METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· TWILIGHT GUARDI…
· DREAM THEATER (…
· LACUNA COIL (it…
· ELECTRIC WIZARD…
· FORSAKEN WORLD …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SHAKA PONK (FRA…
· JOHN GARCIA (us…
· SCORPIONS (de) …
· PITBULLS IN THE…
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 97 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HOLY CROSS (FRA) - Loïc Chalindar (Déc-2013)


HOLY CROSS un nom qui de prime abord nous rappelle immédiatement l'album culte Holy Diver du maître incontesté Ronnie James Dio. On n'est pas loin de penser à l'évocation d'un tel patronyme à un quelconque combo de reprises de standards mythiques du combo légendaire, histoire de rendre hommage au célèbre chanteur. Que nenni, il s'agit d'un gang de St-Etienne qui pratique un Heavy Metal ultra efficace fortement influencé par ICED EARTH ainsi que IRON MAIDEN et bien ancré dans les années 80. Le groupe s'est formé en 2006 et a mis quelques années avant de nous délivrer son premier méfait Under The Flag qui est sorti en 2009. Il faut dire que la formation a dû faire face à de nombreux changement de line-up et a préféré prendre son temps afin de mettre toutes les chances de son côté. Une décision qui au final a porté ses fruits puisque la formation stéphanoise a signé chez le label allemand Pure Steel Records et s'est adjoint les services de Mikka Jussila qui a travaillé avec de nombreuses pointures tel que NIGHTWISH, STRATOVARIUS ou encore KAMELOT. Le résultat s'avère des plus concluant et Under The Flag va leur permettre de sillonner la France et de s'offrir quelques premières parties aguerries comme SABATON, NIGHTMARE ou encore Blaise Bayley. Il faudra encore attendre trois ans pour que HOLY CROSS nous délivre un deuxième album Place Your Bets placé sous le signe du jeu et de sa dérision. Une fois de plus le mastering est assuré par Mika Jussila, nos stéphanois décidant de rester fidèle au principe : on ne change pas une équipe qui gagne ! Cette fois-ci HOLY CROSS a décidé de mettre tous les atouts de son coté en n'hésitant pas cette fois à s'attribuer l'aide plus que talentueuse d'Andreas Marschall un graphiste des plus réputé qui a réalisé les pochettes de nombreuses formations comme BLIND GUARDIAN, RUNNING WILD ou encore HAMMERFALL. Place Your Bets s'avère être une galette de très bonne facture ou nos Metalleux nous délivre un Heavy Metal de haute volé agrémenté d'un zest de Thrash à la MEGADETH et toujours fortement influencé par les 80'. Vous avez compris, HOLY CROSS sait faire parler la poudre et va droit à l'essentiel quand il s'agit de Metal. C'est au lendemain de leur concert au Klub à Paris que votre serviteur a pu s'entretenir avec Loïc Chalindar un des membres fondateurs de la croix sacrée ! Entretien sympathique dans un bar parisien avec un guitariste passionné et heureux de parler de sa dernière progéniture ! Magnéto Loïc c'est à toi !

Line-up
: Mickaël Champon (chant), Loïc Chalindar (guitare), Adrien Liborio (guitare), Morgan Latreille (basse), Ludovic Dupont (batterie)

Discographie : Under The Flag (2009), Le Klub Live (2009), Place Your Bets (2013)



Metal-Impact. Salut, peux-tu me dire comment est né HOLY CROSS ?
Loïc Chalindar. Salut à tous. On a donné notre premier concert en 2006. A la base du groupe il y a Adrien l'autre guitariste et moi, on s'est rencontré en 2003. Comme tous les groupes on a eu quelques années de galère pour trouver les bons musiciens mais depuis 2006 on a une formation stable. On a donné notre premier concert en 2007 et au même moment nous avons fait une démo, voilà comment tout a commencé.

MI. Quel regard portez-vous sur votre premier album Under The Flag sorti en 2009 ?
Loïc. On est content d'avoir fait ça pour un premier opus. La production était plutôt cool, les compos reflètent bien ce que l'on faisait à l'époque, on ressent bien nos influences. On a pu faire pas mal de concerts à travers la France pour la promotion de Under The Flag. On a eu que du bon en retour.

MI. Vous avez mis quatre ans pour sortir Place Your Bets, que s'est-il passé ?
Loïc. Il y a plusieurs facteurs qui ont fait que c'était un peu long. Tout d'abord on a donné beaucoup de concerts et d'autre part on a tous des jobs à côté. Ce n'est jamais facile de concilier la musique et le boulot, ça demande une sacrée organisation. On a eu aussi des petits soucis de line-up : notre batteur et notre bassiste nous ont quitté. Il nous a fallu du temps pour retrouver des remplaçants. Concrètement, on a commencé la composition un an avant la sortie de Place Your Bets.

MI. Que s'est-il passé avec votre batteur et votre bassiste ?
Loïc. Notre premier batteur habite sur Paris maintenant, il est musicien professionnel et comme on est un groupe amateur ça commençait à être difficile pour lui de géré les deux vu qu'il vit de la musique. Quant à notre bassiste il a eu des problèmes professionnels pendant un an, on a dû lui trouver un remplaçant pendant cette période et ça nous a fait perdre un peu de temps.

MI. En 2007, vous avez sorti un dvd live ce qui n'est pas commun pour un groupe qui débute !
Loïc. [Rires] ... C'est la ville de Firminy (petite localité à coté de St Etienne) qui a organisé un tremplin musical. La finale du concours a eu lieu dans une très belle salle, il y avait un groupe Rock avec nous. Comme nous avions des potes qui étaient branché cinéma amateur, ils nous ont filmé pendant notre concert et on en a profité pour sortir un petit dvd fait maison.

MI. Vous avez ressenti de la pression lors de la captation ?
Loïc. Honnêtement non. Tu n'y penses pas. C'était avec notre premier chanteur Mickael Farre. Il y avait aussi Benoit Carrot notre premier bassiste et à la batterie notre ancien batteur Thomas Chalindar.

MI. Ils sont parti aussi ?
Loïc. Oui, musicalement on ne s'entendait plus donc on a décidé de se séparer en bon terme. On est tombé sur notre nouveau chanteur complètement par hasard. On l'a rencontré à St-Etienne dans un bar Rock'n'Roll qui s'appelle le Thunderbird, c'est un peu notre deuxième maison. Tous les weekends tu as des concerts Rock/Metal. Un soir avec Adrien, on a été boire un verre et il y avait un groupe qui était sur scène et c'était pas mal du tout. Tout à coup on a entendu un mec qui a fait pété un putain de screaming, on s'est regardé et on s'est demandé qui était ce mec qui chantait comme ça. On a demandé au patron s'il pouvait lui donner nos coordonnées, ce qu'il a fait. Deux trois jours après on a reçu un mail le type nous a dit : "Le patron du Thunderbird m'a donné votre contact apparemment vous avez bien aimé le show". On lui a répondu qu'on avait découvert sa voix qu'on appréciait et qu'on était à la recherche d'un chanteur. Ca c'est fait comme ça, très simplement. Il s'appelle Mickaël Champon. C'est vraiment du pur hasard, c'est assez énorme et ça a tout changé.

MI. Le processus de composition a été long ?
Loïc. Non, on a écrit assez rapidement au final. On avait mis depuis un moment au placard deux ou trois riffs et des idées de compos, on a ressorti tout ça et on a tout retravaillé et puis tout a été très vite. Nous avons mis un an pour tout écrire.

MI. Est-ce que le fait d'avoir beaucoup tourné a eu une influence sur les nouveaux morceaux ?
Loïc. Oui et non parce que cela s'est fait assez naturellement. On ne réfléchit pas à ce que l'on va composer. Après je pense que cela a eu une influence dans le sens ou on a une philosophie de faire une musique assez efficace et le fait d'avoir donné beaucoup de concerts nous a conforté dans l'idée d'efficacité live.

MI. Est-ce que le titre Place Your Bets a une signification particulière ?
Loïc. Oui, en fait on souhaitait avoir un fil conducteur sur cet album. On s'est intéressé au choix que peut faire l'Homme dans des situations difficile. Et pour nous ce qui reflétait bien cela c'est le casino. Sur la pochette, tu vois un mec qui est clairement en train d'en chier. Il joue sa vie et il n'est pas en super forme [Rires] ...

MI. Vous avez l'impression de jouer votre vie avec ce nouvel opus ? [Rires] ...
Loïc. Pas du tout ! [Rires]

MI. Comment avez-vous convaincu Andreas Marshall (GRAVE DIGGER, HAMMERFALL, BLIND GUARDIAN) de travailler avec vous ?
Loïc. Le type est un artiste. Il s'en fout de travailler avec METALLICA ou avec le petit groupe du coin. C'est un mec super sympa, ça a été une très bonne expérience.

MI. Comment s'est passée votre collaboration ?
Loïc. Nous on avait une idée en tête, c'était le casino. On a contacté Andréas Marshall parce qu'on adore ce qu'il fait. On est des grands fans du Heavy de toutes ces années là ou il y avait des combos comme RUNNING WILD, GRAVE DIGGER. Déjà pour le premier opus, on avait failli travailler avec lui et on a choisi Rainer Kalwitz au dernier moment. On l'a contacté d'une manière très simple par un mail ou on lui présentait Place Your Bets, son thème et l'idée de pochette qu'on avait et il nous a répondu directement que ça l'intéressait et ça l'inspirait. Il était déjà allé aux Etas-Unis et il avait vu des vieux casinos miteux. Il avait donc des connexions par rapport à ça et il nous a fait dans un premier temps un croquis. Il travaille aussi pour le cinéma et du coup il n'était pas disponible immédiatement mais c'est un mec très carré, il nous a expliqué qu'il était pris jusqu'à une certaine date et que juste après il allait nous envoyer le croquis. Le jour dit, on a reçu le dessin et c'était parfait.

MI. Il y a eu des retouches ?
Loïc. Au départ, il nous a envoyé le croquis (c'est à dire la pochette en plus simple). On lui a répondu qu'on était d'accord et un mois plus tard la pochette était prête.

MI. Comment vous êtes-vous retrouvé signé chez le label allemand Pure Steel Records ?
Loïc. Lorsque nous avons fait notre première démo en 2006/2007, le staff de Pure Steel Record nous avait contacté parce qu'ils avaient bien aimé ce que l'on faisait et il voulait la distribuer. Au final ça ne s'est pas fait mais à l'époque où on a enregistré Under The Flag, on a démarché plusieurs labels et Pure Steel Records a répondu super rapidement et ils ont distribué ce premier opus. Comme tout s'est bien passé avec eux pour notre premier cd, on a décidé de continuer avec eux.

MI. As-tu l'impression que les labels étrangers s'intéressent plus aux groupes français ?
Loïc. Dans le Heavy Metal il y a des combos comme NIGHTMARE ou LONEWOLF qui sont sur des maisons de disque étrangères, ce sont d'ailleurs des groupes régionaux qui sont pas loin de chez nous. Ils sont sur des labels allemand ou autrichiens, c'est vrai que ça commence à s'ouvrir un peu. Après je pense que les formations françaises n'avaient pas forcément la démarche d'aller taper aux portes de labels d'autres pays.

MI. Place Your Bets devait être produit par Pierre Emmanuel Pelisson et au final c'est Ludovic Dupont votre batteur qui s'est chargé de l'enregistrement. Que s'est-il passé ?
Loïc. En fait l'album a été enregistré par Ludovic et on a fait un peu de mixage avec Pierre Emmanuel Pélisson c'est dû au fait qu'on a eu des petits soucis de planning. Du coup on n'a pas pu aller au bout du mixage et c'est Ludovic qui a son propre studio qui a mixé l'album. Il faut savoir que c'est son job, il est technicien son, il fait des prestations en studio ou en concert. Tout a été enregistré au Dlm Studio.

MI. Comment Ludovic à-t-il réussi à gérer le fait d'enregistrer ses parties de batterie et de produire Place Your Bets ?
Loïc. C'est simple il n'a fait que cela pendant un mois ! [Rires] ... C'est du boulot mais c'est un gars qui est carré et sérieux donc tout c'est très bien passé.

MI. Pour le mastering vous avez retravaillé avec Mika Jussila (NIGHTWISH, STRATOVARIUS, KAMELOT) au Finnvox studio...
Loïc. Oui tout à fait. Pour Under The Flag il nous a fait un super son, il avait vraiment très bien bossé le mastering. Pour celui-là on a fait des essais dans d'autres studios en France et aussi aux USA et au final on est revenu sur le Finnvox avec Mika parce que c'est celui qui nous a botté le plus.

MI. Comment s'organise votre collaboration ?
Loïc. On bosse par téléphone et par mails. En général, on lui envoie un titre et il nous fait une petite ébauche. Ensuite, on lui répond pour lui dire ce qu'on en pense. Parfois on fait deux ou trois rectifications et puis il nous fait le mastering définitif.

MI. Qui s'occupe de l'écriture des textes ? Mickaël votre chanteur ?
Loïc. Oui mais pas tous, moi aussi je participe à l'écriture. J'ai beaucoup participé aux textes de ce nouvel album.

MI. Quels sont les thèmes que vous abordez dans Place Your Bets ?
Loïc. On traite de sujets assez moderne et d'actualité. Comme je te disais le fil rouge c'est un peu l'Homme face à des situations de merde et quels vont être ses choix. Par exemple un titre "Place Your Bets" veut dire faites vos jeux. "Last Chance" c'est l'histoire d'un type qui se retrouve dans une impasse. On parle de sujets d'actualité comme la liberté, la folie. Parfois il y a des trucs un peu sombres comme "Inner Jail", attention on n'est pas des mecs dépressifs, on est des gros débiles ! [Rires] ... On aime la vie c'est pour cela que le dernier titre "Higher & Higher" se démarque un peu avec une ambiance très légère.

MI. "Inner Jail" fait presque plus de six minutes !
Loïc. Oui c'est le morceau sur lequel on a passé le plus de temps surtout au niveau du chant. Les voix sont un peu atypique par rapport au reste des autres titres.

MI. Est-ce que vous allez poursuivre dans cette voix ?
Loïc. Peut-être on ne se pose pas trop de questions sur ce qu'on peut faire ou ce que l'on va faire. On écrit instinctivement, on fait ce qui nous plait à un moment donné.

MI. Est-ce qu'il y a une scène Metal à St Etienne ?
Loïc. Oui, elle n'est pas énorme mais il y a quelques groupes sympas. Il y a aussi quelques lieux ou l'on peut donner des concerts et par rapport à la taille de la ville : c'est bien.

MI. Est-ce que c'est un handicap de venir de province ?
Loïc. Non, il n'y a pas de différence entre Paris et la province. On ne le ressent pas comme ça.

MI. Quel souvenir gardes-tu de votre concert en ouverture de Blaize Bayley ?
Loïc. C'était marrant. Ces musiciens sont super cool, on a bien rigolé. Après Blaze est sympa mais assez réservé comme mec. Mais au final c'est une bonne expérience.

MI. Et avec VULCAIN, ça n'a pas dû être triste ?
Loïc. C'était énorme, ce sont des mecs super. On a bien rit avec eux, en plus c'était chez Paulette, c'est un endroit Rock'n'roll. C'était cool. Avec SABATON c'est pareil, on s'est bien marré, NIGHTMARE c'était très sympa aussi, idem pour DAGOBA. On arrive à choper quelques premières parties sympas parfois.

MI. Vous avez aussi travaillé avec Chitral Somapala (FIREWIND, AVALON) ...
Loïc. Oui et pour la petite histoire, j'ai une bonne anecdote. Pierre Emmanuel Pélisson a mixé notre premier opus au PE studio et il connait bien Chitral car ils ont joué ensemble au sein d'une formation qui s'appelait CIVILISATION ONE. C'est un très bon groupe d'ailleurs que je conseille vivement. En fait le morceau "Holy Cross" que l'on trouve sur Under The Flag a été très influencé par une chanson de FIREWIND à la base. C'est un titre ou chante Chity et comme Pierre Emmanuel connaissait bien Chitral on lui a demandé s'il voulait bien venir chanter sur un de nos morceaux. Il a répondu oui immédiatement, il est super cool donc il n'y a pas eu de problèmes. Il possède un studio chez lui, on lui a envoyé les pistes et il a fait les prises chez lui.

MI. Vous avez envie d'avoir d'autres invités dans le futur ?
Loïc. Oui, carrément.

MI. Comment se fait-il qu'il n'y a aucun guest sur Place Your Bets ?
Loïc. Oui mais par manque de temps uniquement. Mais c'est vraiment quelque chose qui nous intéresserait beaucoup.

MI. Dans l'absolu avec qui aimeriez-vous collaborer ?
Loïc. Ce qui pourrait être marrant ça serait de travailler avec Rob Halford où bien Matt Barlow, Stu Block des artistes comme ça. Mais ça c'est du rêve !

MI. Avez-vous joué au Hellfest en 2012, les informations concernant cet épisode ne sont pas très clair si je puis dire...
Loïc. [Rires] ... Tu en as entendu parler ! [Rires] ... Non en fait c'est partie d'un délire. On avait prévu de monter au Hellfest en tant que spectateurs et on voulait aussi en profiter pour faire de l'affichage. On avait prévu de mettre des posters histoire de faire circuler le nom. Et puis pour le fun on s'est dit qu'on allait faire nos gros débiles en ajoutant dessus premier groupe annoncé au Hellfest ! [Rires] ... On a fait ça pour rire et au final on a fait un petit buzz. Mais c'était juste pour le fun. Ensuite on a regardé un peu sur les forums en rentrant et on a constaté que les mecs se demandaient tous qui on était [Rires] ... C'était vraiment marrant. Du coup on a reçu un mail de Ben Barbaud ou il nous disait : " Les gars ce n'était pas malin ce que vous avez fait, il y a des gens qui y ont cru !" [Rires] ... C'était vraiment pour rire parce qu'on a aucune influence au niveau de la promo marketing du Hellfest. C'était juste un gros délire pour se faire plaisir.

MI. Votre nom HOLY CROSS évoque le Holy Diver de Dio ?
Loïc. Oui, il y a de ça. En fait "Holy Cross» c'est le premier morceau qu'on a écrit au sein du combo. Il y avait ce côté "Holy Diver" et comme on cherchait un nom de groupe à cette époque notre batteur Thomas a trouvé ça bien et on est resté là-dessus. En plus il y a ce symbole à cinq branches qui est une grande croix nordique et puis il y a aussi derrière ce nom un côté un petit peu plus philosophique.

MI. Tu veux parler d'un rapport avec la religion ?
Loïc. En fait ce symbole est lié aux croisées. Lorsqu'ils ont été en Scandinavie, ils ont apportés la croix Chrétienne avec eux et elle a été accepté par les Vikings. Du coup il y a cinq croix en une, c'est un symbole de spiritualité, de puissance, c'est un peu ça le délire.

MI. Quel est votre objectif maintenant que l'album est sorti ?
Loïc. On veut tourner. On a fait une série de dates en octobre, on a joué un peu partout en Rhône Alpes, Bourgogne, Lorraine. On a aussi fait la Suisse et Paris. On a donné des concerts plutôt dans l'est de la France. Nos projets pour 2014, c'est de donner un maximum de show dans toute la France et peut-être même à l'étranger.

MI. Est-ce que le fait d'être sur un label facilite les choses à ce niveau-là ?
Loïc. Non [Rires] ... Très clairement aujourd'hui la majorité des labels s'occupent de vendre ton cd et de te faire un peu de promo, c'est tout. Au niveau des concerts ça n'a rien à voir seul des gros labels comme Nuclear Blast, AFM qui ont intérêt à faire tourner leurs groupes pour vendre du cd derrière. On est trop petit pour générer ce type d'intérêt. On a réussi à jouer deux fois en Suisse. On a pas mal de contact là-bas, c'est cool.

MI. Vous pensez au troisième album ?
Loïc. Oui on y pense. On a quelques riff de côté mais pour l'instant on est très occupé avec la sortie de Place Your Bets et les concerts. Mais on va bientôt s'y remettre.

MI. Qu'est-ce qui vous fait avancer ?
Loïc. C'est jouer et donner le maximum de concerts. On ne fait pas de la musique pour vivre. Ce n'est pas notre but, on a tous des jobs à côté. Mais ce qui nous ferait vraiment tripper c'est de partir jouer à l'étranger. Hier on a donné un show au Klub. On a fait une petite tournée de plusieurs jours au côté de BATALLIAN. C'est une formation de Thrash Suisse que je conseille vivement. On les a découvert il y a trois quand on a tourné avec eux en Suisse. C'est vraiment un super groupe et ça joue grave. C'est dans le style SLAYER, METALLICA du Metal des années 80. C'est typiquement le genre de rencontre que l'on recherche.

MI. Comment expliquez-vous votre forte attirance pour le Metal des années 80 ?
Loïc. Moi j'ai toujours baigné tout comme Adrian dans ce style. Nos parents ont toujours écouté du Rock que ce soit LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE, AC/DC, DIRE STRAITS. Dès mon plus jeune âge, j'ai toujours entendu cette musique à la maison. Ensuite, j'ai été au collège et là j'ai découvert IRON MAIDEN. J'ai vu les pochettes et je me suis pris une grande baffe dans la gueule. Après tu écoutes tout ça et ça te donne envie de jouer de la guitare et c'est parti. C'est un ensemble qui m'a attiré : l'imagerie, la musique, les mélodies, les guitares puissantes ! Quand tu écoutes ces groupes, tu accroches direct et après c'est à vie.

MI. Pour terminer, as-tu quelque chose à rajouter ?
Loïc. Oui, j'invite tout le monde à écouter Place Your Bets. On ne fait pas de la musique ultra originale mais c'est celle que l'on aime et qui nous plait. Ensuite si les gens accrochent tant mieux mais dans le cas contraire il y a plein d'autres combos qui sont là pour leur proposer autre chose. On vous retrouvera sur scène, on va tourner un peu partout en France donc je vous dis à très bientôt.


Ajouté :  Mercredi 27 Août 2014
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Holy Cross Website
Hits: 6024
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/12/2018 à 02:23:13 en : 0,1168 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar