METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· UNFRAGMENT (FRA…
· HEADCHARGER (FR…
· MALMORT (FRA) -…
· NEUROSIS (usa) …
· ACCEPT (de) - W…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· NIGHTWISH (fi) …
· GAMMA RAY (de) …
· KLONE (FRA) - G…
· DEW-SCENTED (de…
· ANNIHILATOR (ca…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 71 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

YNGWIE J. MALMSTEEN (se) - Elysée Montmartre à Paris (04/06/05)


Autre Groupe Présent au concert : YANN ARMELLINO (FRA)
Date du Concert : juin 2005
Lieu du Concert : Elysée Montmartre (Paris, France)
Photos du concert sur Ludopix.com

Il serait exagéré de dire que YANN ARMELLINO est un grand showman puisqu’il ne nous livrera pas beaucoup de frasques scéniques mémorables. Toutefois, sa simplicité lui va bien et le guitariste gagne immédiatement un capital sympathie auprès d’un public qui n’était clairement pas venu pour lui. Le Français enchaîne ses meilleures compositions dont le charme se propage rapidement. Ajoutons qu’il faut tout de même un certain courage pour se présenter en première partie de Malmsteen avec une bande-son et un seul musicien (bassiste) en accompagnement !
Parmi les commentaires du public, on n’évitera pas les sempiternelles comparaisons (parfois justifiées) avec Satriani. Mais on a le sentiment que Armellino a fait du bon boulot et que l’auditoire y a été sensible. (6/10)

Pour la tête d’affiche, la salle ne se remplira pas davantage. L’Elysée Montmartre est loin d’être complet.
Après un court entracte, alors que la scène est encore plongée dans l’obscurité, nous avons droit à un premier solo annonciateur du déluge de notes qui va suivre. MALMSTEEN déboule à toute vitesse avec un “Rising Force” tonitruant. Considérablement amaigri, rajeuni, le virtuose est en grande forme et il ne ménagera pas sa peine tout au long de ce concert. Il ne cessera de balancer sa guitare par dessus son épaule, de jeter des médiators, de donner des coups de pieds, de jouer avec les dents ou derrière la tête. Il est naturellement au centre de tous les regards et constitue d’ailleurs la seule attraction valable de ce concert dépouillé : un light-show minimaliste, des effets limités au fumigène, aucun décor (excepté l’impressionnant mur de Marshall). Il est clair que le spectacle, c’est lui ! D’ailleurs ses autres musiciens sont franchement insignifiants (c’est pour cela qu’il les a choisi !). Doogie White n’a aucun charisme, il se contente de chanter ce qu’on lui demande. A-t-il été bridé par le maître Suédois ? Toujours est-il qu’au début du set on a le sentiment qu’il chante mieux que sur album. Cette impression disparaît lorsque surviennent les premiers pains et une franche baisse de régime. On a alors l’impression que Malmsteen est vraiment seul en scène. Le six-cordiste se livre à tous ses exercices favoris incluant plusieurs passages impressionnants sur guitare éléctro-acoustique.
On remarquera un incident de taille puisqu’il interromps le show pendant plusieurs minutes : à force de se livrer à ses extravagances, Yngwie s’est coincé les cheveux dans la bandoulière de sa guitare et son roadie semble peiner à les lui démêler ! S’ajoute à cela un sérieux problème de micro puisque le maître ne peut plus jouer ! Doogie White prend la parole (quel charisme !) pour nous avertir que le concert est interrompu, heureusement, l’attente sera courte et Yngwie repart de plus belle comme si de rien n’était.
On fera tout de même une remarque inquiétante puisque nous avons pu constater sans ambiguïté que les morceaux qui enflammait le mieux le public dataient tous des débuts. Les plus récents étant beaucoup moins fédérateurs. Malmsteen serait-il un homme du passé ?
On ressort de là avec des notes plein la tête et légèrement grisé (dans tous les sens du terme !) par une telle densité. (7/10)

Setlist:
Rising Force
Never Die
Don’t Let It End
Dreaming
Revolution
Extrait Concerto
You Don’t Remember, I’ll Never Forget
The 7th Sign
Demon Driver
Trilogy Op. Suite
Red House
Black Star
I Am A Viking
I’ll See The Light Tonight


Ajouté :  Vendredi 17 Juin 2005
Live Reporteur :  Alexis de Fireball
Score :
Lien en relation:  Yngwie J. Malmsteen website
Hits: 19222
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 25/2/2017 à 10:31:12 en : 0,1566 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar