METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· T.A.N.K (FRA) -…
· AGAINST EVIL (i…
· GORGOROTH (no) …
· KORITNI (au) - …
· LEGION OF THE D…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· STATUS QUO (uk)…
· HELLLANDER (ch)…
· PARADISE LOST (…
· DREAM THEATER (…
· PERSISTANCE TOU…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 83 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KAI HANSEN & FRIENDS (de) - Kai Hansen (Juin-2017)


Kai Hansen fait partie des légendes du Metal que l'on ne présente plus et qui ont apporté leur pierre à l'édifice. On ne compte plus les classiques qui ont titillé nos cages à miel au fil des années. Fondateur d'HELLOWEEN en 1984, il a sévi au sein de nombreux combos comme GAMMA RAY, IRON SAVIOR et plus récemment UNISONIC aux cotés de Michael Kiske (ancien chanteur de qui vous savez et qui effectuait là son grand retour). En 2016, notre guitariste à sorti XXX son premier album solo afin de célébrer dignement ses trente années dévouées à la cause du Heavy Metal. Un véritable manifeste où sévissaient pas moins de dix-neuf invités plus prestigieux les uns que les autres (Dee Snider, Hansi Kürsch, Tobias Sammet ou encore Clémentine Delauney pour n'en citer que quelques uns). Cette pléiade de Guest star est venue avant tout pour rendre hommage à celui qui a fait les belles heures du Heavy Metal teuton. Le bougre a choisi le Wacken Open Air pour donner son unique concert en solo accompagné de ses amis venus le rejoindre sur la prestigieuse scène d'un festival devenu mythique. Certainement un clin d'oeil à sa première apparition avec GAMMA RAY en 1994 alors que le festival en était à sa cinquième édition et n'avait pas la notoriété actuelle ! Pour immortaliser l'évènement, le show a été filmé et enregistré et déboule dans les bacs le 23 juin 2017. Avis aux amateurs qui n'ont pas eu la chance d'être présent au Wacken l'année dernière. Il n'en fallait pas plus pour que votre serviteur décroche son téléphone pour converser avec le sieur Hansen afin d'en savoir un peu plus sur cette escapade en solitaire et sur sa participation à la tournée Pumpkins United World Tour 2017/2018 qui verra HELLOWEEN sévir aux quatre coins de la planète avec ses membres d'origines et actuels... Une sorte de monstre Metal prêt à tout dévorer sur son passage. La bête s'arrêtera d'ailleurs au zénith de Paris le 15 Novembre 2017. C'est le jour de son départ pour Karlsruhe ville où HELLOWEEN va répéter et préparer sa tournée mondiale que j'ai pu m'entretenir avec un Kai Hansen très très occupé mais toujours disponible et sympathique et qui n'a pas hésité à courir pour répondre à mon appel. Entretien avec un homme heureux de retrouver ses acolytes dont la joie de vivre fait plaisir à voir, un véritable passionné. Un exemple pour tous ! Magnéto Kai, c'est à toi !

Line-up
: Kai Hansen (chant et guitare), Eike Freese (guitare et chant), Corvin Bahn (clavier), Alex Dietz (basse), Michael Ehré (batterie)

Discographie : XXX Three Decades In Metal (2016), Thank You Wacken Live (2017)

Crédit Photo : LudoPix.com



Metal-Impact. Quel souvenir gardes-tu de ton dernier concert à Paris au Trabendo aux côtés de RHAPSODY OF FIRE ?
Kai Hansen. C'était un très beau concert. Il y avait beaucoup de monde et le public était très enthousiaste. C'était un show très spécial car il y a eu un bel échange entre GAMMA RAY et le public. C'était très beau.

MI. Te souviens-tu du premier show d'HELLOWEEN à Paris en 1987 à la locomotive (alias La Machine de nos jours) ?
Kai. Whao, c'est très dure comme question. Je me souviens bien de la salle car nous y avons joué par la suite avec GAMMA RAY. Je trouve que c'est un endroit étrange car il est tout en longueur, c'est très bizarre. Mais honnêtement du concert d'HELLOWEEN je ne m'en souviens pas. J'ai le souvenir de quelques prestations live de GAMMA RAY. Je pense que cela devait être un bon concert.

MI. Comment t'es venue cette idée d'enregistrer un live au Wacken Open Air Festival ?
Kai. C'est venu tout à fait naturellement parce que l'on avait ce concert de prévu au Wacken. Ce qui est intéressant, c'est que ce festival te fournit les moyens techniques pour enregistré un live et faire une captation vidéo. Pour nous c'était important de laisser une trace. Il n'y a pas d'autres shows de prévu pour l'instant. Avec ce dvd, on peut embarquer tout le monde dans notre monde et faire participer le public à ce que nous avons écrit. C'était une très belle et bonne opportunité de montrer à tous ceux qui ne nous verrons pas sur scène ce qu'est HANSEN & FRIENDS.

MI. Te souviens-tu de la première fois ou tu as joué au Wacken en 1994 ?
Kai. Le Wacken, c'est un peu comme ma maison. J'y ai joué de nombreuses fois, je suis ami avec le promoteur. C'est un peu ma famille d'une certaine manière.

MI. Comment as-tu choisi les titres que tu allais interpréter ce jour-là ?
Kai. Ce n'était pas difficile en fait. On avait un très bon choix de titres sur XXX et c'était une évidence pour nous. Nous savions ce que nous allions jouer et que nous allions interpréter beaucoup de morceaux de cet opus. On savait aussi que tout le monde ne connaissait pas ces titres. On a donc choisi de jouer aussi quelques titres de HELLOWEEN et ça a bien fonctionné. La réception des nouvelles chansons a été incroyable. On ne s'attendait pas à ça. L'album n'était pas sorti et la plupart des gens ne connaissaient pas les titres, on pensait que le public allait être statique et nous regarder en écoutant. Mais après le second chorus le public est devenu complètement dingue. J'étais heureux d'être sur scène et de vivre ce moment-là.

MI. XXX est sorti en septembre 2016, est-ce que c'est une sorte d'autobiographie de ta vie de musicien ?
Kai. Oui, absolument. C'est totalement autobiographique. Chaque morceau parle d'un moment de ma vie et raconte mon histoire. Dans chaque titre, il y a une grande partie de mon expérience personnelle de ce que j'ai vu, de ce qui m'est arrivé. J'ai aussi donné mes sentiments sur ce qui m'arrive.

MI. Le sujet traité dans "Ennemis Of Fun", c'est ce que tu as vécu notamment à tes débuts ?
Kai. Oui, totalement. Dans la vie, il y a des gens qui par leur position a ton égard vont tout faire pour te gâcher le plaisir. Cela peut être tes professeurs, tes parents ou d'autres enfoirés. Il y a ces personnes qui sont là pour t'empêcher de vivre un bon moment. Je pense que ce genre de situation arrive à tout le monde et pas uniquement à moi. C'est terrible de rencontrer des personnes comme ça. C'est aussi très difficile de combattre dans ce genre de situation.

MI. Est-ce que tu rencontres toujours ce type de personnes ?
Kai. Non, maintenant je suis libre. Je n'ai plus beaucoup de restrictions. Bien sûr il y a des règles, je dois respecter les horaires et aussi les avis que peuvent me donner les maisons de disques.

MI. C'est ce que tu développes dans le morceau "Born Free" qui est le single de XXX ?
Kai. Oui. On avait prévu au départ de sortir un autre par la suite. Mais pour certaines raisons cela n'a pas pu se faire. On n'avait pas assez de temps pour filmer un second clip. Parfois, le temps est ton pire ennemi. Lorsque tu es débordé et que tu es pris par trop d'engagement cela t'empêche parfois de faire ce dont tu as envie.

MI. Il y a dix-neuf invités sur XXX, lequel t'as le plus surpris ?
Kai. Tu sais je suis heureux d'avoir pu réunir tous ces invités. Ce sont tous de grands musiciens et de belles personnes et j'aimerai rejouer avec eux dans le futur. Je dirai que sur scène c'est Clémentine Delauney (VISIONS OF ATLANTIS) qui m'a le plus surpris. Elle a une énergie incroyable et une présence sur scène phénoménale. Mais tout le monde a été extraordinaire et je suis heureux de leur participation.

MI. C'est la première fois que tu travailles avec une femme !
Kai. Oui, c'est vrai ! [Rires] ... C'était une très bonne expérience, j'ai beaucoup apprécié, c'était très sympa.

MI. Aimerais-tu renouveler l'expérience dans le futur ?
Kai. Oui, pourquoi pas. Bien sûr. Mais pour l'instant il n'y a rien de prévu dans cet esprit-là. Peut-être que cela se fera à une autre occasion. Je ne sais pas si cela arrivera de nouveau. C'était le bon moment de travailler avec Clémentine pour célébrer ces trente ans avec HANSEN & FRIENDS.

MI. "Contract Song" est un morceau qui traite du monde du business musical, est-ce quelque chose que tu as vécu notamment avec HELLOWEEN ?
Kai. Oui, cela traite des histoires que tu peux avoir avec le management, les contrats que tu signes sans forcément maitriser ce que tu acceptes. Quelque part tu vends ton âme et il faut penser à ce que tu fais lorsque tu signes un contrat. Il faut être prudent. Malheureusement, parfois tu es naïf et tu ne fais pas forcément attention à des points importants. Il y avait beaucoup de personnes qui travaillaient pour nous lorsque HELLOWEEN est devenu important. Mais en fait c'était plus nous qui travaillons pour eux. Ils faisaient ce qu'ils voulaient et nous on ne comprenait pas tout et quelque part on s'est fait flouer.

MI. Ton fils Tim Hansen a joué sur le morceau "Follow The Sun", lui as-tu donné des conseils puisqu'il vient de créer son propre groupe ?
Kai. Je lui ai dit de faire attention aux conséquences de ses actes. Ce n'est pas toujours facile mais c'est important de penser à cela. Il faut pouvoir échanger avec d'autres musiciens qui ont de l'expérience et apprendre à leurs côtés. Lorsque tu signes un contrat, il faut avoir une vision à long terme et être certain que tu vas pouvoir contrôler ton oeuvre et tout ce que tu vas créer au fil du temps. Il faut garder le contrôle de ta musique et faire en sorte de rester libre.

MI. Qu'as-tu ressenti lors de l'enregistrement de "Follow The Sun" avec ton fils à tes cotés ?
Kai. C'était fantastique. Je suis si fier de lui. Je suis heureux qu'il soit devenu musicien et qu'il apprécie cette musique. Je le vois chaque jour jouer de la guitare et travailler sur de nouveaux morceaux. Il fait tout pour développer son nouveau groupe NEOPHYTE. Ils sont bons, ils écrivent de très bons titres et donnent d'excellents shows. Ils viennent d'ouvrir pour THE UNITY (ndi : nouveau combo de Michael Ehré et Henjo Richer batteur et guitariste de GAMMA RAY) et ils veulent entrer en studio. Ce sont de très bons musiciens. Je suis très heureux que Tim se donne les moyens et ai l'envie d'aller plus loin. Pour un guitariste, jouer sur un opus est une étape importante et cela a été un moment incroyable pour lui. Je suis très fier de lui. Il peut même jouer des choses que je suis incapable de jouer. Il est incroyable.

MI. Tu as donné une bonne partie de ce que tu as reçu comme avance pour XXX à la Wacken Fondation, qu'est ce qui a motivé cette décision ?
Kai. Oui, c'est une fondation qui aide les jeunes musiciens et les formations qui n'ont pas de contrats avec une maison de disques. Les jeunes musiciens peuvent s'adresser à cette fondation et lui envoyer des démos, des enregistrements ou décrire leurs idées. Son rôle est de les aider en leur donnant des contacts, en les aidants à produire un album ou à se développer. Elle peut aussi les mettre en relation avec des maisons de disques. Dans un autre registre, elle peut leur apporter un soutien financier pour donner des concerts soit en les défrayant pour les trajets et le matériel. Il y a énormément de possibilités, elle peut aussi leur trouver des moyens pour se produire sur scène. Le but est que n'importe quel combo puisse s'adresser à cette fondation et lui demande de l'aide dans tous ces domaines d'activités. Elle est là pour leur apporter un support financier et de l'aide à tous les niveaux possibles.

MI. C'est très rare de voir un musicien s'impliquer financièrement pour aider de jeunes formations ?
Kai. C'était mon idée lorsque j'ai réalisé cet opus pour mes trente ans de carrière. Je voulais créer ce groupe et composer ces morceaux pour aussi être utile et agir pour une bonne cause. Une autre idée que j'avais eu c'était de demander à tous les invités qui figurent sur XXX de travailler gratuitement en m'offrant leur temps et leur talent. Je ne voulais pas que l'on reproche de demander aux artistes de jouer gratuitement et que de mon coté j'allais toucher beaucoup d'argent. Je me suis dit que ce serait une belle action de donner tout cet argent à une organisation afin qu'elle soit utile. Il y a tellement de causes à défendre et d'associations qui ont besoin de fonds. J'ai pensé que je devais rester dans mon univers et aider un domaine qui me touche. C'est à ce moment que je me suis dit que le mieux serait d'aider la Wacken Fondation car ils ont besoin de beaucoup d'aide. Et puis pour moi, c'est un juste retour des choses car cette musique m'a tellement donné et m'a offert une vie extraordinaire. Je me devais à mon tour de donner quelque chose au Metal !

MI. C'est un très beau geste de ta part !
Kai. Merci, j'espère que cela va aider de nombreux musiciens qui, comme moi, sont passionnés par le Heavy Metal.

MI. Penses-tu que de nos jours c'est difficile pour une jeune formation de débuter ?
Kai. Oui, c'est un peu ça. Ce n'est pas difficile de créer un groupe et d'enregistre un opus. C'est même plus facile de nos jours que dans les eighties. Il y a tant de possibilités techniques qui n'existaient pas à l'époque. Aujourd'hui, tu peux enregistrer une galette avec une très bonne production et très peu de moyens. Et tout ça en restant à la maison grâce à ton home studio. C'est incroyable ce que tu peux réaliser tout en restant à la maison de nos jours. Le véritable problème vient de la constance des nouvelles formations. C'est très difficile de rester unis et d'avoir un objectif. De nos jours, c'est très dur d'avoir du succès et de progresser très rapidement. Les problèmes d'égos apparaissent très rapidement et chacun part de son coté. Il ne se concentre pas sur un seul but. C'est une grosse difficulté. Ce qui leur pose aussi beaucoup de soucis c'est d'attirer l'attention du public. Si tu débutes et que tu enregistres un excellent opus cela ne signifie pas que cela va fonctionner. C'est un long chemin qui est très difficile bien plus qu'il y a trente ans. A l'époque tu sortais un très bon album et tu explosais en termes de vente et d'un coup toutes les portes s'ouvraient. Maintenant, c'est totalement différent car tu peux attirer l'attention et être très vite oublié. Aujourd'hui, il faut enregistrer trois ou quatre disques fantastiques pour espérer sortir du lot et avoir du succès. C'est très difficile maintenant de vivre de la musique pour un combo qui débute.

MI. Tu as écrit de nombreux classiques avec HELLOWEEN et GAMMA RAY. Es-tu surpris que ces morceaux soient rentrés dans l'histoire du Metal ?
Kai. A cette époque, je ne pensais pas du tout à ça. Je ne pouvais pas m'imaginer que trente ans après, on jouerait encore ces titres sur scène et devant des milliers de gens. On a toujours espéré que notre musique serait acceptée et on avait le sentiment que l'on pouvait y arriver. On voulait toucher un public de plus en plus nombreux. Mais je ne m'intéressai pas à un futur aussi lointain. On s'est simplement arrangé pour tourner le plus possible en attendant de voir ce qui allait se passer et attendre la prochaine étape. Mais quand je me replonge dans le passé, je trouve tout simplement ça incroyable. Je n'ai jamais vécu de moment aussi fantastique depuis. Nous avons débuté, il y a plus de trente ans et nous sommes toujours là, capables d'écrire des nouveaux morceaux et de prendre du plaisir. Je tiens d'ailleurs à remercier tous ceux qui ont oeuvré à nos côtés et qui sont responsables de notre succès. Ils ont fait que le rêve devienne réalité. Je suis vraiment heureux de voir comment les choses ont évolués.

MI. En tant qu'artiste, penses-tu avoir réalisé tous tes rêves ?
Kai. Je n'ai jamais été quelqu'un qui avait de grand rêve, j'ai toujours été un garçon très réaliste. Lorsque j'étais très jeune, je rêvais de jouer sur une grande scène. Je voulais jouer à Hambourg sur une belle scène, je trouvais tellement bien de pouvoir faire de la musique. Mais je ne me suis jamais assis et mis à rêver que j'allais enregistrer de grands disques avec des producteurs de renom. J'ai simplement pris les choses comme elles venaient et j'ai essayé de passer à l'étape suivante. Je continue à être comme ça aujourd'hui, je ne tire pas de plan sur la comète.

MI. Comment te sens-tu à la veille de cette tournée mondiale de HELLOWEEN ? (ndi : HELLOWEEN se reforme avec tous les membres originaux ainsi que ceux du line-up actuel)
Kai. Ce soir, je pars en voiture à Karlsruhe et on commence à répéter demain. C'est incroyable ce qui arrive, je suis pleinement heureux de faire cette tournée mondiale. C'est finalement arrivé, cela faisait très longtemps que l'on en parlait. On en a discuté et finalement tout le monde était ok pour le faire. HELLOWEEN est toujours là mais je pense que si nous ne l'avions pas fait nous l'aurions vraiment regretté. D'une certaine manière nous refermons une porte qui était resté ouverte, la boucle est bouclée. C'est quelque chose qui devait arriver et il fallait le faire.

MI. Beaucoup de fans attendent ce reunion tour depuis de nombreuses années, est-ce que tu ressens beaucoup de pression face à cette attente ?
Kai. Bien sûr, on ne veut pas les décevoir par rapport à leur attente, on a envie de leur offrir ce qu'ils désirent. On veut être à la hauteur de notre réputation. De toute façon quoi que tu fasses tu ne peux pas satisfaire tout le monde. Je sais que les demandes vont être importantes par rapport à la setlist et aux titres que l'on va interpréter. Il y aura des insatisfaits qui me diront : "Mais pourquoi n'avez-vous pas joué cette chanson ou pourquoi Michael Kiske n'a pas chanté sur ce titre ?". On va donner le meilleur de nous-mêmes et faire en sorte que ce soit une belle fête et un grand évènement. Et nous souhaitons faire quelque chose qui soit exceptionnel, ça c'est certain.

MI. La suite logique après cette tournée serait que vous enregistriez un nouvel album studio, penses-tu que c'est envisageable ?
Kai. Ce n'est pas prévu. Mais bien sûr on a tous cette idée en tête. Mais à l'heure actuelle, c'est difficile de donner une réponse positive ou négative. Nous verrons bien ce qui va arriver. Nous allons déjà faire cette tournée et nous verrons ensuite quelle suite donner à tout ça.

MI. Et pour GAMMA RAY, quels sont les projets ?
Kai. Je vais travailler sur un nouvel album c'est une certitude et ça sera la prochaine étape je pense. Pour l'instant je suis pris par cette tournée et je ne peux pas travailler sur d'autres titres. Mais après je travaillerai sur le prochain GAMMA RAY.

MI. Est-ce que c'est facile d'écrire des nouveaux titres après tant d'années ?
Kai. Non pas du tout. C'est de plus en plus difficile d'une certaine manière. Plus tu composes et plus tu as l'impression de te répéter, de ne pas écrire quelque chose de frais et de neuf. Heureusement je n'ai jamais perdu ma créativité et j'ai toujours réussi à écrire quelque chose qui me ressemble. Je n'ai jamais écrit pousser par des raisons commerciales ou juste parce qu'il fallait le faire. J'écris toujours parce que je le veux et non pas parce que je le dois. Je crois en ce que je fais, ce n'est pas du vol.

MI. Tu as enregistré le morceau Laze Head avec NIGHT LAZER, comment t'es-tu retrouvé à chanter à leurs côtés ?
Kai. J'ai rencontré le groupe au Chameleon Studios ou nous avons enregistré avec HANSEN & FRIENDS, on est devenu ami, ils sont très sympas. J'aime beaucoup ce combo et ce qu'ils font. Ils m'ont demandé si je serai d'accord de chanter sur un de leur morceau et j'ai tout simplement répondu oui. J'avais du temps et j'étais disponible. J'avais envie de le faire pour des amis. En fait, j'ai beaucoup de regrets par rapport à certaines invitations auquel je n'ai pas répondu, j'aurai dû le faire. J'ai envie de dire s'il vous plait pardonnez-moi de ne pas l'avoir fait. J'ai vraiment envie de faire des apparitions plus souvent maintenant.

MI. Tu veux dire que tu es plus disponible maintenant pour ce genre de participations ?
Kai. Oui mais ce n'est pas seulement en rapport avec un groupe. C'est plutôt qu'il faut connaitre les musiciens ou avoir la chance de les connaitre et dans ce cas c'est envisageable. Je ne veux pas être un invité sur quelque chose qui est prévu d'avance et me retrouver à aller jouer ou chanter sur un titre d'un combo que je ne connais même pas. Je ne veux pas faire ce que tout le monde attend de moi.

MI. Avec GAMMA RAY vous avez participé à la 70 000 Metal Cruise. Fred Leclercq (DRAGONFORCE) a récemment déclaré que vous avez avec Danny Filth (CRADLE OF FILTH) fait une fête monumental à la Jagger master. Quel souvenir en gardes-tu ?
Kai. [Rires] ... Oui c'est vrai, c'est un très bon souvenir. On s'est bien amusé c'était sympa. Fred est un super musicien très sympa ! [Rires] ... J'ai vraiment apprécié ce moment, on s'est éclaté.

MI. Pour terminer, qu'as-tu envie de rajouter ?
Kai. Je suis très heureux que Thank You Wacken arrive dans les bacs. C'est une grande joie et un profond soulagement. J'ai apprécié le show et j'espère qu'il en est de même pour le public. Pour ceux qui n'ont pas pu se rendre à ce concert unique ils vont avoir la possibilité de vivre ce moment grâce à la captation vidéo. Pour ce qui est du futur, je suis très fier de rejoindre mes compagnons d'HELLOWEEN pour cette tournée mondiale. Je suis impatient de me retrouver à leur coté et de voyager à travers le monde, et d'offrir aux fans ce qu'ils attendaient depuis de nombreuses années. Nous allons célébrer ensemble cet évènement unique et j'en suis très heureux. Ensuite je rejoindrais mes camarades de GAMMA RAY et nous préparerons un album. Je ne m'arrêterai jamais ! [Rires]

MI. Merci Kai pour cette interview !
Kai. Merci à toi. Demain je répète avec HELLOWEEN, je pars tout à l'heure. Nous allons rouler toute la nuit et certainement nous arrêter quelque part pour dormir. Ensuite nous repartirons pour terminer la route le lendemain. Je suis à 700 kms de Karlsruhe. On va faire ça tranquillement et on devrait débuter les répétitions dans la soirée. Merci beaucoup et j'espère bientôt te rencontrer à Paris.


Ajouté :  Samedi 10 Juin 2017
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Kai Hansen Website
Hits: 472
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/11/2017 à 08:21:52 en : 0,1361 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar