METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BRAINSTORM (de)…
· CRADLE OF FILTH…
· PAPERBACK FREUD…
· SETH (FRA) - He…
· UNFRAGMENT (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANDRE MATOS (br…
· GOJIRA (FRA) - …
· THRASHFEST CLAS…
· TAAKE (no) - Le…
· DOWN (usa) - Le…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 60 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ATHEIST (usa) - Kelly Shaefer (Juin-2011)


Hellfest 2011, Clisson.
Dimanche, 15h.
Voilà une petite heure qu'ATHEIST a terminé son show sur la Main Stage 2. Je suis au carré VIP, près de la tente des interviews. Une foule se presse ici, plein de journalistes et autres professionnels de la musique. Il faut dire, Kottak (batteur des SCORPIONS) et Ben Barbaud (Organisateur du Hellfest) sont en conférence de presse. Mais de Season of Mist ni d'ATHEIST, des affiliés ne vois-je. Ce n'est qu'un quart d'heure plus tard que finalement arrivent Kelly Shaeffer (Chant) et Steve Flynn (batterie) (les 2 seules membres originels du line-up d'ATHEIST), pour les séances d'interviews, dérangés en plein repas. Plouf, plouf, ce sera Kelly Shaefer pour moi !

Line-up
: Chris Baker (guitare), Jason Holloway (guitare), Kelly Shaefer (chant), (batterie), Travis Morgan (basse)

Discographie : Piece of Time (1989), Unquestionable Presence (1991), Elements (1993), Unquestionable Presence - Live at Wacken (2009), Jupiter (2010)

Crédit Photo : LudoPix.com (Retrouvez d'autres photos sur ce lien)



Metal-Impact. Qu'as tu pensé de ton show de ce matin ?
Kelly Shaefer. C'était bien, vraiment ! On a pris beaucoup de plaisir à jouer ce matin. Le Hellfest est vraiment un bon festival, on a avait déjà adorée la dernière fois qu'on est venu en 2007. On a du annuler l'année dernière, mais on est content d'avoir été de nouveau invités cette année, surtout avec la sortie de notre nouvel album.

MI. Cela fait 4 ans déjà qu'ATHEIST s'est reformé. Peux-tu nous résumer les principaux évènements qui se sont produit pour vous depuis lors ?
Kelly. Notre premier concert au festival de Wacken est certainement un des moments les plus importants pour nous. C'était un concert stupéfiant, dont nous nous souviendrons pour toujours. Le show au Hellfest en 2007 était supposé être notre dernier concert, on devait arrêter suite à cela. Mais quand on est monté sur scène et qu'on a joué, on a senti qu'il y avait quelque chose à creuser et qu'on devrait faire un autre album.
En fait chaque moment depuis notre reformation a été important, et nous sommes reconnaissants et heureux de voir que les gens comprennent encore notre musique. Ils l'apprécient d'une manière différente qu'auparavant, et peut-être plus encore qu'à l'époque où on l'a créée. On ne pourrait être plus heureux !

MI. ATHEIST a récemment recruté deux nouveaux membres pour compléter son line-up. Penses-tu que la formation est désormais suffisamment solide pour continuer à donner des concerts et produire des albums ?
Kelly. Oui, nous avons intégré Jason Holloway à la guitare et Travis Morgan à la basse, et ils sont extraordinaires. Ils apportent une nouvelle vigueur et un renouveau dans ATHEIST. D'une certaine manière, ils apprécient le groupe encore plus que nous autres, ils apportent donc un petit plus très utile au gang que nous formons, par leur enthousiasme et leur fraîcheur. C'est un vrai plaisir de jouer et de faire des concerts avec eux, ce sont des musiciens extrêmement talentueux. J'aime beaucoup Travis à la basse, il est incroyable, et il fait un super travail avec Jason. On se sent chanceux d'avoir pu trouver des musiciens comme eux, qui se donne sur scène et qui sont aussi de très bons techniciens avec leurs instruments. Ils nous correspondent bien. C'est crucial, vu qu'on passe beaucoup de temps avec eux sur la route, et en concert. On les apprécie, on aime traîner avec eux.

MI. Il devait y avoir une grosse pression sur eux lorsqu'ils ont rejoint un groupe mythique comme ATHEIST, non ?
Kelly. Ils ont très bien géré ! Je suis sûr qu'au fond d'eux même, ils étaient terrifiés, mais tout se passe bien. Par exemple ce matin même, c'est la première fois qu'ils jouaient devant autant de personnes, et ils s'en sont très bien sorti, ils ont été très pro. Vraiment ce sont des gars bien, on les apprécie. C'est vraiment important pour nous. On ne veut pas de « trous du cul » ni d'« emmerdeurs » dans notre groupe. Ils ont beaucoup d'humilité, on est content de les avoir avec nous désormais.

MI. Focalisons-nous un peu sur Jupiter, votre dernier album. C'est la première fois que vous composez à nouveau depuis les années 90. Qu'est ce qui a changé depuis, comment avez-vous abordé cet opus ?
Kelly. En tant que groupe, on a pas vraiment changé en fait. Le monde autour de nous a changé par contre. La technologie, les techniques d'enregistrement en studio ont évolué. C'est d'autant plus facile pour le public d'entendre distinctement ce que l'on joue et toutes les subtilités musicales, comparé à il y a 20 ans. Ils y a beaucoup de parties techniques, de riffs qui ne rendaient pas bien sur album dans les années 80. Désormais la production est plus claire, plus percutante. Cela rend le son de groupes comme ATHEIST encore meilleur. Le nouvel album est très bien perçu par les fans, on en est reconnaissant. Ce n'est que du bon. ce retour d'ATHEIST est tout bonnement fantastique pour moi.

MI. Vous travaillez déjà sur un nouvel album ?
Kelly. C'est prévu en effet, mais nous n'avons pas encore commencé pour le moment. Nous allons nous y atteler dès 2012, après la tournée de cette année.

MI. ATHEIST a toujours eu des paroles originales, parlant de thèmes peu commun au milieu du Metal (comme l'environnement, la psychologie...). Pourrais-tu nous parler un peu des sujets abordés dans Jupiter ?
Kelly. Il y a beaucoup de nouveaux thèmes abordés dans ce nouvel album, par rapport à avant. C'est toujours très imagé, comme j'avais l'habitude de le faire. Mais maintenant je suis plus âgé, plus sage et plus expérimenté. J'ai aussi plus de facilités à écrire, et beaucoup de nouvelles choses sur lesquelles parler. Il y a aussi des problèmes dont je parlais avant qui ne sont toujours pas résolus, comme la religion organisée par exemple. C'est un thème de prédilection pour moi, j'ai toujours beaucoup de critiques à exprimer à ce sujet. Dans « Fraudulent Cloth », je parle de la religion catholique, et de toute sorte d'évènements liés qui ont été relatées dans la presse depuis une trentaine d'années. Ça reste dans la même veine de ce qu'on a toujours fait. C'est très nature, très terrestre, j'aime écrire sur la réincarnation et la religion en général.
« Fictitious Glide » est par contre très personnelle, cela parle de tout ce que j'ai traversé en tant qu'homme qui donne naissance à un enfant avec une personne... comment dire... très difficile. Dans cette chanson, je m'exprime sur ma condition de parent isolé. Ça ne colle pas tellement avec l'univers d'ATHEIST, donc j'ai du être très adroit pour en parler, être très métaphorique dans ma manière d'écrire. D'ailleurs, ce n'est sans doute pas évident de lire entre les lignes de mes paroles.
Je suis très fier de l'écriture sur cet album... Je suis fier de tout le travail qu'on a réalisé sur Jupiter, c'est en parfaite continuité avec ce qu'on était auparavant : je soulève des problèmes et je critique ce que je n'aime pas. C'est vraiment bien pour moi d'avoir un tel cadre pour pouvoir exprimer toutes ces choses qui me tiennent à cœur.

MI. Es-tu satisfait du résultat global sur Jupiter ? Est ce que l'album correspond à ce que tu attendais en terme de composition, de son, de ressenti ?
Kelly. En fait, le résultat est au delà de nos espérances. On se disait que pas mal de personnes seraient furieuses qu'on essaye de revenir, on pensait « prendre des coups » de la part des anciens fans. Et finalement c'est l'opposé qui s'est produit, les gens ont été très chaleureux et ont accueilli à bras ouverts Jupiter. On a toujours joué notre musique de la façon dont on voulait la faire. Disparaître pendant 17 ans, et ensuite revenir et faire un nouvel album, c'était risqué, c'est certain. Les gens s'imaginent qu'on est trop vieux et qu'on ne peut plus le faire. Pourtant, on vibre toujours autant, on a toujours autant de pêche pour faire du Metal, peut-être même plus qu'avant, parce qu'on l'apprécie plus. En résumé tout se passe encore mieux que ce qu'on pouvait l'espérer.
On pensait en fait qu'au moins la moitié des anciens fans détesteraient Jupiter, et avec un peu de chance l'autre moitié saurait l'apprécier. Finalement, le ratio est plutôt 20% - 80%. Cool !

MI. Peux-tu nous parler de la pochette de Jupiter ?
Kelly. Oui, l'artiste qui l'a produit est Eliran Kantor. Je lui ai envoyé les paroles de « Second to Sun », la première chanson de l'album, et de « Faux King Christ » aussi. A partir de cela, il a développé la couverture de l'album, sans aucun doute la meilleure d'ATHEIST à mon sens. Il y a beaucoup d'éléments sur cette image, et probablement les gens ne vont pas tout remarquer. La structure moléculaire du THC (ndr : Tétrahydrocannabinol, la principale molécule présente dans le cannabis) au dos de l'album par exemple. Le design est très intelligent artistiquement parlant. Les deux lions sur la couverture peuvent représenter la religion, ses guerres intestines. Ils forment ensemble une sorte de soleil, et ils combattent pour la suprématie, mais en même temps, le soleil est père de toutes les religions. L'artwork présente des sens cachés, plus profonds que ce que l'on peut penser en voyant deux lions combattre. Ces animaux représentent aussi le catholicisme et la chrétienté, les religions et les églises qui s'entredéchirent. Pour nous, le soleil et la terre sont ce en quoi nous croyons le plus.
Eliran a fait un travail fabuleux. Quand on l'a vu et qu'il nous a montré son travail, qu'il a spécialement fait pour nous, on a pensé : « C'est absolument ce qu'il nous faut ! ».

MI. Depuis quelques années, beaucoup de groupes techniques des années 90 se reforment : CYNIC, ATHEIST, CORONER... Penses-tu que c'est simplement une coïncidence, ou bien que le Metal technique a le vent en poupe à nouveau ?
Kelly. Je pense qu'il y a quelque chose en effet. Pas seulement pour le Metal Technique d'ailleurs. Par exemple SODOM est revenu après plusieurs années d'absence aussi, c'est une bonne chose. Je pense que tous les anciens groupes remarquent que le monde du Metal est beaucoup plus grand et plus vaste qu'auparavant. Les gens apprécient plus cette musique maintenant, au moins autant qu'on l'aimait déjà il y a 20 ans. Tu sais, il n'y avait aucun festival du genre Hellfest dans les années 80. C'est super, de voir de bons groupes comme CORONER se reformer, c'est tout simplement énorme et enthousiasmant. Je suis vraiment content que le Metal se soit développé, ai grandi et qu'il ne soit pas tombé dans l'oubli, dans l'obscurité. La période actuelle est vraiment très prolifique pour les métalleux, surtout en Europe, car ce n'est pas autant le cas en Amérique du Nord. Quand je rentre chez moi, je ne cesse de décrire l’accueil chaleureux qu'on reçoit en Europe. Les gens sont plus ouverts à différents types de musique ici, ce n'est pas tellement le cas aux states.

MI. ATHEIST compte désormais des fans des années 80/90, mais aussi un public plus jeunes des années 2010. Plusieurs générations différentes se côtoient ainsi à vos concerts, et vous écoute avec autant d'entrain. Qu'en penses-tu ?
Kelly. Les gens qui ont suivi les débuts de notre carrière ont grandi avec nous, dans la même époque, et les nouveaux fans, ceux d'aujourd'hui, ce sont eux qui nous ont ramené. Des ados de 16/17 ans, surfant sur le web, nous ont trouvé, nous ont écouté et apprécié. C'est ce phénomène qui a été le principal catalyseur de notre retour. Sans cela, je ne pense pas qu'on aurait pu se reformer, on n'aurait pas eu le courage, les anciens fans n'auraient pas suffit sans doute. Tous ces jeunes, qui aime le Metal, et qui diffuse les groupes qu'elle aime au travers d'internet, cela permet une croissance organique des groupes et du public. On doit beaucoup a cette nouvelle génération qui a été suffisamment avisée pour reconnaître de la bonne musique et pour dire « Hey, on voudrait bien voir ce groupe en concert ! ».
Je trouve que cela forme une bonne fusion, on voit autant de jeunes que de moins jeunes à nos concerts, et les deux catégories apprécient notre musique de la même façon, c'est une chose magnifique, on se sent incroyablement chanceux.

MI. Le Hellfest est le plus grand festival Metal en France, et un des plus grand d'Europe. Que penses-tu de l'organisation, de la programmation, des autres groupes présents ?
Kelly. C'est époustouflant, ils nous traitent comme des rois ! C'est très bien organisé, très confortable, beaucoup mieux qu'en 2007 ! Pour comparer aux autres festivals... Le Wacken et le Hellfest sont mes préférés, même s'ils se déroulent de manières différentes. C'est normal, ce sont des pays très différents mine de rien. En Allemagne tout est très calculé, très systématique. Ici en France, c'est plus souple et plus brouillon parfois, mais aussi plus sympa. Et chaque année l'organisation du Hellfest s'améliore, c'est de en plus séduisant et confortable de venir s'y produire. J'adore le Hellfest, et je ne peux que difficilement imaginer à quel point cela doit être difficile d'organiser un événement de ce genre. En tout cas, je suis heureux d'en faire partie... pour la deuxième fois !

MI. L'été est la période des festivals en Europe. Est-ce que tu aimes jouer aux grands rassemblements de ce genre, ou bien préfères-tu les petites salles plus intimistes ?
Kelly. C'est un peu les 2 en fait. Ce qui est bien avec les festivals, c'est qu'on joue sur de grandes scènes, avec beaucoup de public. Mais pour nous, en tant que musicien sur scène, ce n'est pas si bien. On a du mal à s'entendre, à entendre le public, et à faire partie de l'ambiance. J'aime bien avoir les gens juste à quelques centimètres de moi. Je pense que nos shows sont bien plus spectaculaires et brutaux dans un environnement petit, étroit et suant. Dans un festival, la scène est très grande, le public est à 8 mètres de toi et on se sent un peu perdu, tu ne peux pas ressentir l'ambiance. Mais en même temps, avec la masse de gens en face de toi, cela donne un effet agréable, différent d'une petite salle.

MI. Dans quel pays aimes-tu particulièrement jouer ? Quelle est ta meilleure expérience sur scène, autant dans les années 80-90 que depuis votre reformation ?
Kelly. Certainement le Wacken en 2005 et ici le Hellfest en 2007. C'était vraiment 2 évènements cruciaux pour moi. Pouvoir refaire tout cela à 40 ans, jouer la même musique que quand j'étais jeune. Se reformer, avoir cette opportunité extraordinaire de se produire sur de gros festivals, je ne pourrais jamais l'oublier. Ces 2 festivals, ainsi que le Hole in the Sky en Norvège m'ont laissé les meilleurs souvenirs de toute ma carrière. J'adore les festivals, à cause du nombre de groupes qui y jouent, je revois plein de d'amis que je n'ai pas croisé depuis plusieurs années. C'est facile ici de se rencontrer, de discuter. La communauté Metal a tellement grandi, il y a des milliers de magazines, de webzines, de fans. Ce genre d'évènement est vraiment, vraiment cool.

MI. Je te laisse le mot de la fin...
Kelly. Oh (ndr : et oui, nous avons été coupé, pris de court par le planning drastique des interviews!), je veux juste remercier tout le monde, spécialement nos jeunes fans et leur intelligence, leur sens aigu de la musique et l'esprit ouvert à notre bizarrerie. On est un groupe étrange, on a le sentiment qu'il n'y a pas beaucoup de formations comme ATHEIST. On remercie donc tous ceux qui font que cela est possible pour nous de se reformer et de sortir un nouvel album. Un super album. Donc merci à tous, et on se verra probablement pour un nouvel opus l'année prochaine. On sera là un bon moment, comptez sur nous !
Merci beaucoup !


Ajouté :  Mercredi 06 Juillet 2011
Intervieweur :  Metalrom
Lien en relation:  Atheist Website
Hits: 9776
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/3/2017 à 09:08:51 en : 0,1185 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar