METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· LES RAMONEURS D…
· WHITHERING SURF…
· VOMITORY (se) -…
· SLOVENLY WORLD …
· ACT OF GODS (FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SATAN JOKERS (F…
· W.O.A WACKEN OP…
· KILLERS (FRA) -…
· RAMMSTEIN (de) …
· PARIS METAL FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 114 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

PHILM (usa) - Dave Lombardo (Nov-2014)


Dave Lombardo est un batteur qu'on ne présente plus tellement son influence sur le monde de la batterie a été importante et fondamentale depuis des décennies. Il est rentré dans la légende en officiant de nombreuses années derrière les fûts au sein de SLAYER.
Son éviction brutale en 2013 du groupe suite à un dilemme financier fut difficile et a laissé des traces qui semblent indélébiles à tel point que le bougre ne souhaite plus s'exprimer sur le sujet. Dave Lombardo est un précurseur qui a créé à l'instar de quelques autres un style de jeu unique qui au fil des années est devenu la référence en matière de Thrash !
Pourtant, contrairement à de nombreux congénères, Dave Lombrado a toujours gardé une ouverture d'esprit musicale incroyable qui lui a permis de s'enrichir artistiquement et de pouvoir jouer avec des combos se situant musicalement à des années lumière du Thrash classique !
Il a toujours su développer un coté avant-gardiste et expérimental qui lui a permis de sévir au sein de formations aussi diverses que FANTÔMAS, APOCALYPTICA ou avec John Zorn. Ses qualités hors norme lui ont d'ailleurs aussi permis de travailler sur de nombreux projets cinématographiques comme Insidious 3, Californication où encore Dawn Of The Dead ! Le 7eme art semble devenu son domaine de prédilection, notre bonhomme n'hésitant pas à s'aventurer sur des terres inconnus comme la composition de bandes originales pour dessin animé chez Disney !
Rien d'étonnant de le voir revenir sur le devant de la scène avec PHILM, un gang déroutant qui prodigue une musique aux influences diverses et variées. Fondé en 2010 et ayant un album à son actif, le combo nous revient avec un nouveau méfait totalement barré : Fire From The Evening Sun ! 12 Morceaux qui peuvent dérouter voir déstabilisé celui qui s'abreuve de Thrash sans modération !
Fire From The Evening est un vrai melting pot allant du Jazz au Rock en passant par le Thrash, l'Indus et le Blues où l'improvisation est plus que déterminante ! Une galette qui devrait attirer tous ceux qui aiment être surprit et envouté par des morceaux très denses, inventifs et ambivalents où l'on sent que les musiciens sont là avant tout pour se faire plaisir !
Dave Lombardo étant de passage à Paris pour assurer la promotion de ce nouveau disque, votre serviteur s'est précipité pour en savoir un peu plus cette nouvelle aventure qui semble lui tenir à cœur alors même que FANTÔMAS semble préparer son grand retour !
Rencontre avec un personnage d'exception sympathique, atypique et heureux de passer quelques jours en France. Magnéto Dave, c'est à toi !

Line-up
: Gerry Paul Nestler (chant et guitare), Rikard, Francisco "Pancho" Eduardo Tomaselli (basse), Dave Lombardo (batterie)

Discographie : Harmonic (2012), Fire From The Evening Sun (2014)

Traduction / Retranscription : Laurent Machabanski



Metal-Impact. Dave c'est vraiment un grand plaisir de te rencontrer à Paris. Hier tu as participé à une journée de dédicace. Comment s'est déroulée cette séance ?
Dave Lombardo. Super. Beaucoup d'amusement avec les fans qui étaient présents. Nous avons passé un bon moment.

MI. Aimes-tu rencontrer les gens qui apprécient ta musique ?
Dave. Bien évidement. C'est toujours bon de les rencontrer car tu donnes la même chose en retour. Tu consacres du temps à tes fans pour échanger et faire les dédicaces.

MI. Te souviens-tu de la dernière fois que tu as joué à Paris ?
Dave. Non ! [Rires] ... Je pense que la dernière fois que je suis venu, c'était au Hellfest.

MI. C'était un bon souvenir ?
Dave. Oui bien sûr.

MI. Tu reviens avec ce nouveau projet : PHILM. Comment as-tu formé ce groupe ?
Dave. J'ai formé ce groupe en 1995, 1996. Puis j'ai arrêté car j'avais trop de projets à gérer. Entre autre FANTÔMAS, puis SLAYER et APOCALYPTICA. En 2009-2010, j'ai contacté Gerry pour voir si les guitaristes étaient dans le coin et disponible, ils étaient prêts à jouer et travailler. Nous avons travaillé dur depuis 2010. Deux albums en quatre ans, c'est plutôt pas mal.

MI. Est-ce que c'est un projet de plus ou un vrai groupe ?
Dave. Non, c'est bel et bien un groupe. En plus nous sommes amis. C'est la chose la plus fantastique. Je peux appeler et parler au téléphone à tous les membres. Les amis parlent de musique, de la vie. Pancho Tomaselli m'a envoyé un texto m'indiquant que sa femme allait avoir un petit garçon. Il a une petite fille aussi. Nous mangeons ensemble, on va prendre un café ou une bière. C'est un trio. Nous sommes tous amis dans le groupe et cela constitue une amitié vraiment intéressante.

MI. Le groupe évolue en forme de trio. Qu'est-ce que ça change au niveau de la structure musicale pour un batteur ?
Dave. Avec GRIP INC, c'était un trio musical. De même pour FANTÔMAS, c'était aussi un trio musical. Ça me rappelle un peu les années soixante avec des combos comme CREAM avec le bassiste qui était le chanteur et JIMMY HENDRIX EXPERIENCE en tant que guitariste chanteur. J'aime beaucoup cet effet.

MI. Est-ce que tu as changé ta façon de jouer de la batterie par rapport à tes précédents albums ?
Dave. Oui ! Quand j'ai rencontré Gerry Nestler, il avait apporté sa guitare. Quand j'ai vu la guitare, c'était une 1969 les Paul et je me suis dit qu'il fallait jouer comme dans les années soixante. Dans le groupe PHILM, il n'y a que quatre pièces pour la batterie. Il n'y a pas de double grosse caisse. C'est une batterie très simple et minimaliste. La combinaison musicale et instrumentale donne la personnalité de PHILM ainsi que la manière de jouer et de créer de la musique.

MI. En écoutant l'album, j'ai l'impression d'entendre un groupes des années 1960-1970, avez-vous enregistré dans cet esprit ?
Dave. Oui, absolument. Ce qui est excitant, c'est que nous avons mis en avant les guitares en lui adressant les démos. C'est comme ça que nous avons travaillé pour créer de bonnes vibrations. La batterie, puis la basse, puis la guitare... Le son est minimum, il n'y a pas toute cette technologie de mixage et d'effets spéciaux qu'on retrouve sur les albums d'aujourd'hui. Nous avons voulu rendre cet opus le plus humain possible.

MI. Tu es batteur et aussi producteur. Comment combines-tu les deux activités ?
Dave. Je pense que c'est bon pour moi car j'ai l'esprit super occupé. C'est mon environnement. Je pense toujours à la musique, à l'état de l'art. Le fait d'être un producteur développe mes envies et mon appétit à travailler. Uniquement au niveau de la musique, je dois toujours penser au côté artistique c'est-à-dire écouter encore et toujours de la musique.

MI. Est-ce que tu contrôles tout ?
Dave. Je ne contrôle rien et je demande à chacun de m'apporter son aide. Je suis juste le pilote.

MI. Tu travailles en famille car ton fils est ingénieur du son et travaille avec toi !
Dave. Oui, absolument. C'est lui qui enregistre tous les morceaux de PHILM en studios. Il fait des ajouts de composition de musique lorsqu'on écrit ou lorsqu'on est en studio.

MI. Cela doit procurer une sensation étrange ?
Dave. Oui, c'est une sensation extraordinaire. C'est un gamin qui a voyagé à travers l'Europe avec moi pendant les tournées. Il mesure 1m88. C'est magnifique car c'est un petit homme maintenant. Jeremy, son frère, à un groupe qui s'appelle TO HUMANS. Je suis assez fier d'eux. Ils sont créatifs, ils aiment la musique et l'art. Tout ce que je souhaite, c'est qu'ils continuent.

MI. En ayant un père musicien, y a-t-il plus de chances pour que tes enfants jouent de la musique...
Dave. C'est vrai qu'il y a une forte probabilité mais tu ne peux pas forcer tes enfants à faire de la musique. Sinon, ils ne seraient pas heureux. Je les ai toujours encouragés à faire ce qu'ils souhaitaient faire. En tant que père, tu ne veux pas qu'ils détestent la musique. Tu veux qu'il l'apprécie. Ma fille n'est pas dans la musique mais dans l'art. Elle peint et c'est magnifique. Il faudrait que je vienne à Paris avec elle. Il y a tellement de peintures et d'art. J'adorerai y aller avec elle.

MI. Comment as-tu trouvé le nom du groupe PHILM ?
Dave. Nous pensions que c'était le nom approprié parce que le groupe avait l'habitude de créer des musiques de films pour la télévision et le cinéma. Nous avons une musicalité très cinématographique. Je pense que Gerry a un son très particulier et très harmonique. Comme Pancho, ils ont la capacité de créer de la musique. Une approche très musicale. Le nom PHILM est sorti car nous avions une vraie approche musicale. Nous l'avons orthographié différemment.

MI. Tu as participé à beaucoup de Bandes Originales (BO) pour des séries comme Californication, Dawn of the Dead ! Peux-tu me dire comment c'est arrivé ?
Dave. A Los Angeles et spécialement à Hollywood, j'ai rencontré des tas de gens dans le domaine de la musique et des dessins animés ainsi que des producteurs. Toutes ces personnes adorent mon travail depuis des années. Ils m'ont demandé de faire partie de leur univers. Je suis honoré et très chanceux.

MI. Est-ce que tu aimerais le faire pour des films ?
Dave. Oui, mais c'est beaucoup de travail. Le travail que j'ai réalisé était avec des compositeurs de films comme Christopher Young qui a fait la musique de Hellraiser, Taylor Gates, Steve Adams. J'ai beaucoup appris de ces artistes et la manière de faire pour créer de la musique. Au départ, tu fais une maquette pour le film et les producteurs donnent leurs avis. Ils te disent : "Non ce n'est pas ce que je veux, je veux autre chose". Alors tu dois recommencer depuis le début et réécrire tout. Et c'est encore un non. Donc tu recommences une deuxième fois puis une troisième fois et ainsi de suite. C'est très épuisant. Tu dois toujours avoir à l'esprit plein d'idées afin de satisfaire les directeurs artistiques par ton travail. S'ils n'aiment pas ce que tu as présenté, tu dois avoir plusieurs cordes à ton arc et sortir de ton chapeau autre chose en leur disant : "Que pensez-vous de celui-ci ?". Certains artistes et musiciens ne supportent pas la critique, ou n'ont pas la capacité ou la patience de le faire. Si les producteurs n'aiment pas ce qu'ils font ce n'est pas que c'est mauvais mais simplement parce que cela ne correspond pas à leur vision. C'est pour cette raison qu'il faut être tolérant. C'est donc important de comprendre comment les choses fonctionnent et ne pas être vexé.

MI. Tu es très polyvalent car en 1999 tu as sorti un album sur les thèmes classiques de Vivaldi avec l'album Vivaldi The Meeting. As-tu apprécié cette expérience ?
Dave. Oui, il y avait un orgue, de la flute et un petit orchestre avec deux chanteurs. Je l'ai enregistré en Italie et j'ai passé deux semaines magnifiques. C'était une belle expérience.

MI. Apprends-tu beaucoup avec toutes ces expériences différentes ?
Dave. Oui, c'est très important de voir plusieurs horizons musicaux. Je viens de Cuba et quand j'étais enfant mes parents écoutaient de la musique cubaine. Mon frère cadet écoutait du R'n'B, du funk et mon frère ainé écoutait du Rock comme LED ZEPPELIN, CREAM, JANIS JOPLIN. J'ai été élevé avec tous ces styles de musique qui m'ont aidé dans ma carrière.

MI. Pourquoi avoir choisi la batterie ?
Dave. Je ne sais pas mais je crois que j'ai choisi la batterie parce qu'à chaque fois que je tapai sur quelque chose cela rendait mes parents heureux. J'ai vu mes parents faire des fêtes et danser au son de la batterie. Ça les rendait heureux. C'est pourquoi en tant qu'enfant ,j'ai choisi la batterie pour leur faire plaisir. J'ai commencé à jouer à l'âge de cinq six ans. A chaque fois que je voyais une batterie, j'allais y regarder de plus près.

MI. A Cuba, ils jouent très souvent de la musique dans la rue. Te souviens-tu de cela ?
Dave. Je suis arrivé aux USA quand j'avais un an. Je ne me souviens pas. J'adorerai retourner à Cuba un jour. Peut être très bientôt. Ce sera mon cadeau d'anniversaire quand j'aurai cinquante ans.

MI. Tu vas jouer à Tourcoing dans le cadre d'une session de batterie, qu'est-ce que représente pour toi ce genre d'évènement ?
Dave. C'est un endroit où je peux partager avec des enfants et jouer de la batterie. Partager des idées, ma connaissance de la batterie, mon expérience. Ce n'est pas comme une école, avec les étudiants et les fans dans la classe. Je préfère davantage en parler comme si nous étions dans un endroit avec des amis. Au début du show je joue de la musique, un peu de batterie en solo. Après on commence à discuter. Ils me posent des questions et le dialogue commence. Je leur apprends tout ce qu'ils désirent, c'est un échange. C'est amusant pour moi car j'écoute ce qu'ils ont à me dire en répondant aux questions car ils sont très curieux. "Comment as-tu fais cette chanson ?", "Comment joues-tu cette partie dans cette chanson". Je n'ai rien à cacher car il n'y a pas de secret vraiment important. C'est une véritable conversation comme nous avons en ce moment. Peut-être avec cinquante gamins dans la pièce en plus.

MI. C'est intéressant de voir de nouveaux batteurs ?
Dave. Oui, bien sûr. Tu donnes des conseils, tu enseignes en leur disant ce qui est bien de faire de mon point de vue. Le propos ici n'est pas de savoir si c'est bien ou non.

MI. C'est quoi un bon batteur ?
Dave. Un bon batteur doit avoir du dynamisme. Il doit à la fois savoir jouer souple et dure à la fois. Il doit avoir la capacité à créer des crescendos et decrescendos. Il doit avoir du temps pour pratiquer.

MI. Est-ce que tu pratiques beaucoup ?
Dave. Non, pas assez. Seulement pendant les tournées.

MI. Est-ce que tu fais attention à ta santé pendant les tournées ?
Dave. Pour PHILM, nous nous entrainons deux à trois fois par jour avant la tournée. Je marche et je fais beaucoup d'exercice. J'essaie de manger sainement et de ne pas manger du poulet rôti ou trop d'hamburgers ! [Rires]

MI. As-tu gouté à la cuisine française ?
Dave. Oui, nous sommes allés dans un très bon restaurant où nous avons très bien mangé. On a commandé des fruits de mer. Il y avait une superbe présentation et c'était très bon. J'adore la cuisine française.

MI. Tu vas aussi partir en tournée avec FANTÔMAS ?
Dave. Nous allons donner deux shows à Santiago du Chili. Après la tournée européenne nous voyagerons vers l'Amérique du sud pour ces deux shows.

MI. Quelle sensation as-tu ressenti en sachant que tu allais joué avec tes amis de FANTÔMAS ?
Dave. Oh mon dieu ! Ça va être fantastique : je vais leur faire un gros câlin. J'ai hâte d'y être. En juin, j'ai vu Mike Patton et Trevor Dunn le bassiste. Quand j'étais en Australie, j'ai aussi donné quelques shows avec le saxophoniste. Ca va être très excitant.

MI. Est-ce que tu crois que vous allez composer ensemble de nouveau ?
Dave. Tout dépend de Mike. Mike écrit toutes les chansons et j'espère qu'il le fera. C'est passionnant.

MI. Est-ce que tu as déjà pensé au troisième album de PHILM ?
Dave. Oui car nous avons déjà six chansons de prêtes. Nous avons encore quatre chansons dont deux sont déjà enregistrées. Il ne reste plus que deux chansons et l'album est presque fini.

MI. Quelle sera la différence entre ces albums ?
Dave. Le premier a été enregistré à la maison. C'est un cas un peu particulier car cet album a une histoire. Idem pour le second. Celui-ci a été enregistré dans une plus grande maison : un château. Magnifique ! Pour le troisième nous ne savons pas à quoi cela va ressembler. Nous avons un titre "Blood in the Basement". C'est le titre de l'album que souhaite Gerry. Peut-être va-t-il le changer ou pas.

MI. Est-ce que ce sera dans la continuité de cet album ?
Dave. Oui, le processus est le même. Nous improvisons et mon fils enregistre. Nous improvisons à nouveau et on prend les choses spéciales qui nous plaisent. Tout est lié ensemble, les idées, les chansons, les improvisions, et ensuite on réécrit les chansons autour de l'impro. C'est ce que l'on appelle le jam.

MI. Quand vas-tu jouer à Paris ?
Dave. J'aimerais faire une tournée française et pas seulement jouer à Paris. Je crois que je serai à Paris en février...

MI. Merci beaucoup.
Dave. Merci beaucoup.


Ajouté :  Mercredi 29 Avril 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  PhilM Website
Hits: 3122
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/12/2017 à 09:36:54 en : 0,1159 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar