METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BENIGHTED (FRA)…
· OFFENDING (FRA)…
· MESSALINE (FRA)…
· BLACK SPIDERS (…
· IN FLAMES (se) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· THE DEVIN TOWNS…
· FALL OF SUMMER …
· FESTIVAL TAMACO…
· KITTIE (ca) - L…
· FESTIVAL DE CHA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 106 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ANTHEMON (FRA) - Sylvain Bégot (Fév-2003)


Anthemon, décrit comme groupe au fort potentiel par la presse en général, vient de sortir son premier album "Arcanes". Nous avons donc décider de profiter de cette occasion pour rencontrer Sylvain Bégot (guitariste et fondateur du groupe) afin qu'il nous on dise un peu plus sur cet album...

Line-up
: Marc Canlers (basse et chant), Sébastien Latour (claviers), Sylvain Bégot (guitares), Nicolas Joyeux (batterie), Alexandre Kohler (guitares), Nathalie Bonnaud (chant et flûte)

Dicographie : Nocturnal Contemplations (Démo - 1998), Talvi (MCD - 2000), Arcanes (Album - 2003)



Metal-Impact. Aux yeux de pas mal de monde, vous êtes de nouveaux arrivants sur la scène. Resitue nous le groupe ?

Sylvain. Et bien nous sommes Anthemon, nous venons de Paris et les débuts du groupe remontent à 1997, lorsque Marc Canlers (basse et chant) et moi-même nous sommes rencontrés par annonce pour monter un groupe. Nous avons bossé juste tous les deux pendant un certain temps avec un séquenceur/boîte à rythme ce qui nous a permi de nous exercer à la composition et de constater qu'on était sur la même longueur d'onde musicalement parlant.
Par contre, ça a été très dur de trouver des musiciens dans le même état d'esprit, alors nous avons décidé d'enregistrer une démo sur CD, "Nocturnal Contemplations", sortie en octobre ou novembre 1998 à l'aide d'une amie de Marc au chant, qui n'a, en fait, jamais fait partie du groupe.
La démo a donné une existence officielle au groupe et au fil des changements de line-up, nous avons trouvé les bons candidats, à savoir Nicolas Joyeux (batterie), Alexandre Kohler (guitares) et Nathalie Bonnaud (chant). Ensemble, nous avons enregistré "Talvi", un mini-Cd qui nous a donné une petite réputation grâce à un accueil plutôt bon. Ce disque, sorti en novembre 2000 a posé véritablement les bases de notre style.
Ensuite, après avoir recruté un sixième membre, Sébastien Latour (claviers) nous avons, en plus des concerts, travaillé sur son successeur, qui deviendrait "Arcanes", notre premier album. Il offre une grosse évolution qualitative par rapport à "Talvi". Il est sorti au début de ce mois de février 2003 chez Thundering Records.
Musicalement, on nous taxe de "Heavy Sympho Doom", mais notre large variété d'influences me pousse à plutôt employer le terme générique de "Metal Atmosphérique".

MI. Je crois que vous avez enregistré ce disque en home studio, peux-tu nous en dire un peu plus ?

Sylvain. Avec "Arcanes" nous voulions frapper fort, donc n'ayant eu que l'expérience de "Talvi" en studio, notre démo "Nocturnal Contemplations" ayant été enregistrée dans mon école d'audiovisuel à l'époque, nous pensions avoir besoin de temps pour enregistrer le disque dans des conditions idéales pour nous. Or l'enregistrement en studio est stressant justement à cause des problèmes de timing et on ne voulait vraiment pas de ça, pas tout suite du moins.
Donc nous avons monté notre propre studio dans un local. Marc possède du très bon matériel. Nous avons quand même fait appel à deux personnes extérieures pour les éléments qui pouvaient êtres sujets à problèmes, pour l'enregistrement et dans une certaine mesure la production. Je parle de la batterie et du chant, qui nécessitent une attention toute particulière pour bien sonner. Alain Ugolini avait déjà enregistré la batterie de "Talvi", et comme son boulot est de qualité il est normal qu'on ait fait appel à lui de nouveau. Quant à Mathieu Marietti nous ne le connaissions pas, mais on nous l'a conseillé et son aide s'est avérée précieuse. En gros, les prises ont eu lieu de janvier à mai 2002, mais nous n'allions évidemment pas tous les jours au studio.

MI. Pourquoi avoir choisi ce son nordique en terme de mixage et de masterisation ?

Sylvain. Il n'y avait pas vraiment de volonté de sonner nordique. Mais le Tico Tico Studio n'a pas été choisi par hasard. En fait j'y étais déjà allé lors d'une visite à Kemi en Finlande et j'avais pu discuter avec Ahti Kortelainen. J'avais perçu un homme vraiment calme et sans problème d'égo, ce qui est plutôt rare dans ce milieu ! Et bien sûr j'avais écouté pas mal des groupes qui avaient enregistré chez lui et je pensais que sa façon de faire pouvait tout à fait convenir à Anthemon.
A partir de là, on a booké le studio pour le mix et nous sommes allés jusqu'au bout de la démarche en confiant le mastering à Mika Jussila aux Finnox Studios à Helsinki, ce dernier étant devenu une référence ces dernières années, mais aussi et surtout parce qu'il a l'habitude d'intervenir après Ahti, il était donc le complément idéal.
Mais il n'y a pas que ça qui est rentré en ligne de compte, il y a également le fait que les ingés son finlandais savent instinctivement faire sonner du Metal, et aussi parce que le rapport qualité/prix est assez exceptionnel si on compare avec la France, qui fait pâle figure à côté.

MI. Pourquoi et comment avoir choisi le sieur Jean-Pascal Fournier pour la pochette ?

Sylvain. JP est un pote de Marc. Ajoute à ça son talent d'illustrateur, et voilà, le choix était fait ! Voilà pourquoi. Nous lui avons envoyé des bribes de textes et de musique et il nous a proposé un croquis que nous avons accepté. Voilà comment. Il nous a proposé sa vision de ce que nous faisons à travers peu d'éléments mais nous avons tout de suite reconnus les liens entre son travail et le nôtre, c'était l'artwork idéal pour "Arcanes".

MI. Vous deviez posséder un bon budget pour réunir tous ces éléments ?

Sylvain. Nous avions un budget que je peux qualifier de confortable, "Talvi" a généré un budget de production. Mais l'album n'a pas coûté énormément d'argent, en tout cas beaucoup moins que ce que les gens peuvent croire. Cependant ça aurait été impossible de faire la même chose s'il n'y avait pas eu "Talvi" avant bien sûr.

MI. Comment décrirais-tu "Arcanes" dans son contenu, son message, sa musique, ses ambiances etc...

Sylvain. "Arcanes" est un album de Metal Atmosphérique. On y trouve des éléments issus de beaucoup d'autres courants, en général plutôt sombres. Du Doom, du Heavy, du Dark, des petites touches Goth et même Death. Notre musique est puissante mais très mélodique, très arrangée. Les morceaux sont généralement mid-tempo voire lents mais il y a une grande variation de tempos, de rythmes, sur l'album. Je pense qu'une de nos caractéristiques est notre richesse harmonique et la multiplication des atmosphères, qui rend notre musique ardue à assimiler et demande un effort d'écoute attentive avant d'être bien digérée par l'auditeur. "Arcanes" dégage beaucoup de mélancolie, de poésie noire, un parfum de mystère, mais aussi d'espoir. Les thèmes abordés sont assez personnels, "Arcanes" est une catharsis destinée à expulser des sentiments négatifs qui pourrissent la vie. C'est un album long qui demande qu'on s'asseye dans son fauteuil le plus confortable avec à manger, à boire et à fumer et qu'on se laisse entraîner dans l'univers qu'il tisse.

MI. Pourquoi avoir choisi Thundering Records ?

Sylvain. Parce que Laurent Bocquet aime notre musique et parce qu'il est compétent sans son travail de gérant de label. Bien plus que ceux de labels plus importants. Il fait le maximum pour nous et laisse le groupe gérer l'aspect artistique tout seul, ce qui est primordial à mes yeux.
Thundering fait pour nous ce que tout groupe est en droit d'attendre de son label, à savoir faire sa distribution, lui assurer une bonne couverture médiatique et laisser aux musiciens le soin de faire de la musique. Qui plus est, les retombées financières des ventes d'albums sont très avantageuses et permettent aux groupes de chez Thundering de décider eux-mêmes de quel budget de production ils bénéficieront pour leur album suivant.
Nous sommes très contents de cette collaboration, c'est exactement ce qu'il fallait à Anthemon, et Thundering est un label en développement parce que Laurent est ambitieux.

MI. Pourquoi y a t-il eu un laps de temps aussi long entre le bouclage du CD et sa sortie (8 mois) ?

Sylvain. Parce que le planning de sorties de Thundering était chargé, c'est aussi simple que ça. On ne pouvait évidemment pas passer avant tout le monde. On pensait sortir le disque en septembre 2002 et je t'avoue que quand nous avons appris que ce serait en février 2003, on faisait un peu la gueule. Mais c'était inévitable.
Pour le successeur de "Arcanes", on essaiera de planifier la sortie au moment de booker le studio pour ne plus avoir à subir une si longue attente, qui est vraiment pénible à vivre.

MI. Pourquoi avoir choisi un chant lyrique et pourquoi avoir mis de la flûte traversière sur un morceau et pas sur plus ?

Sylvain. Il y a de la flûte sur deux morceaux. S'il n'y en a pas plus, c'est parce que ce n'est pas quelque chose qui va devenir systématique dans Anthemon. Il se trouve que sur ces deux titres l'ajout de flûte ajoutait énormément au morceau et comme Nathalie sait en jouer, nous en avons profité. Nous utiliserons peut être la flûte à nouveau, et même d'autres instruments, mais certainement pas de manière systématique.
Quant au chant, il ne résulte pas d'un choix mais d'un concours de circonstances. Quand nous avons enregistré notre démo "Nocturnal Contemplations" en 1998, nous n'avions pas de chant. C'est donc une amie de Marc qui nous a dépannés. Nous avons alors gardé la formule du chant féminin, mais au départ on voulait du chant, tout simplement, peu nous importait de savoir s'il serait masculin ou féminin !

MI. Ou en êtes-vous avec l'association Epsilon ? Est-ce la fin de ce collectif ? L'objectif a t-il été atteint comme le fait que tous les groupes soient signés ?

Sylvain. L'association est toujours vivante. Elle était en stand-by pendant un certain temps parce que les groupes étaient occupés avec leurs albums respectifs. Mais elle revient sur le devant de la scène le 26 avril 2003 avec un festival au Club Dunois à Paris au cours duquel se produiront The Old Dead Tree, The Silent Agony, Dying Tears et nous-mêmes. L'objectif de l'association a toujours été l'entraide, l'organisation de concerts et autres actions collectives destinées à donner plus de forces à nos projets ensembles plutôt que séparément.
Le fait que les groupes soient signés n'est pas une fin en soit, mais cela pose le problème d'une plus grande difficulté de réaliser des choses ensembles parce que chaque groupe mène sa propre vie. Enfin, c'est comme ça que je perçois la chose. Cependant Epsilon pourrait jouer un rôle de premier plan sur la scène Metal Atmo française si elle s'ouvrait aux groupes provinciaux par exemple. Elle fait des émules, puisque j'ai cru comprendre que d'autres associations du même genre pour le même style de musique s'étaient crées. Ces initiatives sont bonnes mais c'est dommage que tout le monde ne soit pas réuni sous la même bannière, l'union donne plus de poids aux groupes.

MI. Vous avez déjà commencé la composition et les répétitions pour l'album suivant. Un peu plus de détails sur son contenu et sa production ?

Sylvain. Nous avions commencé à répéter pour l'album suivant mais depuis fin 2002 nous avons sérieusement freiné les répétitions, parce que nous avons ressenti le besoin d'un certain recul par rapport à ça, suite à la fatigue due aux mois de travail consacrés à "Arcanes".
Néanmoins la composition du prochain album est très, très avancée, il est fort possible que nous devions faire un tri parmi les nouveaux titres, ce qui est dommage parce qu'ils sont tous excellents !
C'est difficile de se prononcer quant au ton général de la musique, il n'a encore rien de maquetté. En gros, il y a plus de diversité, des titres plus directs et d'autres plus riches encore, des influences plus progressives parfois, des séquences très hypnotiques, des passages assez étonnants pour du Anthemon. C'est trop dur à expliquer ! C'est trop tôt pour en parler. Pour le moment nous souhaitons l'enregistrer fin 2003 ou début 2004 en intégralité aux Tico Tico avec Mr Ahti Kortelainen.

MI. Que penses-tu de la mauvaise représentation du Metal français qu'ont les étrangers ?

Sylvain. C'est un sentiment plutôt ancien parce qu'il est vrai que pendant un long laps de temps les groupes français n'avaient pas le sérieux des groupes étrangers, autant au niveau de l'attitude que de la musique. Les choses changent, il y a de plus en plus d'excellents groupes, mais l'attitude franchouillarde de pas mal de combos français n'encourage pas les étrangers à changer d'avis, et du coup ils mettent tous les groupes dans le même panier.
Bref, je trouve ça un peu bête mais d'un autre côté, si tu prends l'exemple du site américain Digital Metal, on ne peut pas dire que cela soit très représentatif de ce que pensent les étrangers du Metal français en général, tout simplement parce que leur façon de fustiger tout ce qui vient de France relève plus de la connerie congénitale que d'une opinion valable.
En ce qui concerne Anthemon, les quelques réactions que nous avons reçues de l'étranger ont toujours été positives, surtout dans les pays francophones comme la Belgique ou le Canada. J'ai bon espoir pour la suite, surtout que "Arcanes" va être distribué dans beaucoup de pays européens, ainsi que le Canada et probablement les Etats-Unis. Et pour avoir bossé en Finlande avec "Arcanes", je peux te dire que là-bas on nous considérait comme n'importe quel autre groupe, pas comme les "petits frenchies".

MI. L'album a été plutôt bien accueilli par la presse, que peut-on vous souhaiter pour le reste de l'année ?

Sylvain. Pour le reste de l'année tu peux nous souhaiter un tas de concerts, une tournée, d'achever la composition du successeur de "Arcanes" et pourquoi pas déjà l'enregistrer, et de gonfler notre public !
En fait j'espère avant toute chose que l'album touchera les personnes pour qui il signifiera quelque chose. Et à titre personnel je n'en peux plus d'attendre d'enregistrer et de sortir mon projet parallèle Monolithe !

MI. Quelle est la question à laquelle tu en as marre de répondre et celle que tu voudrais bien que l'on te pose accompagnée de sa réponse...

Sylvain. Vu que l'on m'a posé exactement la même question il y a peu et que j'ai dû me creuser la tête pour trouver, je vais la jouer comme ça : "Quelle est la question à laquelle tu en a marre de répondre et celle que tu voudrais bien que l'on te pose accompagnée de sa réponse...".
D'une manière générale les questions qu'on nous pose sont globalement les mêmes, on s'habitue [Rires] !
Pour la question, essayons ça : "Ne trouves-tu pas injuste que la chronique de "Arcanes" par Metal Impact considère que "Arcanes" est linéaire ?"
Réponse : "D'un côté oui, parce qu'il ne l'est pas, les morceaux sont très différents les uns des autres, les tempos changent et les atmosphères développées évoquent des sentiments différents. D'un autre côté non, parce que je comprend que la longueur de l'album et la profusion de mélodies puissent donner cette sensation aux premières écoutes et que chroniquer des disques récents ne permet pas une immersion complète dans le travail d'un groupe, par manque de temps".

MI. Une dernière bafouille ?

Sylvain. Tout d'abord je te remercie pour ton interview et de faire figurer Anthemon dans tes pages. Je profite de cette tribune libre pour rappeler l'adresse de notre site (ndlr: lien ci-dessous), on y trouve des samples de l'album. J'invite les gens qui apprécient la musique puissante, belle et riche en atmosphères à jeter une oreille sur "Arcanes" !


Ajouté :  Mardi 25 Février 2003
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  Anthemon Website
Hits: 19561
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/2/2018 à 04:05:57 en : 0,1251 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar