METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· CRADLE OF FILTH…
· ORAKLE (FRA) - …
· OBITUARY (usa) …
· FIREWIND (gr) -…
· HAVOK (usa) - D…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· STRATOVARIUS (f…
· HARVEST FESTIVA…
· SOIREE M & O OF…
· VULCAIN (FRA) -…
· SISTER (se) - M…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 247 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DISILLUSION (de) - Gloria (2006)








Label : Metal Blade / Nocturne
Sortie du Scud : 23 octobre 2006
Pays : Allemagne
Genre : Metal Progressif
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 51 Mins





Pour les profanes, DISILLUSION est un groupe Allemand Progressif formé en 1994 et combinant allègrement Black, Death et arrangements progressistes et inventeurs. Le trio composé de Vurtox (voix, guitares, basse et claviers), Rajk Barthel (guitares) et Jens Maluschka (batterie) n’en est pas à son premier coup d’essai puisque leur premier album Back to Times of Splendor avait de manière incontestable remporté un franc succès. Un impeccable mariage de plusieurs courant musicaux allié à un semblant de progressif d’une justesse sans équivoque. Beaucoup d’espoirs étaient légitimement fondés sur les débuts de cette formation prometteuse.
Le second album tant attendu Gloria ne passera malheureusement pas le cap du second opus réussi, comme si DISILLUSION avait lancé avec cœur toutes ses forces sur Back to Times of Splendor et ne parvenait plus à composer quoi que ce soit d’intéressant et de concluant. Fini le lyrisme, les épopées épiques, place sur Gloria à l’incohérence, la schizophrénie et le ratage complet du mélange de styles. Car pour ce qui est de saupoudrer son Metal de Jazz, Indus, Electro et bien sûr de passages Prog, DISILLUSION est passé maître dans l’art de l’illusion musicale.
Des morceaux décevants au possible il en est question et débutons sans plus attendre par « The Black Sea » et son refrain tout droit sorti d’une compile de World Music de bas étage. Pourtant, le morceau démarrait de façon captivante avec ce mélange classico-barroco-Metal. Ainsi, ce qui frappe d’entrée sur cet album est le chant avec un filtre vocal horripilant et le vocoder qui viennent mettre à mal l’aura du titre. Le titre « Avalanche » ne déroge pas à la règle et poursuit dans cette direction dépaysante. Autre intro classique sur « Dread It », titre heureusement plus consistant. C’est que l’on commençait à sérieusement d’endormir. On se surprend alors à se réveiller mais DISILLUSION, l’Hypnos du Metal, retombe vite dans ses travers avec ses titres Prog Electro mous du genou dénués de saveur.
Le titre « Gloria », l’anti Thanatos nous ramène à la vie en nous extrayant de notre torpeur… enfin, son intro nous éveille devrait-on dire, car pour le reste, la schizonévrose du groupe n’en devient que trop soutenue. Cela s’échappe dans toutes les directions, avec toujours en prime ces lignes vocales détestables.
DISILLUSION se porte comme le garant de l’école du sabordage personnel musical. On peut définir le style de DISILLUSION sur cet album comme étant les magisters du saccage de titres aux intros alléchantes rondement bien menées pour ensuite les mettre à sacs. Une grosse débandade. Glissement de terrain oblige, la déconfiture s’enchaîne avec « Lava », un instrumental Rock électro qui passe un tantinet mieux. Malgré cela, l’addition est sacrément salée. Seuls quelques titres en réchappent, tels que « The Hole We Are In », un morceau atmosphérique pas trop mal construit ou « Too Many Broken Cease Fires » qui revient à un schéma plus classique de Metal.
En résumé, quasiment une heure d’ennui profond perpétrée par un évident manque de puissance et de jus. Ils souhaitaient obtenir la Gloire avec un grand G, peut-être que le prochain album les replacera sur le droit chemin. On peut céder à un jeu de mot certes trop facile, mais la tentation se fait trop grande, du coup, on peut affirmer que cet album fera office de véritable désillusion.



Ajouté :  Jeudi 16 Novembre 2006
Chroniqueur :  Loki
Score :
Lien en relation:  Disillusion Website
Hits: 10283
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 01/12/2020 à 07:07:06 en : 0,0685 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar