METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· VOODOO SMILE (F…
· BLACKRAIN (FRA)…
· KLONE (FRA) - G…
· 6:33 (FRA) - Di…
· ANOREXIA NERVOS…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· NIGHTWISH (fi) …
· HORRESCO REFERE…
· HELLFEST OPEN A…
· RAMMSTEIN (de) …
· DORO (de) - Alh…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 100 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SERIOUS BLACK (de) - Mario Lochert (Déc-2014)


SERIOUS BLACK est un nom qui ne vous dit certainement rien pour le moment mais qui ne va pas tarder à venir vous titiller les cages à miel ! La formation est encore totalement inconnue dans l'hexagone mais devrait ne pas le rester longtemps vu le nom des protagonistes qui sévissent au sein du gang. Une palette de musiciens expérimentés qui ont sévi au sein de combos légendaires et qui ont tous apporté une pierre à l'édifice.
On est face à un super groupe de Power Metal réunissant Roland Grapow (MASTERPLAN, Ex HELLOWEEN), Thomen Stauch (Ex BLIND GUARDIAN), Dominik Sebastian (EDENBRIDGE), Jan Vacik (DREAMSCAPE), Urban Breed (Ex TAD MOROSE, BLOODBOUND) et Mario Lochert (Ex VISIONS OF ATLANTIS, EMERGENCY GATES). Du très lourd qui laisse à penser que nos amis se positionnent d'entrée dans la cour des grands ! Avec un seul album à leur actif, ils se retrouvent catapultés avant même la sortie d'As Daylight Breaks en première partie de la tournée européenne de HAMMERFALL aux côtés d'ORDEN OGAN sans n'avoir donné aucun concert. De quoi surprendre quelque peu malgré leur expérience respective !
Au final, l'aventure scénique a d'ailleurs tourné court puisque Thomas Stauch et Roland Grapow ont déclaré forfait suite à divers problèmes de santé ! Ils n'ont donc pas pu participer à la tournée européenne et ont été remplacé au pied levé par le batteur Rami Ali (FREEDOM CALL) et le guitariste Bob Katsionis (FIREWIND), d'autres vétérans rompu à l'expérience scénique. Si l'opus se révèle de très haute facture et distille un Power Metal mélodique très classique, on peut s'interroger sur son avenir ! C'est dans cet état d'esprit que MI s'est mis en quête d'en savoir un peu plus sur ce nouveau groupe qui, sur le papier, semble redoutable et prêt à conquérir la planète ! Rendez-vous était pris avec Mario Lochert, le sympathique bassiste !
Entretien avec un Mario très loquace visiblement très heureux de participer à une telle aventure aux côtés de ses héros ! Magnéto Mario, c'est à toi !

Line-up
: Urban Breed (chant), Roland Grapow (guitare), Dominik Sebastian (guitare), Mario Lochert (basse), Jan Vacik (claviers), Thomen Stauch (batterie)

Discographie : As Daylight Breaks (2015)



Metal-Impact. Pour commencer, peux-tu me dire comment est né SERIOUS BLACK ?
Mario Lochert. C'est très facile à expliquer. L'année dernière, le 23 août pour être précis, je me souviens très bien de la date parce que c'est le jour de mon anniversaire... Je suis allé voir MASTERPLAN qui jouait dans un festival en Espagne. Roland et moi étions assis en backstage et bien sûr lorsque deux musiciens sont ensembles, ils parlent de leurs projets respectifs et de musique. Roland avait vraiment envie de créer un groupe avec six musiciens qui auraient déjà tous de l'expérience et seraient en quelque sorte tous des leaders. Au départ, je lui ai répondu qu'il était fou parce que six fortes personnalités dans une même équipe pouvait conduire à des conflits permanents. C'était une des raisons qui faisait que pour moi ce n'était pas possible. Et puis, je me suis dit que nous n'avions rien à perdre et c'est vrai que dans une formation il y a toujours une ou deux personnes qui font avancer les choses. J'avais vraiment envie de savoir ce que cela allait donner, six personnes travaillant dans le même sens. Je voulais savoir à quoi nous allions aboutir. Donc, j'ai dit : "ok, allons-y ! Je jouerai de la basse", parce que c'est quelque chose que je maitrise depuis longtemps. La première chose que j'ai fait c'est de laisser un message téléphonique à Thomen. On a fondé le combo en quatre jours, c'est la première fois que ça m'arrive. Mais nous nous connaissons tous depuis des années et c'est ce qui fait la magie du groupe, c'est un miracle.

MI. Te souviens-tu de la première fois ou tu as rencontré Roland Grapow ?
Mario. Je l'ai rencontré il y a très longtemps sur un festival. Au final, il y a deux ans il m'a demandé de travailler pour lui comme ingénieur du son pour MASTERPLAN. Je suis aussi son agent pour tout ce qui concerne les tournées donc nous sommes en contact permanent.

MI. Tout était très simple en fait ?
Mario. Oui, on s'est dit qu'on devait faire quelque chose ensemble. Ce type de groupe n'est pas né suite à de nombreuses discussions, c'était très spontané. J'ai eu cette idée il y a des années, je recherchais des musiciens depuis longtemps. Thomen je l'ai rencontré en 2007, à l'époque il tournait avec SAVAGE CIRCUS. Depuis ce moment, nous sommes toujours restés en contact. Roland bien sûr connaissait Thomen du fait de leur passé respectif. Roland a joué avec HELLOWEEN et Thomen était le premier batteur de BLIND GUARDIAN. C'est un bon signe car BLIND GUARDIAN et HELLOWEEN ont toujours été en concurrence, ils voulaient savoir qui était le plus grand groupe de Power Metal d'Europe. Maintenant, ces deux musiciens se retrouvent au sein du même groupe...

MI. Tu as des musiciens très connus dans ton groupe !
Mario. Ca dépend, tu es en train de me dire que j'ai des vieux dans le groupe [Rires] ... Je pense que le fait d'avoir des jeunes et des plus anciens est un bon mixte entre les différents musiciens. Cela nous a permis d'atteindre un certain niveau.

MI. Tu as beaucoup appris à leurs côtés ?
Mario. Oui, à chaque fois tu apprends quelque chose, chaque passage en studio te permet de progresser. J'ai travaillé en studio avec des grands groupes mais ici c'était un petit peu spécial, c'était très bien de travailler tous ensemble. J'ai le premier album de BLIND GUARDIAN avec Thomen et aussi les vieux singles et disques d'HELLOWEEN donc c'était un vrai plaisir de travailler avec ces musiciens. J'ai aussi apprécié de travailler avec Urban Breed, c'est un très bon chanteur.

MI. Justement, comment avez-vous recruté Urban Breed au poste de chanteur ?
Mario. C'était dingue ! En premier lieu, nous avons écrit quelques titres à Munich. On s'est retrouvé en studio et on a commencé à écrire des chansons. L'idée était de savoir qui allait pouvoir chanter ce type de morceaux et leur donner une âme. Dès le début, Thomen nous a demandé de contacter Urban et j'étais d'accord. Mais je n'avais pas l'adresse email de Urban et il ne répondait pas au téléphone. J'ai fini par trouver son email via Facebook. Je lui ai écrit et cinq minutes plus tard, j'ai eu une réponse de Urban. Ces premiers mots ont été : "Je suis d'accord". Donc à ce moment-là, le groupe était au complet et tout s'est fait en quatre jours.

MI. Vous avez été très vite et j'ai été surpris par la qualité du chant de Urban, avez-vous beaucoup travaillé les voix ?
Mario. Non, c'est naturel pour lui. C'est un chanteur parfait, il a un don de dieu. Quand il ouvre la bouche et se met à chanter cela sonne. Le problème, c'est qu'il chante tout parfaitement [Rires] ... Mais il veut toujours aller plus loin et donner encore plus et il nous envoyait des versions différentes par mail. Lorsqu'il est arrivé à Munich pour la pré production, c'était dingue parce que tout sonnait très bien. Et lui, il nous a dit qu'il n'était pas satisfait par le résultat. Je lui ai demandé mais pourquoi ? On a travaillé ensemble un weekend et à chaque fois, c'était meilleur. Mais il a un égo tellement grand dans sa manière de vouloir obtenir le meilleur qu'il veut tout faire d'une manière parfaite. Parfois, on riait et on lui disait mais tu ne peux pas faire mieux. C'est vraiment un don de Dieu, il a un grand talent en tant que chanteur.

MI. Pourquoi avoir appelé ce combo SERIOUS BLACK ?
Mario. En fait, quand il nous a fallu trouver un nom l'idée est venu d'un personnage d'Harry Potter qui se nomme Sirius Black. Au départ, on a reçu un mail du management d'HAMMERFALL qui nous informait que nous allions ouvrir pour eux en janvier/février. Bien sûr nous étions partants à 100%. Il fallait faire de la promo sur des médias comme YouTube ou Facebook. Ils nous ont demandé de créer une page Facebook pour que les gens soient informés de la tournée. Ils nous ont demandé des photos et il fallait aussi que l'on sorte l'album. On avait une semaine pour tout mettre en place. C'est à ce moment-là que je me suis rendu compte de l'avantage d'avoir à mes côtés des musiciens qui connaissait tout à ce niveau-là ! Trois ou quatre jours après nous avions mis tout en place ensemble. Thomen a beaucoup travaillé dessus car au final, il nous fallait trouver un nom. Et de nos jours trouver un nom de groupe est extrêmement difficile parce que tout a été trouvé. Si tu vas sur google, tu trouveras un nombre de nom inimaginable. Thomen et moi avions rendez-vous sur Skype chaque soir pour travailler sur le concept, le planning ect... Thomen nous a parlé de ce personnage d'Harry Potter Sirius Black et trouvait que cela serait un bon nom. On a transformé Sirius en Serious et cela a donné SERIOUS BLACK. On trouvait que ça sonnait d'une manière incroyable. On a donc choisi ce nom et j'ai déposé le copyright du nom pour être sûr de l'avoir. C'est un nom très cool et tout le monde connait Serious. Nous l'avons choisi et au final on l'a eu.

MI. Comment s'est déroulée la composition des morceaux ?
Mario. Cela n'a pas été difficile, avoir d'aussi bons musiciens dans un combo a rendu l'écriture facile. Thomen y a aussi participé, il a par exemple écrit la ballade et c'est un premier pas dans son travail d'écriture. Urban a trouvé que ce titre avait une bonne mélodie, il a changé un peu le morceau mais c'est une bonne chanson. Le point important, c'est d'arriver à amener les titres à un niveau supérieur. Et cela nous l'avons fait tous ensemble et c'est bien que cela se passe ainsi. Bien sûr, il y a les guitares et puis la pré production et là encore, il a fallu se surpasser. Et c'est le signe qu'il existe une unité entre tous ceux qui ont travaillé sur ce disque. Thomen me demandait par exemple que penses-tu de cette partie de batterie ? Et je lui répondais : "c'est une bonne idée". Urban joue aussi de la basse et a proposé de rajouter des parties de basse sur certains passages. C'est bien de voir que l'on peut travailler aussi ensemble.

MI. Avez-vous enregistré ensemble ou travailler par l'intermédiaire de fichier mp3 ?
Mario. Non, pour la pré production nous étions tous ensemble. Le reste a été fait à Munich au Dreamsound Studio et Roland a enregistré ses parties de guitares dans son propre studio. Urban a enregistré des voix supplémentaires en Géorgie aux Etats-Unis. Ensuite, nous avons tout envoyé au mixage et au mastering.

MI. Tu as produit l'album mais pas tout seul !
Mario. Oui, je me suis occupé des voix, des parties de basse et de guitare.

MI. Tu arrives à gérer facilement l'ensemble ?
Mario. Oui, je produis mais tout le monde dans la formation. Même Thomen quand il écoute un morceau peut proposer de l'enregistrer d'une manière différente. Produire n'est pas le bon mot à mon avis. Bien sûr à la fin, on écoute l'ensemble et je fais des modifications. Par exemple, je peux modifier le click batterie mais en fait tout le monde s'est occupé de la production.

MI. Pourquoi avoir choisi "I Seek No Other Life" comme premier single ?
Mario. Je pense que c'est un titre rapide, c'est très important d'avoir un single qui représente bien SERIOUS BLACK. Et "I Seek No Other Life" est très représentatif de ce que nous sommes et c'est aussi le premier morceau que nous avons enregistré ensemble. On s'est donc dit : "allons-y pour cette chanson".

MI. C'est un symbole ?
Mario. Plus ou moins.

MI. Sealing My Fate, votre deuxième single est déjà disponible !
Mario. Oui, c'est un titre qui a été écrit par Thomen. Je l'aime beaucoup car il y a une petite influence BLIND GUARDIAN, AVANTASIA et MASTERPLAN. C'est un bon morceau avec un bon chorus et c'est pourquoi notre choix s'est porté dessus pour le deuxième single.

MI. Allez-vous réaliser un clip
Mario. Oui, nous allons tourner un clip samedi et peut être qu'il y aura un troisième single très bientôt [Rires] ... Vous verrez bien quel titre on choisira ! [Rires]

MI. Avez-vous déjà donné des concerts ?
Mario. Non, quand nous partirons en tournée avec HAMMERFALL nous jouerons pour la première fois ensemble sur scène. Bien sûr, nous avons déjà répété au complet et Urban est venu nous rejoindre. Il va rester avec nous à Noël et pour la nouvelle année, il veut être avec nous car ce groupe est important pour nous tous.

MI. N'est-ce pas un peu risqué de partir en tournée sans avoir jamais donné un seul concert ?
Mario. Pour moi ce n'est pas difficile quand les répétitions se passent bien. Je connais tous les membres du groupe depuis des années. Je n'ai pas de pression car on a tant de plaisir à jouer ensemble et c'était la même chose pendant l'enregistrement. Ce que l'on recherche le plus, c'est le plaisir de jouer ensemble.

MI. Vous avez envie de prendre du plaisir sur scène !
Mario. Oui, c'est exactement cela lorsque tu as l'amour et la passion de la musique ; tu joues. C'est naturel et tu obtiens le meilleur. Pourquoi je ressentirai de la pression ? Non, Thomen et Roland ont fait des tournées mondiales et joué chaque soir devant des milliers de personnes. Urban a joué avec TAD MOROSE, Dominik avec EDENBRIDGE, Jan a accompagné Axel Rudy Pell et moi j'ai tourné avec EMERGENCY GATES. Nous avons tous joué partout dans le monde. Pour moi ce n'est pas un problème de jouer avec untel ou untel. Bien sûr, là c'est spécial car nous sommes des amis et nous passons ensemble du bon temps mais nous allons avant tout donner des concerts très professionnels.

MI. Qu'allez-vous jouer comme titres ?
Mario. L'édition standard que tu as comprend onze morceaux pour un total de 40 minutes et sur l'édition limitée tu as quatorze chansons. La raison est simple, nous voulons proposer un cd avec un prix qui soit correct pour les fans, c'est très important. L'édition standard sera aux alentours de 9,99E, ce n'est pas très cher ! Sur l'autre édition, tu as trois morceaux supplémentaires et une reprise ! Il y a aussi une fan box avec un tee shirt mais je crois que tout est parti. Les gens qui aiment la musique devraient acheter l'édition limitée parce que pour nous il a été très difficile de choisir les morceaux qui figurerait sur l'édition standard car nous aimions tous les morceaux.

MI. Merci beaucoup !
Mario. Merci à toi !


Ajouté :  Mardi 28 Avril 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Serious Black Website
Hits: 3206
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/11/2018 à 20:36:49 en : 0,1134 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar