METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ABORTED (be) - …
· MESSALINE (FRA)…
· ESSENCE OF SORR…
· PYOGENESIS (de)…
· OMNIUM GATHERUM…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SAXON (uk) - El…
· GOTTHARD (ch) -…
· ALCEST (FRA) - …
· PSYKUP (FRA) - …
· BARONESS (usa) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 100 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

REVAMP (nl) - Floor Jansen (Juil-2013)


Floor Jansen a réussi en quelques années à inscrire son nom au panthéon du Metal grâce à une ténacité hors du commun qui lui a permis de surmonter de nombreux écueils ! La déesse a su rebondir après le split de AFTER FOREVER en 2009 et revenir très rapidement sur le devant de la scène avec une nouvelle formation répondant au nom évocateur de ReVAMP ! N'ayant jamais rompu totalement les ponts avec certains membres de son combo d'origine qui collaborent encore avec elle aujourd'hui, la belle est toujours restée hyperactive n'hésitant pas à donner de la voix au sein de nombreux gangs (STAR ONE, MaYaN, Devin Townsend Project ou encore EPICA) parfois très éloigné de son horizon musical de prédilection. Son retour en force se fera en 2010 avec le premier album éponyme ReVAMP qui sera très bien accueilli au sein de la communauté Metal et lui permettra d'ouvrir un nouveau chapitre dans sa carrière déjà longue comme le bras. Dotée d'une force de caractère hors du commun, notre diva n'hésitera pas à gérer son nouveau gang de A à Z sans aucunes retenues s'épuisant au fil des mois ! Le résultat de tous ces efforts surhumains fut un Burn Out total qui l'immobilisera pendant un an et demi ruinant ainsi tous les espoirs qu'elle avait placé au sein de ReVAMP. Heureusement notre princesse ne se laissa pas abattre et réussira un retour en force en 2013 avec un second opus Wild Card des plus efficace qui confirmera tous les espoirs placés en elles. Cette fois-ci la machine est lancée à pleine vapeur sans que rien ne puisse la stopper. Et comme si cela ne suffisait pas elle se voit appeler en catastrophe par NIGHTWISH pour assurer la fin de la tournée mondiale des Finlandais après l'éviction sans ménagement de leur ancienne vocaliste Anette Olson. Ses capacités vocales exceptionnelles et ses facilités d'adaptation lui permirent d'obtenir définitivement le poste tant convoité de nouvelle égérie vocale de NIGHTWISH. La réalisation d'un rêve qui ne lui fait pourtant pas oublié sa progéniture ReVAMP. Le gang en profitant pour embarquer sur une tournée mondiale au coté de pointures tel que KAMELOT ou ICED EARTH. C'est à l'occasion de la sortie de Wild Card que votre serviteur a pu s'entretenir avec la charmante Hollandaise afin d'en savoir un peu plus sur la nouvelle chanteuse de NIGHTWISH. Une interview sympathique avec une Floor Jansen détendue et visiblement heureuse de présenter son dernier rejeton Wild Card. Une galette qui sans être basée sur un véritable concept relate, pour une grande part, ses long mois de souffrances, de doutes et d'errance suite à sa maladie. Magnéto Floor, c'est à toi, raconte nous tout !

Line-up
: Floor Jansen (chant), Jord Otto (guitare), Arjan Rijnen (guitare), Henk Vonk (basse), Ruben Wijga (claviers), Matthias Landes (Batterie)

Discographie : ReVamp (2010), Wild Card (2013)

M-I Interviews de cet artiste : AFTER FOREVER (nl) - Floor Jansen (Oct-2005), REVAMP (nl) - Floor Jansen (Juil-2013)

Retranscription / Traduction : Erick Laulit



Metal-Impact. Bonsoir Floor. Ca me fait plaisir de t'entendre. Comment vas-tu ?
Floor Jansen. Très bien. Merci, et toi ?

MI. Je vais très bien, c'est un immense plaisir de te parler. Tu es en tournée avec NIGHTWISH, depuis un bon moment maintenant, je suppose que tu dois te reposer en ce moment ?
Floor. [Rires] ... Je n'ai pas eu de journée de repos, j'ai travaillé de très tôt ce matin jusqu'a maintenant mais en ce moment je ne suis pas en tournée, pas aujourd'hui en tout cas et je me sens bien.

MI. Tu as donné un concert, il y a deux jours en Finlande. Comment cela s'est-il passé ?
Floor. Je n'ai pas fait de show en Finlande il y a deux jours mais la semaine dernière et cela s'est parfaitement déroulé.

MI. Tu as apprécié ?
Floor. Beaucoup. Oui, c'était grandiose.

MI. Dans quel état d'esprit s'est déroulée l'écriture de Wild Card ?
Floor. Mon état d'esprit, j'étais dans une folie furieuse [Rires] ... On avait commencé à écrire assez tôt après la sortie du premier album et l'idée était de l'écrire en groupe. Nous avons donc décidé de faire des bœufs à l'ancienne, de répéter ensemble en se disant qu'une chose positive en ressortirait mais ça n'a pas fonctionné. On s'est donc échangé nos idées et là, ça a marché. Pour le plus gros des morceaux, le travail a été fait par Jord Otto, l'un des guitaristes, Arjen Rijnen l'autre guitariste ainsi que moi même. Nous nous renvoyions les mêmes idées encore et encore dans tous les sens et nous avons eu les bases des futures chansons mais je suis tombée malade à ce moment-là et tout s'est donc arrêté pendant un an, un an et demi. Quand nous avons repris le travail, j'ai ressentie qu'il serait bon d'avoir une personne qui assume en quelque sorte le rôle de leader musical puisque que je ne pouvais pas être cette personne. Nous étions des novices dans la production et j'ai donc préféré faire appel à une personne avec de l'expérience. C'est pourquoi j'ai demandé à Joost Van Den Broek de nous rejoindre et en quelque sorte de devenir le producteur de Wild Card dans cette optique en tout cas, pas d'écrire mais de planifier l'écriture de chansons. La première chose que nous ayons faite ensemble a été la conception d'un agenda musical, pour nous aider à tracer une ligne directrice et de faire un bon planning. Après ça, tout a été réellement très, très simple et très rapide de travailler avec Joost Van Den Broek et Waldemar Sorychta (Ex GRIP INC. et producteur) qui est un guitariste Allemand et ensuite le groupe nous a rejoint. Matthias, notre batteur a eu cette idée durant l'enregistrement de travailler tous ensemble. Ce fut une nouveauté pour nous cinq. C'était la première fois que nous écrivions un album ensemble sachant qu'il y en avait déjà un dans les bacs et sachant que j'avais déjà eu ma carrière avec AFTER FOREVER. C'est le premier album ou j'ai travaillé de cette façon, un travail collégial. Cela me fait vraiment plaisir de voir que le résultat, avec toute la modestie du monde, est aussi bon que ça.

MI. Te souviens-tu de ton dernier concert à Paris, c'était à l'Elysée Montmartre ?
Floor. Oui, je m'en rappelle. C'était vraiment très, très chaud [Rires] ...

MI. [Rires] ... Tu as fait récemment un Burn Out, tu en parles sur un titre sous forme de trilogie ("The Anatomy Of A Nervous Breakdown") combien de temps es-tu restée malade ?
Floor. Un an et demi.

MI. Un an et demi ! Peux-tu me dire comment cela s'est déclenché ? L'as-tu senti s'immiscer peu à peu ou est que le syndrome est apparu du jour au lendemain ?
Floor. Non, c'est le fait de se dépasser durant le travail et de se donner à fond, au-delà du maximum qui provoque ce genre de syndrome. Ca a commencé donc de façon graduelle, ça se développe sans que tu t'en rendes compte, c'est ce qui rend tout ça si flippant et en fait tu fais exprès d'ignorer les symptômes. C'est ce que j'ai fait tout du moins et au moment où tu ne peux plus rien faire et que tu réalises tout ce qui t'arrive tu prends alors conscience d'avoir été malade depuis bien plus longtemps que ce que tu croyais. Tu sais, tout doucement ça empire. Ca ne s'attrape donc pas du jour au lendemain [Rires] ... Et bien évidement ça ne s'arrête pas non plus en un jour [Rires] ... Et comme je te l'ai déjà dit, j'ai passé un an et demi plus ou moins à ne rien pouvoir faire. Durant le dernier mois de la maladie j'ai peu à peu recommencer à me remettre au travail, c'était juste avant de rejoindre NIGHTWISH. J'avais recommencé à écrire et avoir des semaines de travail normales.

MI. Quand NIGHTWISH t'a contacté, c'était peu de temps après ta rémission ? Penses-tu que c'était la bonne période pour toi ?
Floor. Oui, absolument mais ça aurait dû se passer bien avant [Rires] ...

MI. Tu as écrit un triptyque qui s'appelle "The Anatomy Of A Nervous Breakdown". Est-ce le reflet de ton expérience personnelle ?
Floor. Eh bien, d'une certaine façon, j'en profite pour cracher mon venin dans ces trois titres. Elles sont très littérales et très directes. Ca avait besoin de sortir de façon très franche et c'est ce qui s'est passé. Dans d'autre morceaux, tu ressens également cela mais ces trois-là sont les plus profondes. Elles étaient vraiment connectées avec ce que j'ai vécu d'un point de vu lyrique tout du moins. C'est pourquoi elles répondent au nom de "The Anatomy Of A Nervous Breakdown".

MI. Est-ce que tu as développé une sorte de concept dans cet opus car quelques titres font références à ce que tu as vécu ?
Floor. Non, non pas vraiment. C'est pourquoi ses trois chansons sont connectées les unes aux autres et pas les autres morceaux. Le titre Wild Card lui-même n'a aucun rapport avec mon Burn Out, ma dépression nerveuse ou mon état d'esprit. Ce n'est pas un album concept concernant ce problème mais j'aborde le sujet à travers certains titres.

MI. Quelle a été la part d'aide apporté par tes fans ? Car j'ai vu qu'ils communiquaient beaucoup avec toi par mail et d'autres supports. Cela a-t-il été un réconfort important ?
Floor. Si tu parles de ma période de maladie, ce fut si formidable de voir combien de personnes se sentaient concernées et me souhaitaient le meilleur. Ils m'ont dit de prendre tout mon temps et de repousser autant que besoin s'en faut le nouvel album, que je leur manquais mais ils m'ont surtout dis qu'ils m'attendraient et qu'il était préférable d'avoir une artiste en bonne santé pour faire un nouveau cd. Ils ne voulaient pas d'un nouveau disque alors que j'étais malade et pas à 100 % de mes capacités. Leur patience et ce soutient constant m'a submergé d'émotions et de bonheur.

MI. La pochette de Wild Card a été dessiné par Richard Stark. Elle est extrêmement Thrash, on peut te voir avec un cœur dans ta main pleine de sang. Quelle est la signification de cette photo ?
Floor. L'idée était de visualiser le dur labeur assimilé aux jeux de cartes en référence au titre Wild Card était de moi. La reine de cœur, qui est dans beaucoup d'histoires, ne sait pas elle-même ce qu'elle va devenir : une bonne ou une mauvaise reine. Je désirais utiliser des éléments du premier album également et réemployer le fond blanc qui est une couleur forte ainsi que le rose que j'ai décliné cette fois-ci en rouge. Je voulais aussi une photo de moi, c'est une photo de moi certes mais qui est plus du domaine de l'illustration. Tu sais, en faisait une pochette d'album bien distincte des autres. Ce fut une idée de Richard Stark que de proposer une reine se reflétant dans un miroir avec l'une bonne et l'autre mauvaise. La dualité de ces deux femmes fait référence à l'aparté "The Anatomy Of A Nervous Breakdown". Il y a beaucoup d'éléments auxquels je fais allusion dans ce titre qui sont très personnels. Il y avait tout ce poison en moi qu'il me fallait recracher. En ce qui concerne le cœur, le mien saignait et c'est ce que tu peux voir sur la pochette.

MI. Sur cet album il y a une multitude d'invités comme sur le premier. Que recherches-tu en invitant des musiciens à tes cotés ?
Floor. Et bien en fait, le fait d'avoir Mark Jansen (EPICA), Johann Van Stratum (STREAM OF PASSION) et David Townsend durant le processus d'écriture et de les inclure en tant que Guest est apparu assez naturel du fait de leur parfaite adéquation aux morceaux. Je suis fan de leur musique à tous les trois et j'avais déjà travaillé avec Mark tellement de fois auparavant qu'il me semblait bon de l'avoir à mes coté sur Wild Card. Je suis une grande fan de David et je suivais son travail avec un grand intérêt, c'est de cette façon qu'on est entré en contact et je lui ai demandé s'il était partant pour travailler sur l'un de mes albums. Je voulais qu'il travaille sur un titre de ReVAMP, il l'a fait et ça a été super. L'autre invité qui a été impliqué lors de l'enregistrement de Wild Card c'est Johann Van Stratum de STREAM OF PASSION, il nous a aidé car notre ancien bassiste Jaap Melman n'a pu se libérer pour travailler en studio et ce à la dernière minute et c'est là qu'est intervenu Johann. Pour les chœurs nous désirions aborder une nouvelle approche, quand l'album fut terminé, on s'est dit qu'on se devait d'avoir un chœur comme sur le premier opus. Sur les titres d'AFTER FOREVER, c'était pareil, on avait un chœur composé en général de trois personnes pour lequel on écrivait les paroles, ils venaient au studio et ils chantaient. La majorité des parties concernées ne requérait pas l'usage d'instruments classiques et on s'est dis qu'il serait donc sympa de jouer avec les harmonies vocales d'une manière particulière. C'est la raison pour laquelle nous avons pris la décision de prendre des choristes confirmés habitués à la scène Metal, aguerri au chant harmonique en studio et voilà pourquoi je me suis entouré de Marcela Bovio (STREAM OF PASSION) et Daniel De Jongh (TEXTURES). Tous les trois avec Joost nous avons donc commencé l'enregistrement sans préparatifs, j'ai repris d'anciennes pré-productions et des idées en stock et le jour même, sur le moment nous avons crée les sonorités des morceaux et même composé certaines chansons elles-mêmes. Ce fut un parcours très créatif et à la fin on s'est retrouvé avec une pléthore d'invités [Rires] ...

MI. J'ai été énormément surpris d'apprendre que tu es très amie avec Anneke Van Giesbergen. Pourquoi ne lui demande tu donc pas de travailler avec toi ?
Floor. [Rires] ... Je connais beaucoup d'amis et de grands musiciens mais je ne peux pas tous les solliciter !

MI. [Rires] ... Tu as chanté avec DORO, il y a de ça quelques années maintenant. Tu aimerais retrouver Doro ou Anneke pour faire un duo ?
Floor. Peut-être...

MI. Peut-être ? [Rires] ...
Floor. Oui ! [Rires] ... Car je viens de terminer un album avec de nombreux invités et je ne peux pas me projeter dans le futur dès maintenant. Tout ce que je peux te dire c'est que ce sont toutes des personnes formidables et s'il y a une opportunité de travailler une nouvelle fois avec elles je n'hésiterai pas. Je sais que ce sera encore une fois merveilleux.

MI. Tu pars en septembre en tournée en Europe, penses tu venir jouer en France ?
Floor. Oui. Les shows que nous avons pour l'instant de prévu sont en Hollande et en Russie. Ensuite nous joueront en Belgique et nous allons effectuer une tournée européenne avec KAMELOT en Novembre. La France n'en fait pas partie mais on pense venir vous voir début 2014, on essaye d'avoir plus de dates aux Pays- Bas et en France et dans d'autre pays. Nous voulons revenir voir les gens.

MI. Pour ceux qui ne t'ont jamais vu sur scène avec ReVAMP. Comment décrirais-tu le groupe sur scène ?
Floor. On n'est pas un groupe important. On n'a pas les moyens d'avoir des feux d'artifices ou des effets spéciaux car nous sommes encore trop petits pour ça. C'est encore un combo en développement qui déploie une bonne énergie et qui a une bonne interaction avec le public. On est là avant tout pour divertir le public.

MI. Quels sont les principales différences pour toi, en tant que chanteuse de chanter au sein de NIGHTWISH comparer à ReVAMP ?
Floor. Euh, il y en a des millions. Toute la vibe du groupe est différente, le combo lui-même est disparate. Des personnages différents, différentes musiques. Différents niveaux de qualités. NIGHTWISH est super rodé, ReVAMP est tout neuf et on a eu un long break. Il y a tellement de choses différentes à mentionner et que ça n'a aucun sens que de réellement chercher à les découvrir.

MI. Le fait que tu ais travaillé autant de temps avec NIGHTWISGH t'a-t-il apporté quelque chose du point de vue de l'écriture ou du chant ?
Floor. Tu sais 80 pour cent de l'album de ReVAMP était terminé avant mon arrivée au sein de NIGHTWISH. Personne ne peut vraiment ressentir leur influence, ce que j'ai écrit avant je ne l'aurait peut-être pas écrit par la suite, alors... Je ne pense pas que cela m'ait réellement changé, j'ai juste décidé du timbre de voix que j'allais utiliser sur cet album de ReVAMP. J'ai déjà essayé d'utiliser toutes les variations, mêmes les plus bizarres de ma voix. Ce que j'ai fait avec ReVAMP, je l'ai fait avec NIGHTWISH et le résultat est diffèrent car la musique l'est également et c'est ce qu'elle nécessite et demande. Je ne pense donc vraiment pas que NIGHTWISH m'ait influencé.

MI. Maintenant tu utilises des Growls dans ReVAMP. Tu es aussi prof de chant, est ce un plus d'utiliser ta voix dans d'autres styles ?
Floor. Oui, c'était totalement nouveau. Effectivement ce fut une très bonne expérience. J'ai beaucoup ri durant l'enregistrement car je n'avais pas l'habitude de m'entendre chanter de cette façon avec Joost on ne se connaissait pas énormément et c'était pareil pour lui à chaque fois que je criais. Je n'arrivais pas à croire que j'étais à la source d'un tel son et Joost non plus [Rires] ...

MI. J'ai vu sur YouTube que tu reprenais Puccini...
Floor. Oui, c'est exact.

MI. Tu aimes aussi interpréter des morceaux classiques ?
Floor. Non, pas vraiment. Je connais quelques morceaux qui sont de pures réminiscences de mes cours de musique classique à l'époque où j'apprenais ce style. J'en ai fait durant 4 ans. Un an de musique de chambre théâtrale et une année de plus ou j'ai travaillé l'Opéra. J'avais remarqué que je possédais cette sonorité, que je pouvais chanter de l'Opéra mais cette musique n'est pas vraiment mon truc.

MI. Aimerais-tu chanter du classique dans un morceau de Rock Opéra ?
Floor. Dans le domaine de l'opéra je ne sais pas du tout car ne l'ayant jamais fait avant mais pour le rock classique neuf fois sur dix je suis vite dépassée [Rires] ...

MI. Quel souvenir gardes-tu de ton premier concert avec NIGHTWISH fin septembre ?
Floor. C'était à la fin Septembre. Ce fut fou, vraiment dingue. C'était effrayant et excitant, il m'a fallu un peu de temps pour réaliser que je prenais part à une tournée avec NIGHTWISH aux Etats-Unis. En fait, j'étais tellement concentrée uniquement sur le fait d'assurer la prestation à la perfection que tout le reste me passait à coté. je me disais que je m'en occuperais plus tard, c'était donc très spécial.

MI. Je suis sure que tu pourrais concourir pour le Guinness Book des records dans la catégorie chanteuse qui assimile tout en deux jours [Rires] ...
Floor. Oui ! [Rires] ...

MI. Le deuxième jour, tu étais malade mais tu es quand même montée sur scène pour assurer le show !
Floor. Oui, j'étais malade. J'avais la grippe quand je suis monté sur scène. Quand tu ne dors pas et que tu ne manges pas non plus à cause du stress, ça n'aide pas vraiment ! [Rires] ... J'ai attrapé un mauvais coup de froid sur les deux premiers shows mais après tout s'est passé à la perfection.

MI. Préfères-tu interpréter les morceaux de Tarja ou d'Anette Olson ?
Floor. Ce qui m'intéresse avant tout c'est la musique de NIGHTWISH et pas les titres interprétés par telle ou telle chanteuse ! Je dis cela car je ne plagie rien, j'interprète uniquement, je donne ma propre version et je me fous de savoir qui l'a chanté avant moi.

MI. As-tu des chansons que tu préfères et d'autres qui te semblent plus difficiles à chanter ?
Floor. Par exemple : "Ever Dream" est une chanson très haute à chanter avec une voix normale et j'étais là devant la chanter avec ma voix classique. Ce morceau monte très haut, elle est très compliquée à interpréter en live sans que ça sonne comme un grincement. Sinon l'une de mes préférées est "Ghost Love Score".

MI. Le fait d'être la nouvelle chanteuse de NIGHTWISH est t'il un rêve devenu réalité ?
Floor. Oui, ça l'est. Je n'ai pas envie de dire que j'ai toujours rêvé de devenir la chanteuse de NIGHTWISH car j'ai toujours eu mes propres groupes mais réussir à chanter dans un groupe d'une telle ampleur, d'une telle notoriété que la leur et de voir que ça fonctionne parfaitement, c'est réellement une quelque chose de spécial pour moi. Donc oui, c'est un rêve devenu réalité.

MI. Penses-tu avoir trouvé la parfaite alchimie pour faire partie définitivement de NIGHTWISH ? As-tu la sensation que tu vas devenir leur nouvelle chanteuse attitrée ?
Floor. [Rires] ... Eh bien, pour le moment oui, ça fonctionne vraiment, vraiment bien. Je ne sais pas ce que nous réserve le futur mais le fait que ça marche aussi bien et que l'alchimie soit là pour l'instant, ça me fait vraiment plaisir. Nous partageons une vraie symbiose à la fois musicale et personnelle. J'espère donc pouvoir conserver cela et nous verrons où cela va nous mener l'année prochaine.

MI. Si tu es l'heureuse élue l'année prochaine (Interview réalisé avant l'annonce officielle de son recrutement définitif au sein de NIGHTWISH), quelles sont tes intentions concernant ReVAMP ?
Floor. Je n'en sais rien. Je n'y ai jamais pensé. Je ne veux pas y consacrer mes pensées car je n'ai aucune idée de ma capacité à pouvoir mener de front les deux combos. Je franchirais le pas si j'arrive à cette étape.

MI. Tu es dans l'expectative de la décision en fait ?
Floor. Oui, je peux faire le planning de ReVAMP pour 2014 et me garder des portes ouvertes jusqu'à ce que j'en sache un peu plus sur ce qui est susceptible de se passer. C'est très faisable de cette manière et aussi très palpitant.

MI. Le Burn Out que tu as subi a-t-il changé quoi que ce soit à ta personnalité et à ta façon d'aborder la vie ?
Floor. Je pense que c'est un peu trop personnel mais ce que je peux t'en dire c'est que j'ai indubitablement beaucoup appris.

MI. Qu'as-tu appris avec NIGHTWISH après tous ces mois de tournée ?
Floor. J'ai appris que c'était vraiment des gars super sympas et aussi beaucoup voyager ... c'était vraiment cool ! J'ai aussi découvert que la musique, d'aussi loin que je l'ai pratiqué, c'est vraiment mon truc ! Je suis une chanteuse plus que quoi que ce soit d'autre. C'est juste formidable de pouvoir en faire autant.

MI. Tu préfères te cantonner au chant plutôt que de t'occuper de tout ?
Floor. Je suis aussi auteur/compositeur mais pas manager ! Je préfère donc me préoccuper des taches artistiques plutôt que du management [Rires] ...

MI. J'ai vu que sur scène tu avais fait une reprises de LADY GAGA !
Floor. Oui, il y a quelques années déjà !

MI. Que représente LADY GAGA pour toi ?
Floor. C'est une super diva pop mais au moins elle écrit ses propres chansons. Elle s'attache beaucoup à son apparence. Que tu aimes ou non ses titres, cela reste de très grandes chansons, très bien structuré. Peu importe qui la reprend on peut changer des choses et s'approprier les morceaux. J'ai vu beaucoup de monde reprendre ses chansons. C'était vraiment plus fun de reprendre des titres qui n'avaient rien à voir avec le Metal car faire une reprise d'un morceau Metal n'à aucun sens pour moi et on est nombreux à penser ça. C'est beaucoup plus drôle de transformer une chanson pop en version Metal [Rires] ...

MI. Tu l'as modifié un petit peu ?
Floor. Euh ... oui, en fait on l'a beaucoup modifié [Rires] ...

MI. [Rires] ... Tu vas participer au Metal Female Voices Fest. Ce n'est pas la première fois que tu y joues. Que représente cet événement à tes yeux ?
Floor. C'est un endroit unique ou les fans de cette musique peuvent venir voir beaucoup de groupes de ce genre. Tu y trouves toutes sortes de combos avec des sonorités différentes. Il y a beaucoup de festival avec de nombreux groupes de différents styles... Je ne sais pas... [Rires] ... C'était le début de quelque chose de spécial un groupe Metal avec une chanteuse, tu sais. Aujourd'hui, c'est plus commun, il y a de nombreuses formations d'univers très différents qui possèdent des femmes en tant que chanteuse principale. Mais avec ce festival ce fut le début d'un phénomène planétaire, ce qui est assez particulier pour un mouvement né d'un petit festival en Belgique. Maintenant, cet évènement grandi tellement qu'il a plus de dates. Oui, c'est pour les fans de Metal ou les fans de Metal féminin... Ou peu importe, mais qui aime des chansons portées par des femmes car ça n'a plus rien à voir avec ce type de musique dorénavant...

MI. Tu penses que les femmes sont plus acceptées aujourd'hui qu'il y a une quinzaine d'années et qu'il y a une plus grande diversité musicale aujourd'hui plus qu'avant ?
Floor. Oui, c'est plus évident aujourd'hui. Ca fait pas mal d'années maintenant que ça a évolué. Elles sont plus reconnues et comme tu l'as dit, il y a une plus grande diversité musicale au niveau des groupes avec un chant féminin. Il y a eu une période où tout le monde pensait à reprendre les précurseurs et du coup les formations ressemblaient toutes à AFTER FOREVER, THE GATHERING ou NIGHTWISH. Maintenant, il y a beaucoup plus de combos différents qui ont leurs propres styles et des genres très distincts comme ARCH ENEMY qui est totalement à l'opposé de EPICA. Tout le monde possède un son propre et c'est en constante évolution, alors oui.

MI. Que ressens-tu maintenant que Wild Card est terminé et prêt à sortir dans les bacs ?
Floor. [Rires] ... Je suis heureuse. Ca m'a demandé beaucoup de travail, de temps et beaucoup de choses se sont passées entre temps. C'est pourquoi je suis un peu plus sereine jusqu'à l'arrivée du nouvel album. Je suis impatiente de donner mes premiers shows et je suis très heureuse d'avoir autant d'opportunités de concerts. Et encore une fois pour nos fans français, on va à coup sûr faire une tournée en France et je veux remercier tout le monde pour leur patience ainsi que leur support. J'espère que tout le monde appréciera Wild Card.

MI. Qu'as-tu envie de dire au public qui va te découvrir sur scène ?
Floor. [Rires] ... Qu'il soit prêt pour une soirée éprouvante.

MI. [Rires] ... Floor merci beaucoup ce fut un réel plaisir que de parler avec toi et j'espère te voir très bientôt à Paris...
Floor. Merci beaucoup. Oui, je l'espère également et merci d'avoir aidé à faire connaitre ReVAMP en France et "Au revoir à Paris" (ndi : en français dans le texte).


Ajouté :  Vendredi 21 Mars 2014
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  ReVamp Website
Hits: 6673
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/11/2017 à 03:09:28 en : 0,1397 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar