METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· HIMINBJORG (FRA…
· RHAPSODY OF FIR…
· NORBERT KRIEF (…
· LUCA TURILLI'S …
· ATTACK VERTICAL…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SEPULTURA (br) …
· GAMMA RAY (de) …
· AVRIL LAVIGNE (…
· SOIREE M & O OF…
· CALIBAN (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 81 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ZZ TOP (usa) - Zénith de Paris (14/10/02)


Autre Groupe Présent au concert : Gary Moore (ie)
Date du Concert : Lundi 14 Octobre 2002
Lieu du Concert : Zénith de Paris

Quand l'annonce de cette date fut dévoilée il y a de cela plusieurs mois, je n'ai même pas réfléchi quel jour de la semaine ça tombait, ni si j'avais autre chose de prévu, ni quel prix pouvait bien coûter une telle affiche. J'ai foncé au Virgin me procurer le précieux sésame ! Car c'est bel et bien une affiche de Légendes qui nous est proposée ce soir dans un Zénith sold out depuis plusieurs semaines. Même si leur carrière est inégale, les Barbus nous ont sorti au fil des années quelques titres qui sont à jamais imprimés dans l'inconscient collectif. Et que dire de Gary Moore, un gratteux fantastique de feeling qui a roulé sa bosse depuis la fin des 60s. Et qui lui aussi nous a servi sur un plateau quelques brûlots brûlants de blues/rock. Qui n'a pas essayé d'emballer quelques minettes dans sa jeunesse sur un "Parisienne Walkways" ? Mmmmmhhh ? ;-)

Et c'est avec lui que la soirée commence, après s'être trouvé une bonne place dans les vingt premiers rangs, avec Alex-le-Rocker et Papa Merlin bien sur.
Les lumières s'éteignent et notre Gary préféré arrive sur scène pépère avec ses deux acolytes musiciens. Une basse, une batterie et Môsieur Moore, ça suffit amplement pour nous faire passer une heure débordante de feeling et de Bonheur à la vitesse supersonique !
Une fois passée la surprise de son empatement assez conséquent (c'est l'alcool qui rend un visage aussi bouffi ?), on entre de plein pied dans le vif du sujet avec un rock "gigotant" !
Tout est en place pour une soirée d'anthologie : un son parfait (pur et puissant), un bonhomme en grande voix (cette voix si spéciale avec cet accent si... incompréhensible !), des musiciens sobres mais terriblement efficaces, et un public sage (trop ?) mais respectueux et reconnaissant.
Gary Moore axe son set sur des titres plus rock et swinguant, plutôt que blues pur et dur. Et on s'en plaint pas, même si je regretterai éternellement de ne pas avoir eu les classiques ultimes que sont "Parisienne Walkways", "The sky is crying" ou encore "Cold day in hell" pour n'en citer que quelques uns… Mais en une petite heure comment être totalement satisfait ? Il en aurait fallu deux de plus tellement c'est un plaisir de voir ce mec à fond dans son trip. Même quand je ne connaissais pas le morceau, j'étais subjugué par la voix et le jeu tout en toucher de ce Maître. Certaines personnes imposent le respect par la seule force de leur charisme, Gary Moore en fait partie.
Et puis ne chipotons pas trop, rien que pour entendre "Walking by myself" et "Still got the Blues" j'aurai fait le déplacement de mon sud natal ! Il n'y a rien à dire de plus je crois. J'ai adoré au delà du possible, et je n'ai qu'une espérance : le revoir bientôt dans une petite salle pour m'abreuver pendant trois heures au moins de son talent incontestable.
Note : 8/10 ("seulement", à cause de la set list incomplète)

Pendant la pause, on tient sans mal notre position dans la fosse, parce que c'est pas tout ça mais après un hors d'oeuvre, aussi génial qu'il puisse être, doit être servi ZE plat de résistance ! Et là mes amis... oh fan... Comment dire... C'était MAGIQUE. Voilà le terme approprié, qui circulait dans plusieurs bouches à la fin du concert d'ailleurs.
On m'avait parlé d'un ZZ Top diminué, statique, tout mou, lors de la précédente tournée du groupe. De plus, Franck Beard (batteur) a eu sa crise d'appendicite la veille ! Malgré tout ils assureront bien leur set par l'entremise du roadie aux futs. Et attention le mec, il taquine sévère (les coups de double pédale sur un boogie ça en jette, hein Alex ! ;-p).

Eh bien laissez moi vous dire que dès leur entrée on stage, tous les doutes se dissipèrent en une fraction de seconde ! Ils débarquent tout sourire, saluent, et hop c'est parti pour prés d'une heure quarante de rock texan. Celui qui vous fait taper involontairement du pied, celui qui transpire le soleil et la tequila, celui qui vous régénère et qui vous plaque un sourire tantôt béat, tantôt rageur (dans le sens : "faut qu'ça swingue encore plus grave qu'ça mon gars" !!!). Le seul truc que l'on ne pouvait manquer de remarquer dans ce décor de cactus réflecteurs, de bottes de paille du désert et de strass, c'est la maigreur maladive de Billy Gibbons (gratteux/chanteur). M'enfin, il s'est fait plaisir et il n'est pas resté amorphe, c'est que ca doit aller...

L'ambiance du show est bien celle que je pouvais imaginer : costards noir pailletés, des lights vifs, un rideau de lamelles argentées un fond de scène, réfléchissant lesdits lights... Du strass assez sobre en fin de compte, juste ce qu'il faut. Manquait que les filles de Las Vegas en bikini et une belle Cadillac pour couronner le tout ! Mais je dirai que le couvre chef de Gibbons rattrapait tout ça !!! Explosé de rire quand Alex me fait remarquer que ca ressemble davantage à un lychee (vous savez, le fruit exotique) géant qu'à un chapeau ! Et puis les célèbres barbes évidemment, rien que de voir ça, on sait qu'on vit un moment privilégié du rock.

Voilà, le décor planté, maintenant parlons musique ! Le son est toujours aussi fabuleux, on discerne chaque instrument, l'équilibre est parfait.
Ils commencent "doucement" leur show, par des titres boogie-woogie ou plutôt blues, le public est toujours trop "propre" à mon goût pendant les morceaux, mais c'est l'ovation à la fin de chacun d'eux. Le spectacle plaît, on en redemande et ils commencent à nous balancer quelques classiques mythiques avec en premier lieu "Got me under pressure", "I'm bad,I'm nationwide", puis vient le magnifique "Rough Boy" dans une atmosphère de recueillement et d'émotion, avec un outro solo d'une justesse à pleurer ! S'ensuivront au cours de la soirée "Cheap sunglasses", "gimme all your lovin'", "Tush","Legs", "La Grange" (le summum du live) en rappel, et tant d'autres... Impossible de citer tous les titres, certains échappant d'ailleurs à ma connaissance, je dois l'avouer.

On était tellement à fond dedans que c'est encore passé trop vite. Les musicos prenaient un pied au moins égal au nôtre, et ça, cela fait toujours plaisir à voir. Ils nous ont fait en chœur leurs pas de danses célèbres sur quelques morceaux, ils avaient les guitares-fourrure sur je ne sais plus quel brûlot, ils se déplaçaient très souvent à chaque coin de la scène, Gibbons nous a gratifié de parties de grattes sobres mais magnifiques dans le style dépouillé du blues, Dusty Hill a toujours cette voix grasseyante jouissive, bref ce fut un régal sur tous les plans, aucune fausse note à déplorer, car même si le Zénith ne s'est pas réellement enflammé tout du long, nous, nous sommes tombés au seul endroit où se trouvaient des fans intégristes du groupe ! On était donc vraiment à fond les ballons dans le move ! lol !

Je suis ressorti de là dans un état second, j'avais du mal à retrouver la réalité. Je venais de vivre deux concerts exceptionnels en un soir, et ca c'est pas tous les mois que ca m'arrive !
Chapeau bas messieurs, vous êtes vraiment des Légendes vivantes.
Note : 9/10


Ajouté :  Vendredi 18 Octobre 2002
Live Reporteur :  Gandalf
Score :
Lien en relation:  ZZ Top website
Hits: 149253
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2017 à 01:50:55 en : 0,1428 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar