METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SIRENIA (no) - …
· ACYL (FRA) - Am…
· CRUCIFIED BARBA…
· BREAKPOINT (FRA…
· GUITAR TRIP by …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HARSH TOKE (usa…
· NIGHTWISH (fi) …
· JOHN GARCIA (us…
· LACUNA COIL (it…
· ERYNIES (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 152 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE JULIANA THEORY (usa) - Deadbeat Sweetheartbeat (2005)






Label : Abacus Recording / EMI
Sortie du Scud : 21 novembre 2005
Pays : USA
Genre : Emo-pop-rock
Type : Album
Playtime : 10 Titres - Mins





Les américains de THE JULIANA THEORY reviennent avec leur quatrième opus, renouant plus ou moins avec leur second album Emotion Is Dead, avec plus de puissance. Enfin tout est relatif, car la puissance de cette galette n’a rien à voir avec celle d’un groupe de Death bien sûr.
Rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet. Tout commence avec une chanson rock assez sympathique, nommée "This Is A Lovesong For The Lifeless", dans la veine d’un FOO FIGHTERS. C’est sans prétention, léger, et ça rentre facilement dans les oreilles. La suite se rapprochera plus de l’émocore à la THE USED. On notera particulièrement un joli petit solo de guitare très bien placé sur "Shotgun Serenade", avec une mélodie assez accrocheuse, la chanson "This Valentine Ain’t No Saint" bien rythmée, ou encore "French Kiss Off" assez rock, et qui redonne un peu d’énergie à la fin du CD.
Cela dit, ce n’est pas tout rose. Ce n’est pas qu’on s’ennuie, mais presque. En effet, ça sent vraiment le réchauffé, le tout n’est pas très original, et le coté mielleux souvent présent dans ce style est ici vraiment oppressant (en témoigne en premier lieu le nom des titres "I Love You To Death", "My Heart Is A Soldier", etc.). De plus, le morceau cachée à la fin de l’album, a peine 15 secondes après la fin de la dernière chanson, fait vraiment cliché, c’est une belle et langoureuse ballade, pas trop mal faite dirons nous, mais qui manque sérieusement d’authenticité.
En bref, ce disque n’est ni mauvais, ni bon. Mais une chose est sûre, si vous avez une petite cousine de 14 à l’esprit rock/rebelle, c’est le cadeau idéal.



Ajouté :  Jeudi 15 Décembre 2005
Chroniqueur :  Pley
Score :
Lien en relation:  The Juliana Theory Website
Hits: 10413
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/12/2019 à 09:50:44 en : 0,0542 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar