumette en bout de course sur le calamiteux Set The World On Fire, et son « Phoenix Rising » de triste mémoire…
Depuis, tout et n’importe quoi. Des rééditions, pour devoir de mémoire. De l’indus, du Thrash tiède, parfois fameux, des chanteurs, des batteurs, des bassistes en veux tu en voilà. On avait noté une petite amélioration sur Schizo Deluxe, ou le Metal timoré faisait la place à un Thrash de très bonne facture, mais les tics reviennent plus vite que les morpions sur les poils de Clara Morgane.
Autant le dire de suite, Metal n’est pas l’épiphanie musicale qu’on attendait, même si, assez souvent, le headbanging est là. Mais plus par réflexe, par déférence que par réel enthousiasme. Mais y’a du bon quand même, des guitares déjà, le point fort du bonhomme. Avec en guest tricoteurs Alexi Laiho, Michael Amott, Corey Beaulieu et j’en passe. Alors à ce niveau là, c’est un festival. Mais pas la fête foraine de banlieue ou tout se barre en couille, non, plutôt le feu d’artifice de mégapole, bien contrôlé par une équipe de sécurité rodée aux gadgets pyrotechniques. Car il faut le dire, Waters est quand même un des meilleurs guitaristes de sa génération. C’est sur ce point que certains albums d’ANNIHILATOR ont été sauvés d’un désastre total.
Metal porte bien son nom, car ça en est, à coup sur. Mais pas le meilleur. On dirait, quelle coïncidence, un album de raretés de JUDAS PRIEST justement. Mention spéciale quand même à « Army Of One », avec Lips d’ANVIL, « Kicked » avec Corey de TRIVIUM, son intro puissante, et son riff épais, « Couple Suicide », avec Danko Jones & Angela Gossow (ARCH ENEMY), qui a tout d’un hit en puissance, et « Chasing The High », surpuissant, nous remémorant aux plus belles heures de « Human Insecticide », avec William Adler de LAMB OF GOD, d’ailleurs si ce n’était cette put… de batterie triggée, ce serait le meilleur titre de l’album.
Le reste tombe dans les travers habituel du sieur Waters, du HM banal, bancal, voire inconsistant, hésitant entre aggressivité pure et mélodie cheap.
Jeff Waters a toujours eu le cul entre deux chaises, et c’est pour cela qu’il se retrouve souvent sur le banc. Celui des accusés. Accusé d’avoir flingué une carrière des plus prometteuses au nom d’une reconnaissance après laquelle il a toujours couru. Mais s’il est un instrumentiste hors pair, il restera toujours un compositeur moyen.
Quel dommage…elle était si jolie Alice avec son nounours…



Ajouté :  Jeudi 05 Avril 2007
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Annihilator Website
Hits: 11005
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/7/2019 à 06:20:31 en : 0,0567 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar