METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BURGUL TORKAÏN …
· SUFFOCATION (us…
· IMMOLATION (usa…
· SEPULTURA (br) …
· NECROBLASPHEME …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· THRASHFEST CLAS…
· KORUM (FRA) - L…
· SONISPHERE - Co…
· BEHEMOTH (pl) -…
· PARADISE LOST (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 85 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NAWATHER (tn) - Raouf Jelassi et Hichem Ben Amara (Jan-2016)


NAWATHER fait partie de cette caste rare de groupes qui font évoluer le Metal dans une dimension riche et fascinante. Le sextette puise dans sa culture les éléments nécessaires à une progression envoûtante, et n'hésite pas à intégrer des instrumentations empruntées à la musique classique tunisienne. Ainsi, leurs morceaux extrêmement puissants sont enrichis par l'adjonction de parties de Quanûn, instrument sacré du répertoire classique, ce qui leur confère une aura presque mystique. Plus qu'un simple album, Wasted Years est un véritable conte digne des Mille et une Nuits, qui vous emporte dans un tourbillon de grâce et de violence, aidé en cela par l'extraordinaire duo vocal entre Raouf Jelassi et Ryma Nakkas. Pour un premier album, c'est un véritable coup de maître, et l'interview ci-dessous va vous permettre de connaître un peu mieux ce groupe atypique, qui risque fort de rejoindre MYRATH au firmament des stars du métissage oriental. Je laisse donc la parole à Raouf et Hichem, qui vous expliqueront mieux que moi leur histoire...

Line-up
: Raouf Jelassi (chant), Ryma Nakkach (chant), Yazid Bouafif (guitare), Hichem Ben Amara (basse), Saif Louhibi (batterie), Nidhal Jaoua (qanûn)

Discographie : Wasted Years (Album - 2016)



Metal-Impact. Bonjour NAWATHER... Avant tout, présentez-vous et racontez nous votre parcours musical individuel, et au sein de NAWATHER bien sur.
Raouf Jelassi. NAWATHER est un groupe tunisien de Metal oriental fondé en 2013 par Hichem le bassiste et moi au chant. On voulait dans le groupe des membres qui ont roulé leur bosse dans la scène tunisienne. Et c'est ainsi qu'on s'est fait rejoindre par Ryma au chant, Yazid (ex MELMOTH) à la guitare, Saif (ex MYRATH) à la batterie et Nidhal Jaoua au Qanûn.
Quant au parcours musical des membres : j'ai chanté dans des projets Death et Deathcore pendant les années 90 avant de former en 1999 le groupe OCCULTA qui était l'un des premiers groupes de Métal extrême en Tunisie. Et après le split de ce groupe en 2003, j'ai formé le groupe de Gothic Metal AGONY'S SERENADES.
Hichem a joué dans plusieurs groupes de la scène tunisienne des années 2000 : OCCULTA, OUT BODY EXPERIENCE, MELMOTH et AGONY'S SERENADES.
Nidhal est l'un des fondateurs du groupe JAZZ OIL, membre du groupe BAB EL WEST et de HAYDER HAMDI. Il a également joué avec Ishtar ALABINA et les GIPSY KINGS et Françoise ATLAN.
Saif a joué avec MYRATH de 2006 à 2010.
Yazid a joué avec MELMOTH un groupe de Black Death Metal.
Ryma a joué avec OUTLAWS et MIDMIKE.

MI. Quelle est la signification de votre nom ? En retrouve t-on trace dans votre musique ?
Raouf. Nawather est un "maqam" musical connu dans la culture orientale. (Le "maqam" est un mode musical oriental).

MI. Votre album Wasted Years vient juste de sortir. Pouvez-vous nous parler de sa composition, de son enregistrement et de tout ce son processus ?
Raouf. Vers la fin de l'année 2013, on a commencé la composition de l'album. En 2014, le groupe est entré en studio pour enregistrer ce premier album. Tout de suite après a commencé le processus de mixage qui a été fait par Zachary Spence au Capital Arts Productions studio (Canada ).
Quant au mastering, il a été fait par Derek Moffat au 608 Studios (USA). Et enfin en octobre 2015, on a signé un deal avec le label M & O music.

MI. Vous accordez beaucoup d'importance aux textes. De quoi traitent-ils et quel est le concept derrière cet album s'il y en a un ?
Raouf. Les années perdues, le temps qui passe, le fait qu'on se rend compte un jour qu'on a perdu beaucoup de temps sans réaliser nos rêves, sans arriver aux buts qu'on a fixé dans notre vie. La vieillesse qui est un fait naturel qui effraie beaucoup d'entre nous, mais qu'est aussi quelque chose d'inévitable. L'espoir qui nous tient debout et qui nous pousse à réagir pour rattraper le temps perdu...
Wasted Years a été écrit autour de ça... Sauf pour le titre ''Kont Trab'', un titre sur la guerre et sur le terrorisme qui ravage plus d'un pays.

MI. Cet album fait la part belle à un instrument sacré méconnu, le Qanûn. Comment avez-vous réussi à utiliser ses sonorités dans un contexte Metal ? C'est un instrument très délicat qui pourtant à des sonorités très puissantes, le considérez-vous comme une métaphore sur votre style musical ?
Raouf. A vrai dire lorsqu'on a pensé à fonder ce groupe Hichem et moi, on voulait un instrument oriental qui pouvait nous donner une identité, nous distinguer des autres groupes. En même temps, on voulait un instrument oriental capable de te faire rêver et de t'emporter ailleurs dans un univers à la mille et une nuits.

MI. Parlez nous un peu de la musique classique tunisienne. Celle-ci est très différente du classique européen, mais quels sont ses caractéristiques, et ses racines? Et quels sont les compositeurs classiques tunisiens les plus reconnus ?
Hichem Ben Amara. La musique classique tunisienne est une musique qui a été marquée par le métissage d'une population arabo-berbère avec les différents immigrants ou envahisseurs (turcs, andalous, français, italiens, romains...). Des formes musicales dont la Nouba, le Muwashshah, le Zajal et le Foundou constituent l'essentiel du patrimoine musical tunisien connu sous le nom de Malouf. Les compositeurs tunisiens les plus reconnus sont Hédi Jouini, Ali Riahi, Chedly Anouar, Mohamed Jamoussi...

MI. En parlant de votre musique, comment la décririez-vous à un public qui ne l'a jamais entendue ? Quelles sont vos influences en matière de composition, et en tant qu'instrumentistes ?
Raouf. La musique de NAWATHER est une fusion entre le Metal et la musique orientale, et où le chant growl se mélange au chant mélodique féminin. NAWATHER propose un voyage exaltant où les thèmes musicaux orientaux se marient aux riffs Metal avec fluidité. Une musique qui peut être un pont entre les cultures.
Pour les influences, certainement chacun des membres a ses propres influences musicales et il essaie de les adapter à notre style et nous avons donc tous un dénominateur commun qui est le background oriental.
Je cite quelques groupes et artistes qui nous inspirent : Le Maalouf (musique tunisienne), DIMMU BORGIR, OPETH, PANTERA, DIABLO SWING ORCHESTRA, ICED EARTH, WITHIN TEMPTATION, SYMPHONY X, GOJIRA, LACUNA COIL, MY DYING BRIDE, TEXTURES, MESHUGGAH, ON THORNS I LAY, DRACONIAN, AYTAC DOGAN...

MI. Le mariage des voix de Raouf et de Ryma est absolument bluffant. La composition des parties vocales à elle exigé une préparation précise ?
Raouf. Je vous explique, dès le début on voulait une chanteuse qui serait à l'aise pour le chant en anglais et qui maîtrise bien le chant oriental (en dialecte tunisien).
J'ai beaucoup travaillé avec Ryma pour préparer les parties vocales surtout pour les parties chantées en dialecte tunisien qui nécessitent un travail spécifique.

MI. Comment retranscrivez-vous cet album sur scène ? La mise en place est elle naturelle ? Comment d'ailleurs abordez-vous la scène, avez-vous un déroulement en tête, une scénographie ou jouez-vous de manière naturelle et spontanée ?
Hichem. A vrai dire, nous avons étudié notre conception scénique avant même d'avoir terminé la composition de cet album. Vu que nous avons ajouté plusieurs autres instruments pour l'enregistrement de Wasted Years tel que l'Aoud, le Nay, la Zoukra, les violons, les perçus orientales (Bindir, Darbouka, Tar), c'est pour ça qu'on a programmé un séquenceur qui intègre ces instruments d'une façon synchro dans les lives. Et on va sûrement ajouter quelques modifications par rapport à la version album, vu que la scène demande du show et des breaks dans des moments bien précis.
Par contre la mise en place va être naturelle à part pour le Qanun (Nidhal) qui va être a coté du batteur. Notre jeu sur scène actuel est conçu d'une manière naturelle.

MI. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette fabuleuse pochette ? Qui l'a réalisée et décrit elle fidèlement ce qu'on peut trouver dans votre album ?
Raouf. La pochette a été réalisée par le talentueux artiste tunisien Bader Klidi. Oui, la pochette reflète ce qu'on trouve dans l'album. En fait, sur la pochette on voit un vieil homme qui symbolise la vieillesse. Une jeune fille qui représente la vie, les rêves et l'espoir. Et un troisième élément qui est le sablier et qui symbolise le temps.

MI. Où en est la scène Rock et Metal tunisienne en 2016 ? Quels sont les groupes à découvrir et quels sont ceux dont vous appréciez la musique ?
Raouf. Bon la scène Rock et Metal tunisienne ont connu plusieurs problèmes dans cette décennie et on espère que cette longue période difficile se terminera bientôt. Il y a bien des groupes à découvrir et qu'on apprécie comme le très bon groupe de Death Metal BROOD OF HATRED. Il y a aussi nos vieux potes de CARTHAGODS un groupe de Heavy Metal et qui est un des piliers de la scène Metal tunisienne, un groupe qui existe depuis les années 90 et qui vient de sortir un album très prometteur. Et bien sur il y a nos vieux amis de MYRATH, qui n'ont pas besoin d'être présentés.

MI. Avez-vous l'intention de réaliser des vidéos pour supporter cet album ? Et est-ce que l'idée d'un film serait intéressante pour vous ? Si oui, comment l'imagineriez-vous ?
Raouf. Concernant le clip c'est vrai qu'on a l'intention de le réaliser et on est déjà en phase de préparation. Pour le film je crois que c'est un peu trop tôt pour en faire un et sincèrement on n'avait pas cette idée dans la tête, mais on ne sait jamais...

MI. Je suppose qu'une tournée est prévue pour supporter Wasted Years ? Pouvez-vous nous en dire plus, donner des dates, peut être des participations à des festivals d'été sont déjà envisagées ?
Raouf. Une tournée pour supporter Wasted Years, on y pense depuis qu'on a bouclé l'album et on y travaille en ce moment mais on peut pas vous en dire plus puisqu'il y a encore rien de concret. Pour les festivals d'été ou autres on est ouvert à toute proposition sérieuse.

MI. La Tunisie est agitée en ce moment par des contestations sur la nomination du fils du président Beji Caïd Essebsi à la tête du parti Nidaa Tounes. Cela a il un impact sur la vie de tous les jours dans votre pays ? Comment est la situation d'ailleurs depuis la révolution il y a cinq ans ?
Raouf. Bien qu'on essaie au sein de NAWATHER d'être apolitique, la situation politique et surtout économique ne peut pas nous laisser indifférents. Après cinq ans de révolution la situation reste fragile mais on garde l'espoir...

MI. Quel est votre regard sur la scène Metal mondiale actuelle ? Pensez-vous qu'il offre plus de diversité qu'il y a trente ans ? Quels sont les groupes contemporains que vous écoutez le plus ?
Raouf. A mon avis la scène Metal mondiale est passée par une mauvaise phase entre 2005 et 2013. Mais ces deux dernières années on a pu constater un retour en force du Metal avec des albums très intéressants, comme par exemple les derniers albums de SLAYER, SOULFLY, NIGHTWISH, PARADISE LOST, SEPTIC FLESH ou DRACONIAN...
Oui, la scène est sûrement plus diversifié qu'il y a 20 ou 30 ans, on trouve de nouvelles sonorités, de nouvelles expérimentations et tendances.
On aime bien des groupes comme LACUNA COIL, OPETH, PERIPHERY, LAMB OF GOD, MY DYING BRIDE, MESHUGGAH, SYMPHONY X ou GOJIRA...

MI. Quelques mots aux lecteurs de Metal-Impact ? Tentez de les convaincre d'acheter votre album !
Raouf. Lecteurs de Metal-Impact, on vous invite à acheter notre album et à découvrir notre univers musical qui est plein de mélancolie, de fantaisie et de rêves. Un album où le Metal entre en osmose avec l'oriental...

MI. Le dernier mot est pour vous, dites ce qui vous passe par la tête !
Raouf. Merci à la rédaction de Metal-Impact pour l'intérêt et pour nous avoir donné cet espace pour nous exprimer et présenter notre album.


Ajouté :  Mardi 02 Février 2016
Intervieweur :  Mortne2001
Lien en relation:  Nawather Website
Hits: 3632
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 24/6/2017 à 15:46:55 en : 0,1142 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar