METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NOCTURN DEAMBUL…
· ABORTED (be) - …
· BROKEN MIRRORS …
· YANN ARMELLINO …
· SUBLIME CADAVER…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SOULFLY (br) - …
· VULCAIN (FRA) -…
· SOUL GRINDING F…
· HELLFEST OPEN A…
· SHINING (no) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 98 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DEW-SCENTED (de) - Glaz art à Paris (01/02/08)


Autres Groupes Présents au concert : DESTINITY (France), SEVERE TORTURE (Pays-Bas), DEW SCENTED (Allemagne)
Date du Concert : vendredi 01 février 2008
Lieu du Concert : Glaz'art (Paris, France)

Le Glaz'art, voilà qui ne fait pas partie des hauts lieux du Metal à Paris. Mais pour une affiche modeste comme celle-ci, pas question de louer Bercy pendant 3 jours. Alors le choix de la petite salle s'est reporté sur le Glaz'art. Ce qu'il faut savoir est que cette salle est polyvalente, accueillant concerts divers et soirées clubbing variées. D'abord il y a l'espace principal tout de suite en entrant, avec piliers de soutènement en plein milieu, fauteuils limite « lounge » contre les murs et déco passe partout. Hem... Rien de Metal par ici. Voyons le fond... Lustres, ambiance loge de cirques (je ne veux pas me moquer, l'endroit ne prête pas à rire, mais je n'ai pas trouvé image plus adapté pour ce décor de velours, parquet et boiseries jaunes et rouges). Heureusement il y a de l'honnête carburant derrière le comptoir! Tout ça pour dire que l'on ne rentre pas de suite dans l'ambiance.
D'ailleurs c'est DESTINITY qui en a fait les frais. Malgré un Mick charismatique et plein d'entrain au chant, l'atmosphère reste globalement froide (hormis pour les quatre-cinq excités au premier rang!). Les Lyonnais n'ont pas eu de chance. Des trois sets, c'est certainement celui dont le son était le plus inécoutable, plat, sans relief, aucune puissance à la batterie, pas de quoi headbanger en somme. Comme toute première partie, le public n'était pas au complet et l'assemblée un peu vide dans cette grande pièce à la configuration étrange. Cela n'a pas arrêté DESTINITY, ne se laissant pas démonter le moins du monde, Mick se lance dans la foule et guide énergiquement un mélange équilibré de titres tirés de deux opus Synthetic Existence et The Inside (livraison imminente début février 2008). Quelques die-hard fans étaient présents, connaissant sur le bout des doigts les nouveaux titres du combo qu'ils ont pu écouter à loisir sur MySpace.
Rapide changement de scène, SEVERE TORTURE vient au feu. Quelques soundchecks plus loin, on commence à percevoir que le son sera de meilleure facture. La batterie claque fort et précis, les guitares sont puissantes et incisives, cela promet d'être bon. Et que oui ce fut bon!!! Les hollandais ne font pas dans l'original. Un « simple » (oui entre guillemets, il faut de solides bases musicales pour appréhender ces tempi!) Death Brutal des familles, sans trop de fioritures. Un chant hurlé uniquement, des blasts, des guitares saturées omniprésentes et une homogénéité sans égale. Sur des planches chauffées par DESTINITY, le groupe taille dans le vif et les pogos ne tardent pas, explosant individus mal placés, terminant leurs chutes sur le devant de la scène, en arrière ou dans un fatras d'autres spectateurs. A l'honneur bien sûr Sworn Vengeance sorti il y a quelques mois, mais aussi des titres plus anciens, pareillement efficaces en l'occurrence. Pas de surprise ni de jeu de scène alambiqué, c'est un échange violent mais fédérateur et constructif qui se déroule, les première fatigues et futures gueules de bois se dévoilent déjà. La set-list est effectué d'une traite, sans transitions, même pas de faux suspens d'un rappel attendu. SEVERE TORTURE vient, fait un carnage et repart, c'est tout. Depuis quand le Death devrait avoir de bonnes manières? L'audience a eu ce qu'elle voulait, elle n'en ressort pas grandie mais contente d'avoir relâché la(es) pression(s) accumulé dans la semaine (en**iré de patron! M**de un PV, encore! Et j'en passe...).
Enfin DEW-SCENTED le teuton prépare son entrée. Pas de roadies à tout faire ici, chacun met la main à la patte pour préparer le matériel. L'ingé son s'en sort comme il peut pour les détails de dernière minute avec son anglais approximatif. Pourtant le show est à la hauteur. Les Death-Thrasheux n'ont pas perdu de leurs verve, malgré une pause assez marquée (dixit le chanteur Leif Jensen, qui m'a confié quelques ressentis à chaud en descendant de la scène). Les titres s'enchaînent dans une parfaite harmonie, on passe un moment ou on oublie carrément son travail de critique. Parce qu'on est pleinement dans le show, on déconnecte tout le reste, juste on profite de ces instants de sueur, rage, lumières et sons. Alors je pense que le pari est gagné. On oublie la salle peu adaptée, la qualité du son, le vide relatif de cette salle, on vit le concert, rien de plus. Le premier mot de Leif au sujet de son impression vis à vis du concert c'est : « sweaty ». C'est clair qu'il y a de forts relents masculins dans l'arène. Le frontman est vraiment content de son concert, le premier de cette tournée après leur pause. Il regrette d'ailleurs qu’ils n’aient pas eu plus le temps de se préparer tous ensemble, en tout cas dans la fosse on a rien remarqué! C'était carré, propre, un vrai coup de scalpel! Après cela, ils se sont dirigés vers Chaulnes, pour la suite de la tournée. C'était pour lui et DEW-SCENTED une première au Glaz'art, ils n'avaient vu de Paris que la Loco, qu'il trouve trop grande, manquant de proximité avec le public. Et oui Leif n'a pas manqué de discuté avec bon nombre de spectateurs, on sent bien que c'est le genre d'artiste pour qui les concerts sont un grand moment de joie. Pour nous aussi, on reviendra!

Set-list SEVERE TORTURE :
- Endless
- Pray
- Buried Hatchet
- Mutilation
- Unconditionnal
- Impelled
- Dismal Perception
- Feces
- End Of Christ


Ajouté :  Lundi 04 Février 2008
Live Reporteur :  Metalrom
Score :
Lien en relation:  Dew-Scented website
Hits: 23791
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/12/2017 à 06:19:10 en : 0,0953 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar