METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· MOONLORD (FRA) …
· MORTUARY (FRA) …
· UMBAKRAIL (FRA)…
· GRAVEYARD (se) …
· LESSEN (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· KILLERS (FRA) -…
· SEYMINHOL (FRA)…
· SOULFLY (br) - …
· LIVING COLOUR (…
· GOJIRA (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 103 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KILLERS (FRA) - Bruno Dolhéguy (Avril-2007)


Entretien avec Bruno guitariste chanteur de KILLERS qui sort prochainement son nouvel album « A L’ombre Des Vautours ».

Line-up
: Bruno Dolhéguy (chant, guitare), Patrick Oliver (basse), Thierry Andrieu (guitare, choeurs), Florent Pouey (batterie)

Discographie : Fils de la Haine (1985), Danger de Vie (1986), Mise aux Poings (1987), Résistances (1989), Cités Interdites (1992), Contre-Courant (1995), Ennesmis En Public (1996), Fort Intérieur (1998), 109 (1999), Mauvaises Graines (2000), Killing Games (2001), Mise aux Poings (2001), Habemus Metal (2002), A L'Ombre Des Vautours (2007)

M-I Interviews du groupe : KILLERS (FRA) - Bruno Dolhéguy (Sept-2002), KILLERS (FRA) - Bruno Dolhéguy (Avril-2007)

Crédit Photo : LudoPix.com



Metal-Impact. Merci à toi de m’accorder un peu de ton temps. Dis donc, 5 ans entre « Habemus Metal » et « A L’ombre Des Vautours ». KILLERS serait-il atteint du syndrome GUNS N ROSES ?
Bruno Dolhéguy. « Habemus Metal » est sorti il y a un tout petit peu plus de 4 ans.
Durant cette période, nous avons toujours continué de jouer et cela s'est accompagné de la sortie d'un cd live et du premier dvd de KILLERS.
Nous nous sommes également investis sur notre secteur en mettant en place une structure d'organisation de concerts qui fera qu'en mai 2007, nous aurons organisé 22 concerts à Bidache qui auront vu 103 prestations et 67 groupes différents s'y produire au moins une fois. Je ne pense pas que ce type d'activité puisse se rattacher à ce type de syndrome. Et cela d'autant plus que nous bossons tous en dehors de nos activités musicales.
Il faut également remarquer que « Habemus Metal » présentait une quarantaine de minutes de musique alors que le nouvel album en contient quasiment soixante dix.

MI. Tiens justement, j’allais aborder le sujet. L’album comporte 22 titres. Pourquoi une telle "surenchère" ?
Bruno. Il ne s'agissait pas d'en mettre pour en mettre. J'ai essayé de veiller au mieux à ce qu'il n'y ait pas de répétitions inutiles ou de longueurs et, à partir du moment où cela était, il n'y avait pas de raison pour que l'on ne propose pas le tout.
D'un autre côté, le délai d'attente entre les deux sorties est compensé par cette durée accrue.

MI. Tu m’avais dit lors d’un entretien suivant la sortie du live, que KILLERS voulait laisser quelque peu de coté les parties de doubles pédales. Or si certes vous avez privilégié les mid tempos sur l’album, on en trouve encore...
Bruno. Je t'avais dit que, du fait de l'augmentation des vitesses d'exécution de certains morceaux, nous avions été amenés à les passer en simple. Par contre, il n'a jamais été question d'abandonner totalement les jeux de batterie en double grosse caisse. Je pense plutôt t'avoir dit qu'il y aurait toujours des morceaux rapides mais pas forcément joués en double. Cela ne veut pas dire qu'on n'en trouvera plus, juste qu'ils seront écartés des parties trop rapides lors desquelles ils demandent une dépense d'énergie trop importante au regard de l'efficacité du rendu effectif constaté.

MI. Pour la composition des morceaux, vous avez été influencés par des groupes en particulier et quels sont vos albums récents favoris ?
Bruno. Pour ce qui me concerne, ça ne change pas : je n'ai que très peu le loisir d'écouter autre chose que KILLERS.
Ce n'est absolument pas de la prétention, c'est juste que je consacre tout mon temps musical au groupe donc, forcément, ça isole un peu.

MI. Parle-nous, s’il te plait, de sa conception, réalisation, enregistrement, mixage, etc.
Bruno. Nous n'avons pas changé de manière de procéder.
Depuis plus de 13 ans, nous faisons tout à domicile de A à Z.
Tous les enregistrements qui ne me concernent pas sont effectués le samedi après-midi, lorsque nous avons une période un peu plus calme au niveau des concerts, et je m'occupe du reste durant la semaine.
Nous continuerons à procéder de la sorte à l'avenir mais je compte bien arriver à faire en sorte que les sorties discographiques soient plus rapprochées même si pour y parvenir nous sommes amenés à faire certains choix un peu plus tranchés.

MI. Un petit mot sur la jaquette. Elle est comment dire, plus basique, plus ciblé typiquement Heavy Metal trouve-je que celles de vos albums précédents. Es-tu d’accord avec mon appréciation ?
Bruno. Tout à fait et c'est effectivement totalement le but recherché. Xavier LORENTE a été contacté en septembre 2006 et, comme il n'avait pas de création originale à nous proposer, on a travaillé sur différentes pistes qui ne se sont pas avérées concluantes. Nous voulions, par exemple, revenir à un visuel plus basique, justement plus ciblé Metal mais cette piste n'a pu aboutir.
On s'est donc retrouvé en début d'année et voyant que nous prenions du retard à ce niveau, je m'y suis collé et j'ai consacré un après-midi pour réaliser ce visuel. On avait proposé à Xavier d'avancer sur le reste du livret mais, comme cela n'avait pas démarré, j'ai continué dans la foulée.

MI. J’ai lu avec attention vos paroles (présentes dans le livret du CD). Déjà une remarque : Pas de morceaux en Basque ce coup-ci.
Bruno. Effectivement, il n'y en a pas. A un moment, j'ai été tenté de présenter un des nouveaux morceaux en basque mais comme je n'ai pu avoir l'opportunité de rencontrer la personne à laquelle je pensais pour s'occuper des paroles, je m'y suis collé et ça a donné « La ronde des couillons ».

MI. Effectivement la ronde des couillons, c’est pas terrible, hi hi hi ! Pour rester sur les paroles… Prenons par exemple « No future ». Qu’est ce que tu as contre les lycéens ? Tu t’y montres assez virulent.
Bruno. « No future » évoque les sentiments d'un lycéen en pleine révolte. C'est lui, de l'intérieur, qui porte ce regard et qui fait ce constat. Il y a eu, il y a et il y aura toujours une partie de la jeunesse, plus ou moins importante en nombre, qui regardera autour d'elle en se disant qu'on est en train de leur bâtir un mur pour les diriger vers une issue qui ne prend absolument pas en compte leurs doutes, leurs interrogations et leurs sensibilités.
Si tant est qu'on puisse entrevoir une quelconque issue. Pour certains, ça se termine par un suicide. Dans ce cas là, c'est un « No future » plutôt festif qui l'amène à faire la bringue et à s'éclater en musique en gueulant ce constat qu'on lui impose, de jour en jour, de plus en plus fortement. J'ai bien sûr pas mal ressenti ce sentiment lorsque j'étais au lycée et il est loin de m'avoir totalement quitté, tu as sûrement dû le remarquer.

MI. Et www.MISERE ? Qui vises-tu ? Les mecs qui s’inventent des vies sur MSN ou autres sites de chat ?
Bruno. J'ai beaucoup de mal avec ce que certains excusent en évoquant la fameuse « double personnalité internet ». Je ne suis absolument pas contre les jeux de rôles librement consentis mais je ne peux pas supporter les gens qui se croient les rois du monde derrière leur clavier et qui, le plus souvent, déversent leur fiel, leurs délires, leurs frustrations ou leurs fantasmes masqués sous le couvert d'un anonymat ou d'un éloignement relativement sécurisant. Je trouve ça misérable et ils me font plus pitié qu'autre chose.
Outre le fait d'être dangereux pour eux et pour ceux qui les croient, ils sont susceptibles de franchir le pas un jour ou l'autre dans la vie non virtuelle et ça, ça me fout en rogne. Bon, après, il est certain qu'il n'y a pas que ça sur internet, et heureusement, mais ça existe quand même beaucoup. Il y a aussi beaucoup de comportements particulièrement risibles mais ça c'est une autre histoire. Après, je précise que je n'ai absolument rien contre internet qui est un outil de communication formidable que j'utilise d'ailleurs énormément quotidiennement. C'est sûrement d'ailleurs pour ça que je peux me permettre d'en parler ainsi.

MI. KILLERS va-t-il promouvoir cette album sur scène ? Des dates sont-elle déjà prévues ?
Bruno. A part des dates en Pays Basque, rien n'est prévu pour le moment. Je pense que ça évoluera peut-être avec la sortie de l'album. En tout cas, pas avant la rentrée, à mon avis.

MI. Ah bon... Il y a quelques années, vous jouiez souvent et partout. Comment expliques-tu ça ?
Bruno. A voir le nombre de groupes qui se propose pour venir jouer sur nos organisations de Bidache Metal et à les entendre, il semble que ce soit le grand calme au niveau des organisations de concerts sur l'hexagone. Il paraît que c'est dû à une fréquentation insuffisante. Je peux comprendre que des organisateurs jettent l'éponge s'ils se crèvent le cul à organiser des soirées sans que leurs efforts soient récompensés par une affluence minimale leur permettant de couvrir au moins leurs frais.
Peut-être que davantage de groupes devraient se mouiller pour essayer de palier à cette carence, un peu comme nous le faisons sur notre secteur. Il y en a quelques uns qui le font mais il y en a quand même beaucoup qui restent un peu trop passifs en étant juste demandeurs. Les choses ne se sont jamais faites toutes seules, il a toujours fallu les provoquer. Ce n'est surtout pas actuellement que tout cela va évoluer sans mettre un minimum les doigts dans le cambouis.

MI. Vos vieux compagnons de route à savoir ADX, sont de retour. Des concerts en commun sont-ils prévus ? Ça peut justement être un moyen de booster quelques affluences, non ?
Bruno. Pour l'heure, aucun concert commun n'est prévu. Ce pourrait être effectivement une affiche alléchante.

MI. As-tu une idée de la future Set-List ? Quelle part aura « A L’ombre Des Vautours » ?
Bruno. Aucune idée pour le moment.
Les tout prochains concerts que nous avons nous verrons jouer de 45 minutes à une heure, nous ne pourrons donc pas en jouer beaucoup sachant que nous en jouons déjà trois. Ce n'est pas trop embêtant car il faut d'abord que l'album sorte en distribution et puisse avoir un peu de temps pour s'installer. Nous verrons tout ça sûrement pour la rentrée.

MI. Eh bien Bruno, c’est sur ces mots que nous allons conclure… cet entretien ! Je te remercie de t’être livré à ce petit exercice d’expression et souhaite à KILLERS ainsi qu’au nouvel album, un franc succès. A bientôt !
Bruno. C'est moi qui te remercie pour tes encouragements et la persistance de ton soutien. En espérant pouvoir les mériter encore longtemps, je te remercie au nom du groupe et de tous ceux qui nous font l'honneur d'accompagner notre route.


Ajouté :  Mercredi 02 Mai 2007
Intervieweur :  Christophe.drumming
Lien en relation:  Killers Website
Hits: 20002
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/8/2018 à 16:50:26 en : 0,1035 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar