METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· CRACK OV DAWN (…
· SVART CROWN (FR…
· BLACKRAIN (FRA)…
· UGLY KID JOE (u…
· CRADLE OF FILTH…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BEHEMOTH (pl) -…
· SLAYER (usa) - …
· KLONE (FRA) - G…
· BIDACHE METAL 1…
· SCEN'ART METAL …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 124 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

APOCALYPTICA (fi) - Perttu Kivilaakso (Fév-2015)


APOCALYPTICA n'a pas chômé ces dernières années et semble s'être diversifié au plus haut point. Si leur dernier méfait studio remonte à 2010, ils ne sont pas restés inactifs. Ils ont profité pour participer à différents projets qui leur tenaient à cœur et qui les rapproche de leurs racines classiques, un véritable retour aux sources en quelque sorte ! Wagner Reloaded et la tournée avec l'orchestre de chambre Avanti ; deux projets ambitieux faisait partie de ces expérimentations. Ces différentes excursions leur ont aussi permis de se ressourcer et de retrouver une inspiration émoussée par des années de tournées intensives. C'est dans cet esprit que le combo finlandais s'est aussi accordé une année sabbatique afin de composer de nouveaux morceaux avec une sérénité retrouvé ! La grande nouveauté est l'arrivée au sein de la formation d'un chanteur permanent du nom de Franky Perez. Une vraie révolution pour APOCALYPTICA qui depuis le début de leur carrière avait sans cesse fait appel à des invités pour assurer les voix sur leurs différents titres ! Shadowmaker s'avère être un opus fondamental et peut être un tournant artistique pour le gang des violoncelles ! Produit par Nick Raskulinecz (FOO FIGHTER, MASTODON), il a su les amener vers une nouvelle dimension musicale ou la créativité est de retour d'une manière flagrante et efficace ! Les bougres ont su mettre à profit le temps qui leur était accordé pour nous concocter une véritable petite bombe qui devrait leur permettre de passer un nouveau cap. Il était impossible pour Metal Impact de passer à côté de cette nouvelle pépite symphonique. Rendez-vous est donc pris avec Perttu pour découvrir les secrets de la conception de Shadowmaker, un album attendu depuis presque cinq ans ! De quoi mettre l'eau à la bouche. Entretien avec un gentleman extrêmement sympathique et disponible. Magnéto Perttu, c'est à toi !

Line-up
: Eicca Toppinen (violoncelle), Paavo Lötjönen (violoncelle), Perttu Kivilaakso (violoncelle), Mikko Sirén (batterie), Franky Perez (chant)

Discographie : Plays Metallica By Four Cellos (1996), Inquisition Symphony (1998), Cult (2000), Reflections (2003), Apocalyptica (2005), Worlds Collide (2007), 7th Symphony (2010), Wagner Reloaded-Live In Leipzig (2013), Shadowmaker (2015)

M-I Interviews du groupe : Mikko Sirén (Nov-2013 / ITW-VIDEO), Perttu Kivilaakso (Fév-2015)



Metal-Impact. Bonjour Perttu quel souvenir gardes-tu de la croisière 70 000 tons Of Metal ?
Perttu Kivilaakso. On a adoré le voyage, c'était la première fois que l'on participait à une telle croisière. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'étais même inquiet car je me demandais comment allait se passer ces cinq jours de bateau. Au final, on y a pris beaucoup de plaisir. Il y avait de très nombreux bons groupes qui y participaient. J'ai pu voir de très bons concerts, il y avait beaucoup d'énergie et mon combo favori était aussi de la croisière. En tant qu'amoureux de la musique, c'est le genre de situation que tu adores. C'est toujours un plaisir d'avoir beaucoup de formations à tes cotés.

MI. Tu as rencontré beaucoup d'amis ?
Pertu. Oui, j'ai revu beaucoup de copains et je m'en suis fait de nouveaux. C'était vraiment un voyage intéressant. Souvent quand nous jouons dans des festivals, nous sommes trop occupé ou fatigué pour faire autre chose que jouer. Mais là, c'était incroyable de pouvoir voir pendant trois jours autant de shows. Et aussi rencontrer des musiciens sympas comme Max Cavalera. Il est très marrant, toujours adorable et il a beaucoup influencé APOCALYTICA.

MI. Vous avez aussi donné un concert qui vous tenait à cœur au Cello Bienale Amsterdam !
Pertu. Oui, on a eu cette opportunité et on l'a saisi. Nous sommes issus d'une culture musicale classique. Lorsque j'étais enfant, personne ne pouvait imaginer la vision que j'avais, je voulais devenir musicien de Rock. Ce concert a été une journée incroyable pour nous, nous aimons expérimenter sans cesse de nouvelles choses. Mais nous voulons garder nos racines musicales classiques car c'est quelque chose de très important pour nous. On a ressenti que si on avait la chance de pouvoir faire passer ce message concernant le choix musical que l'on a fait que ce soit à notre public Rock ou a une audience plus classique, il fallait le faire. Et ce genre de chose est une opportunité incroyable. On avait envie que cela arrive et le concert était brillant. On a donné de nombreux shows sur notre tournée ! Par exemple en Finlande, on a joué dans des lieux très classiques pour montrer que le public Rock peut être cool et sophistiqué si on le désire. On a toujours voulu casser les règles établis et aller toujours plus loin. Et on a toujours inclus dans notre musique des parties classiques pour notre public Metal.

MI. Vous avez tourné l'année dernière avec l'orchestre Avanti, c'était là encore une expérience nouvelle !
Pertu. Oui, totalement. Là encore, c'était une autre chose que nous avions envie de faire et cela dans le même esprit. Nous sommes des musiciens qui ne séparons pas la musique en fonction des styles. Quand j'écoute de la musique, je ne pense pas à ce que c'est : du classique, de l'opéra ou du Metal. Je veux simplement écouter de la musique, pour moi ce qui compte avant tout c'est l'émotion que tu ressens. C'est aussi ce que je veux réaliser lorsque nous interprétons nos propres morceaux, c'est ce que je veux offrir au public. C'est tellement naturel pour nous d'apporter cette touche classique à notre musique via un orchestre. Nous voulons montrer qu'au final c'est le même langage que ce soit pour le classique ou le Metal. Mais à mon avis ce qui est important c'est de créer de l'émotion à travers ce que tu joues.

MI. Tu viens de donner une bonne définition de ce que peut être un musicien !
Pertu. Oui, un musicien peut être très concentré sur sa musique sans tenir compte du reste ou bien avoir dans d'autre cas l'esprit ouvert. J'ai vécu ces deux périodes dans ma vie. Au début j'étais uniquement polarisé sur la musique classique et je n'écoutais absolument rien d'autre. Puis quand je suis devenu adolescent, j'ai commencé à écouter de plus en plus de Rock. Lorsque j'ai débuté avec APOCALYPTICA, je suis devenu un puriste totalement axé sur le Metal, je haïssais la Pop, Le Rythm 'n' Blues et tout autre style excepté le Metal. J'étais un vrai Metal Kid. Et puis en grandissant et durant ces dernières années, mes gouts musicaux ont évolué en permanence. J'ai réalisé que j'étais passé à côté de tellement de bonne musique uniquement parce que j'étais axé sur un seul style. Pour moi, dans chaque variante musicale tu as des morceaux incroyables. Mais cela dépend aussi du moment et de ton humeur. Si aujourd'hui je me sens mélancolique, je vais écouter un morceau qui sera en rapport avec cet état d'esprit. Si demain je suis en colère, ce sera un autre titre.

MI. Vous venez de vous accorder un long break, c'était indispensable avant de vous remettre à composer ?
Pertu. Oui, on a commencé en 1996 lorsque le premier album est sorti. Ensuite on a enchainé les tournées et les albums sans jamais s'arrêter. Après la sortie de 7th Symphony, nous avons fait une énorme tournée pendant deux ans. Lors de cette période, nous nous sommes rendu compte que nous avions une passion pour cette formation et nous voulions la conserver intacte et pour atteindre un nouveau niveau nous devions absolument nous arrêter pendant un moment. Nous sommes restés éloigné les uns des autres pendant neuf mois sans nous donner de nouvelles ni même nous appeler. Pour la première fois dans notre carrière, nous avons eu l'opportunité de planifier de nouvelles choses plus personnelles et nous avons pu travailler sur d'autres projets. Après de nombreuses années d'attente, j'ai eu l'opportunité de travailler la musique classique ce qui est très important pour moi. Cela a été une période très revigorante. Ensuite, après cette année sabbatique, nous sommes revenus à ce projet classique Wagner Reloaded. Là encore, c'était une expérience très intéressante qui s'est déroulée en Allemagne. On a donné ces shows qui étaient consacrés à la vie de Wagner car on avait envie de célébrer les deux cents ans de sa mort.

MI. En juin 2014, vous avez donné de nouveaux concerts à Leipzig ?
Pertu. Oui, il y a deux ans on a donné quelques shows et on a refait de même l'année dernière. C'était des prestations incroyables avec des danseurs et un orchestre symphonique. Ensuite, nous avons fait cette tournée avec l'orchestre de chambre Avanti et toutes ces expériences nous ont montré la voie à suivre pour la prochaine étape. On a compris que l'on voulait avant tout se retrouver en tant que groupe et travailler ensemble en restant concentrer sur APOCALYPTICA. C'est à ce moment-là que nous avons eu ce grand changement dans notre manière d'aborder les choses. Nous avons compris que nous voulions être avant tout APOCALYPTICA et nous voulions n'être perturbés par aucuns éléments extérieurs comme la participation de nombreux invités. On voulait se concentrer sur notre musique et nous-même. On a alors réalisé que pour arriver à ce résultat, il nous fallait avoir notre propre chanteur. C'est pourquoi nous avons recruté un chanteur. Nous voulions avoir une unité solide.

MI. Comment avez-vous recruté Franky Perez, votre nouveau chanteur ?
Pertu. Quand on a réalisé qu'il nous fallait trouver un chanteur, on a aussi compris qu'il était important pour nous de trouver quelqu'un qui puisse enregistrer tout l'album et qui soit aussi capable d'assurer les tournées à nos côtés. C'était très important à nos yeux. On a eu la chance de trouver le bon. On est très heureux d'avoir eu la possibilité de collaborer avec tous ces grands artistes mais on n'a jamais pu jouer live avec eux. On avait différents titres qui passaient en Radio et qui sont devenus des hits mais on n'a jamais pu les interpréter en concerts comme ils auraient dû l'être, c'est-à-dire avec une voix à nos côtés. On se devait de trouver quelqu'un qui puisse assurer tout ça pas pour deux ans mais pour beaucoup plus longtemps. C'est ce que nous souhaitons tous car nous nous sentons très bien avec Franky. On a donc faire courir tranquillement le bruit au sein du business qu'APOCALYPTICA était à la recherche d'un chanteur qui assurerait les voix sur le nouvel opus et qui partirait ensuite en tournée avec nous. Ensuite, on a bien sur reçu beaucoup de réponses. Cela nous a pris deux mois pour étudier toutes les possibilités et faire une sélection. Mais nous savions comment il devait sonner et quel type de chanteur il nous fallait. A la fin, il nous restait deux opportunités C'est à ce moment-là qu'on a commencé les vrais auditions. On leur a envoyé tous les nouveaux morceaux que l'on avait enregistré et on leur a demandé de chanter dessus, nous voulions voir ce que cela pouvait donner. Le challenge était important car cela devait aussi coller parfaitement au niveau humain. Nous avons connu des changements de line-up au fil des années et rencontrés nos propres difficultés comme beaucoup de formations durant leur carrière. Nous sommes très protecteurs vis-à-vis de nous-même. Il était important de trouver quelqu'un qui soit un grand chanteur mais qui soit aussi capable de s'adapter à APOCALYPTICA. Je dois dire que nous sommes chanceux parce que Franky est un chanteur incroyable et un être humain merveilleux.

MI. Avez-vous composé en sachant que les titres seraient chantés ?
Pertu. Cette fois-ci, on s'est retrouvé pour la première fois dans une situation où nous étions capables de préparer l'album en tant que vrai groupe. Franky nous a rejoint en été, de nombreux mois avant que nous nous rendions en studio pour enregistrer les titres. Donc nous avons pu travailler ensemble. Nous avons répété et tout réarrangé avec lui. Il a eu aussi une très grosse influence sur les morceaux par sa voix et a participé à l'écriture des textes. C'est la grande différence avec les années précédentes, cette fois-ci nous avons pu travailler ensemble au moins une année. Nous avons pu nous préparer afin d'enregistrer notre meilleur album. Finalement, quand nous sommes entrés en studio tout était très clair pour tout le monde. On savait quoi jouer, quand le jouer et comment. Je pense que le résultat sonne d'une manière très clair, ce n'est pas comme lorsque l'on tourne autour du pot. Parfois lorsque nous sommes entrés en studio, nous sentions que nous étions dans un feeling mécanique, nous étions dans une mauvaise ambiance et cela se ressentais sur chacun de nous. Cette fois-ci, tout été clair et cela se ressent sur le disque.

MI. Vous avez enregistré à Nashville et vous avez déclaré que vous vous sentiez comme des enfants à Noël !
Pertu. Oui, nous sommes partis à Nashville à cause de Nick Raskulinecz, c'est un ingénieur du son très inspiré. C'est définitivement le type le plus inspiré que je n'ai jamais rencontré dans ce business. Il a été capable d'amener APOCALYTICA à un niveau supérieur. Il a aussi été capable de faire en sorte que nous soyons plus ouverts et que nous découvrions d'autres images que nous ne connaissions pas. L'influence de Nick sur cet opus est très importante que ce soit au niveau des arrangements et tout ce qui est lié à la production, elle a été fondamentale. On a adoré travailler avec lui, le temps passé en studio avec lui a été le meilleur moment que nous ayons eu et ce, toutes époques confondues.

MI. Merci beaucoup.
Pertu. (en français) Merci.


Ajouté :  Mardi 14 Avril 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Apocalyptica Website
Hits: 2853
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/10/2017 à 20:04:55 en : 0,1438 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar