METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· STRATOVARIUS (f…
· ANDI DERIS AND …
· PRIME SINISTER …
· ARKHON INFAUSTU…
· DELAIN (nl) - C…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· WALL SOUND FEST…
· LACUNA COIL (it…
· ENTOMBED (se) -…
· HELMET (usa) - …
· FORUM FEST (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 11 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

LUCA TURILLI (it) - Luca Turilli (Mai-2006)


Luca Turilli nous revient en grande forme ! Ce n'est pas un, mais deux nouveaux albums qu'il nous présente !! Le premier, son troisième album solo, clôt la saga de l'Odyssée Virtuelle débutée en 1999 avec "King of the Nordic Twilight".
Avec le second album, c'est carrément un nouveau groupe qu'il nous présente, DREAMQUEST, dont la chanteuse Bridget Fogle a une voix magnifique.
Attention toutefois, les fans de Metal pur et dur pourraient être déçus, car s'il y a par moments des guitares très puissantes et très heavy, la plupart des morceaux sont assez lents, très symphoniques, avec peu de guitares ou de batterie, et bien plus proches de l'opéra que du Metal.
Avec 2 albums à présenter, autant dire que l'interview fut très dense! Très souriant et très exubérant comme peuvent l'être les italiens, Luca Turilli se montre très bavard, mais il dû voir que j'avais pas mal de questions à lui poser, car il me laissa quand même reprendre la parole assez régulièrement!!!

Line-up
: Luca Turilli (guitare), Olaf Hayer (chant), Sascha Paeth (basse), Miro (clavier), Robert Hunecke-Rizo (batterie), Bridget Fogle (chant – dernier album uniquement)

Discographie : Albums solos: The Ancient Forsest of Elves (Single – 1999), King of Nordic Twilight (Album – 1999), Demonheart (Single – 2002), Prophet of the Last Eclipse (Album – 2002), The Infinite Wonders of Creation (Album – 2006)
DREAMQUEST: Lost Horizons (Album – 2006)
RHAPSODY OF FIRE: Legendary Tales (Album - 1997), Emerald Sword (1998), Symphony of Enchanted Lands (Album - 1998), Holy Thunderforce (2000), Dawn of Victory (Album - 2000), Rain of a Thousand Flames (2001), Power of the Dragon Flame (Album - 2002), Tales from the Emerald Sword Saga (Best Of – 2004), The Dark Secret (2004), SOEL Part 2 : The Dark Secret (27 septembre 2004), Live in Canada – The Dark Secret (Live CD, 2005), Triumph Or Agony (Album - 2006), Visions From The Enchanted Lands (DVD, 2007), The Frozen Tears Of Angels (Album, 2010)

M-I Interviews du groupe : RHAPSODY (it) - Fabio Lione (Juil-2004), LUCA TURILLI (it) - Luca Turilli (Mai-2006), RHAPSODY OF FIRE (it) - Luca Turilli (Mars-2010)



Metal-Impact. N'as-tu pas peur que sortir deux albums quasiment au même moment prete à confusion pour les fans ?
Luca Turilli. Non, non, car les fans à la base attendent mon album solo. Mais en fait, nous allons inclure dans une édition limitée de l'album Luca Turilli un mini CD, intitulé "Virus" qui contiendra 3 versions de la chanson "Virus", et 2 autres morceaux, "Sospiro Divino" et "Frozen Star" de DREAMQUEST. Comme ça les gens pourront savoir s'ils aiment ou non la musique de DREAMQUEST. Je pense que c'est intéressant de faire cela, parce que aujourd'hui, vu le marché, je ne sais pas comment les gens envisagent de dépenser de l'argent pour 2 albums, ils doivent faire des choix. Alors cela leur permettra de savoir si cela vaut la peine ou non d'acheter DREAMQUEST.

MI. Mais quand je parle de confusion, je voulais dire que les gens pourraient confondre les 2 : tu as la même chanteuse sur les 2 albums, la musique se ressemble...
Luca. Non, non, on les distingue, car DREAMQUEST c'est vraiment un groupe à part entière, alors que l'album Luca Turilli achève la trilogie de la saga "Odyssée Virtuelle", avec cet album qui parle du présent. En fin de compte, c'est une sorte de passage. Je pourrai composer un nouvel album de Luca Turilli uniquement si je trouve un concept qui peut faire l'objet de 10 ou 12 chansons, un concept qui touchera vraiment ma sensibilité, au point que je sois obligé de composer quelque chose sur ce sujet. Je pense que cela arrivera (Rires)
Mais DREAMQUEST, c'est autre chose. Au final, il n'y a pas de concept, chaque chanson a son propre concept, je peux par exemple écrire une chanson sur le paysage cosmique, une chanson sur des faits historiques, une autre sur la passion pour Jésus Christ... Je choisis des sujets comme ça, et c'est très intéressant pour moi, car cela me permet d'explorer différents types de musique sur un même album.

MI. Pourquoi as-tu décidé de créer un nouveau groupe en fait ? Comment se situe DREAMQUEST par rapport à RHAPSODY ? Sur le CD promo, il est dit que DREAMQUEST n'est pas un projet secondaire, mais alors qu'est-il donc? Car RHAPSODY est toujours ton groupe principal, non ?
Luca. Oui, RHAPSODY, c'est autre chose, bien sûr c'est un groupe principal, mais pas dans le même genre de musique. Je me dédie à DREAMQUEST dans un genre de musique complètement différent: du Metal électro-symphonique, à l'opposé de ce que fait RHAPSODY. Il y a une balance parfaite entre les deux créations, alors, RHAPSODY c'est vraiment autre chose. Quand je ne composais que pour RHAPSODY, je me sentais un peu limité. Dans RHAPSODY, il y a une certaine catégorie de sons que tu peux exploiter, mais pas plus. Alex n'aime pas trop les groupes modernes, alors que je suis un grand fan de NIGHTWISH ou WITHIN TEMPTATION. J'adore aussi les musiques de films où les éléments symphoniques sont combinés avec des sons électroniques, ainsi que de la guitare. Par exemple, des films tels que la trilogie Matrix, Resident Evil, Underworld...

MI. Mais dans une interview donnée à Metal Impact pour la sortie de "The Dark Secret", Fabio expliquait qu'il avait quitté son autre groupe pour se consacrer à RHAPSODY - est-ce que ce n'est pas un peu bizarre du coup que toi tu créé le tien ?
Luca. Non, non, c'est une autre histoire, je ne sais pas ce qu'il a dit précisément, ou plutôt ce qu'il pouvait dire, mais je pense qu'il aimerait bien avoir un autre groupe. Il a signé un contrat pour être chanteur de RHAPSODY, et ce contrat lui autorise à sortir son album solo... Mais c'est quelque chose qui c'est passé à ce moment, il a eu des problèmes avec ce groupe. Je ne veux pas trop m'avancer là-dessus, je n'ai jamais voulu savoir, mais en gros il a écrit des morceaux pour ce groupe et il y a eu des problèmes de paiement, ce genre de choses, alors s'en est séparé. Maintenant, Fabio aimerait sortir son album solo, et il travaille dessus.

MI. Puisqu'on parle de RHAPSODY, j'avais une question à te poser qui est un peu hors de propos dans cette interview, mais étant une grande fan du "Seigneur des Anneaux", je ne peux m'empêcher de te le demander... Comment ce fut de travailler avec Christopher Lee???
Luca. Ce fut quelque chose d'incroyable, comme tu peux l'imaginer! J'avais découvert sa voix en écoutant la version originale du Seigneur des Anneaux, et je me suis dit "woooah!!" - parce que bien sur en italien ce n'est pas du tout la même voix!! Il avait ces intonations profondes, et j'aimais déjà beaucoup Christopher Lee de manière générale, son visage, ses expressions, son jeu d'acteur dans les films... Et comme nous avions la chance d'avoir un nouveau management et un nouveau budget, on s'est dit qu'on préférait investir l'argent dans quelque chose d'original, d'incroyable, plutôt que de le mettre dans nos poches!! Nous avons décidé d'en parler à notre management, comme ils nous avaient dit que nous pouvions ajouter des choses si nous avions des idées...
MI. J'ai trouvé cela génial qu'il accepte de participer à votre album, un acteur si connu...
Luca. C'était un rêve! Au début, rien ne disait qu'il aimerait un groupe Metal. Mais Joey De Maio (Bassiste de MANOWAR) travaillait avec Orson Welles, qui était lui-même un ami de Christopher Lee, et c'est ainsi que nous avons reçu cette réponse incroyable de Christopher Lee, nous disant qu'il allait le faire! Ce fut l'un des plus beaux jours de nos vies d'artistes. Nous sommes allés à Londres, c'était fantastique.
MI. Et tu es resté en contact avec lui ?
Luca. Oui, il est très sympa. Il aurait du participer à un festival en Allemagne, mais il devait faire ce film avec Tim Burton, alors il n'a pas pu...

MI. Bon, revenons à tes albums! Quand je les ai écouté pour la première fois, j'ai été un peu déçue, j'ai eu le sentiment qu'il manquait quelque chose, de rythme, de puissance, pas assez de guitare... J'ai lu que nous n'avions pas reçu le mix définitif de ces albums, alors peux-tu m'en dire un peu plus sur le son qu'ils auront au final ?
Luca. En fait, il y aura une nouvelle chanson, qui est sur un master différent, et qui sera ajouté, mais c'est bien le mix final qui est sur les versions promos...
MI. Peux-tu alors me parler de ton évolution musicale avec ces deux albums ?
Luca. Oui, eh bien par exemple si on prend mon album solo, il est très différent du précédent, car ce n'est plus du speed, mais il est plus puissant, le niveau des guitares est plus fort. Cela me donne plus de possibilités au niveau de l'orchestration. C'est l'album le plus symphonique que j'ai fait, je peux mettre plus d'orchestre, beaucoup de chœurs, et s'il a ce son, c'est parce que pour moi ce n'est pas juste le 3ème album de Luca Turilli, c'est avant tout un hommage que je me devais de faire à Mère Nature. C'est un testament de musique pour mon âme. Alors (Rires) je me fiche de ce que les gens en penseront, il y en a qui l'aiment, d'autres qui le détestent - comme en Allemagne, où c'est le meilleur album du mois pour un magazine, et dans un autre, je ne remporte pas autant de voix!
Qui aimera et qui détestera, cela dépend des goûts musicaux de chacun, mais ce n'est pas important pour moi, car ce que je voulais, c'était clore cette trilogie de cette manière. Je suis très heureux d'avoir pu le faire, et je me devais de donner cela à Mère Nature, pour tout ce qu'elle m'a apporté, toutes ces années d'inspiration.

MI. Je sais que Bridget Fogle n'était pas censée au début être la chanteuse principale sur ces albums, peux-tu me dire comment ça c'est fait ?
Luca. Oui, eh bien en fait il y a eu un virus, un vrai cette fois, pas la chanson, que mon chanteur a attrapé, et il ne pouvait plus chanter les notes les plus hautes, ce qui était un gros problème. Nous avons du tout changer, et nous avons fait chanter Bridget. En fait, elle était au début juste prévue comme choriste, elle l'était déjà sur mon 2ème album solo. J'ai tellement adoré sa voix que j'ai voulu la garder, et c'est comme ça qu'elle est devenue aussi la chanteuse de DREAMQUEST.
MI. C'est vrai qu'elle a une voix magnifique...
Luca. Oui, et il nous a du coup semblé évident de les faire chanter en duo sur mon album solo - et c'était la seule solution aussi ! (rires)

MI. Sa voix combinée aux nombreux choeurs et à ta musique donne un résultat très proche de l'opéra... Il y a moins de guitare et de batterie, l'ensemble fait bien moins Metal... Ne crains-tu pas de décevoir tes fans actuels ?
Luca. Non, si tu écoutes le 2ème morceau de DREAMQUEST...
MI. Oui, c'est vrai qu'il y a quelques morceaux qui sont très puissants, avec des passages très Metal, mais ce n'est pas la règle...
Luca. Mais, pour toi cela peut-être quelque chose de négatif...
MI. Non, ce n'est pas ce que je voulais dire!
Luca. Oui, je parlais de manière générale. Mais, cela donc m'a apporté un succès incroyable avec DREAMQUEST, surtout en Allemagne, et on passe même à la radio maintenant, c'est incroyable! Je touche le marché grand-public, c'est très spécial. C'est un peu comme pour NIGHTWISH, car certaines de leurs chansons sont très Heavy, mais d'autres sont beaucoup plus douces, plus lentes... Je suis un peu cette tendance en fait, tout comme WITHIN TEMPTATION aussi. Elle chante comme une chanteuse de groupe pop tu sais, mais il y a toutes ces guitares derrière. C'est un peu la même chose. Je pense qu'on peut cataloguer ce groupe (DREAMQUEST) dans un genre quelque part entre le Metal et le non-Metal. Alors oui, à un certain niveau, cela pourrait décevoir quelqu'un qui s'attend à quelque chose de vraiment Heavy... Mais sur DREAMQUEST, je suis très sélectif, et il y a des morceaux très Metal en fait, et d'autres moins...

MI. A propos de chansons plus Heavy, sur "Cosmic Revelation", il y a même des grunts...
Luca. Oui, et c'est quelque chose que je renouvellerai à l'avenir. Quoiqu'il en soit, DREAMQUEST est un nouveau groupe, et n'a pas à avoir tel ou tel son. Luca Turilli est une chose, mais si tu écoutes Mother Nature, les guitares qu'il y a au début par exemple... même dans RHAPSODY, ce n'est pas aussi puissant! Dans RHAPSODY, on ne peut pas avoir des guitares trop fortes à cause de tout l'orchestre. Alors j'essaie sur mes albums solo d'en avoir plus, car j'aime faire partie de ce nouveau style Metal, tous ces nouveaux groupes qui ont beaucoup de succès en Allemagne...

MI. Sur ces nouveaux albums, tu utilise des sons électroniques un peu expérimentaux, peux-tu me parler un peu plus de ces nouveaux sons ?
Luca. Tu veux dire, sur DREAMQUEST, non ?
MI. Non, je trouve qu'il y a ce genre de sons électroniques sur les 2 albums...
Luca. Vraiment? La plupart des gens me disent que mon 2ème album était bien plus expérimental... Car il parlait du futur, tu sais. DREAMQUEST est un groupe qui emprunte à mes passions pour les bandes-sons de films tels que Matrix, comme je le disais auparavant, et je voulais utiliser ce genre de sons.

MI. Ces derniers albums ont aussi été pour toi l'occasion de te remettre au clavier. J'ai entendu dire que tu n'en avais pas joué pendant longtemps, comment s'est passé ce retour à cette passion ?
Luca. Oh non, en ce moment, j'adore vraiment le clavier!!
MI. Oui, je parlais d'avant, avec RHAPSODY par exemple...
Luca. Avec RHAPSODY, je suis le guitariste, alors c'est ce que je fais. Quand j'écris une chanson maintenant, si ça sonne trop comme du RHAPSODY, je la donne à RHAPSODY, et je ne l'utilise pas pour mon album solo. C'est très important pour moi. Et je prends le morceau pour moi si je sens que c'est plus pour mon chanteur. Je fais une vraie distinction. Je ne me sens complet que quand je peux m'exprimer de toutes les manières. RHAPSODY est à gauche, LUCA TURILLI au milieu, et DREAMQUEST à droite...

MI. Quel album fut le plus difficile à écrire? Est-ce que tu les as composés en même temps ?
Luca. Oh, ils ont une longue histoire... Ces albums auraient du sortir il y a 4 ans déjà - pas dans cette version bien sûr, puisque j'ai ajouté des morceaux à la dernière minute. Mais il y avait des problèmes légaux entre cette compagnie de disques et l'ancienne, et je n'avais pas le droit de sortir un album solo. C'est pour cela que maintenant, je sors les 2 CDs en même temps.
Mais pour moi, écrire c'est quelque chose de sympa (Rires) alors, ça n'a pas été un problème!

MI. En ce qui concerne les paroles, j'ai lu que tu travaillais mieux en italien qu'en anglais...
Luca. Oui, comment peut-on s'exprimer mieux que dans sa langue maternelle? Alors bien sûr, pour des chansons comme "Sospiro Divino", la ballade de DREAMQUEST, étant très proche de l'opéra, je voulais vraiment l'écrire en italien, qui est le langage pour ce style de musique.

MI. Parlons plus précisément de ton album solo maintenant. C'est la conclusion de la saga "Odyssée Virtuelle". Pour ceux qui ne connaitraient pas les 2 premiers albums, peux-tu me dire en quelques mots de quoi ils parlaient, et quel est le thème de ce dernier volet ?
Luca. Eh bien, c'est en effet une saga, mais avec des histoires complètement différentes, sans rapport entre elles, en dehors de leur rapport au temps: l'une se situe dans le passé, l'autre dans le futur, et la dernière dans le présent. C'est une saga temporelle. La première histoire est dans l'esprit de celles de RHAPSODY, dans des temps anciens... La 2ème a été inspirée par ce film, Event Horizon de Paul Anderson. C'est ce film dans lequel un vaisseau spatial disparait pendant des années, puis réapparait soudainement. Des gens vont voir ce qui s'est passé, et ils découvrent que ce vaisseau pouvait passer dans des trous noirs, et explorer ce qu'il s'y trouvait. Mais quand il est revenu, plus personne n'était à bord du vaisseau, et ces gens doivent comprendre ce qui s'est passé, ils trouvent dans les machines des messages en latin, laissés par des voix étranges... C'est un concept fantastique, et ça continue... Je me suis donc fortement inspiré de ce film pour mon 2ème album. Et dans ce dernier album, je fais ma déclaration d'amour à Mère Nature. Les mystères de la vie, des égyptiens et des pyramides, ce genre de choses...

MI. A ce sujet, peux-tu m'en dire un peu plus sur la chanson "Pyramides and Stargates"? Je suppose que cela n'a rien à voir avec la série Stargate !
Luca. Non, non! (rires) Ce morceau parle du mystère de ce qui s'est passé en Egypte, 10 000 ans avant la naissance du Christ, quand ils construisaient ces immenses bâtiments... Aujourd'hui encore, personne ne peut expliquer comment ils ont pu construire de tels œuvres, d'une telle perfection géométrique, tous ces monuments mégalithiques partout dans le monde, certains étant connectés avec les astres... Car on a trouvé dans les pyramides des hiéroglyphes représentant des constellations. C'est fantastique et fascinant. C'est une sorte de connexion entre la Terre et le Cosmos...

MI. La pochette de l'album est très belle, qui l'a faite ?
Luca. C'est un travail graphique, en fait, car j'en avais marre de devoir passer par un peintre pour les pochettes d'albums, et à partir de maintenant je veux que ce soit de l'art graphique. C'est mon webmaster qui a fait ce dessin.

MI. Quelle est pour toi la chanson la plus accomplie sur cet album ?
Luca. Celle qui représente le plus l'album, pour moi c'est Mother Nature, car d'une certaine manière, c'est une symphonie totale! Mother Nature, c'est un peu la déclaration d'amour contenue dans tous les autres morceaux.

MI. Parlons un peu plus de DREAMQUEST maintenant. Cet album n'est pas un concept-album, alors peux-tu me dire quels sont les principaux thèmes abordés ici ?
Luca. Eh bien je m'inspire de ce que j'entends à la télé, de ce que je lis dans les magazines, tout ce qui interpelle mon esprit artistique! (si on peut l'appeler ainsi!) Tout ce qui est étrange, et aussi mes réflexions sur la société moderne, l'évolution technologique qui ne correspond pas à l'évolution de l'âme, de l'esprit... Par exemple, la chanson "Virus", ou dans le morceau "Dolphins heart", cette tragique histoire d'un dauphin...
MI. Justement, je voulais te demander de quoi parlait cette chanson plus précisément, car j'adore les dauphins...
Luca. Oui, moi aussi! Pour moi les dauphins sont l'exemple de comment l'esprit de l'animal peut être si proche de celui de l'homme; ils ont une manière parfaite de comprendre les émotions... Il s'agit ici de comment ce dauphin a pu sauver ce jeune garçon de la noyade - cela arrive souvent. Mais cette fois, c'était en Italie, et les gens étaient tellement reconnaissants qu'ils ont adopté ce dauphin, ils l'ont appelé Mario, ils l'ont nourri... Malheureusement cette histoire se termine de manière tragique, car un jour le dauphin a été retrouvé mort, il a été tué brutalement... Ils pensent que c'était un pêcheur clandestin, mais ils n'ont jamais retrouvé le coupable... Les gens ont pleuré, tout le monde était très triste, ça a fait la Une des journaux... Je voulais capturer ces émotions dans une chanson.
MI. C'est très triste en effet... Ce morceau aurait aussi pu se trouver sur ton album solo non, puisque c'est en rapport avec la nature ?
Luca. Oui, c'est sûr, mais avec DREAMQUEST, je ne m'en tiens pas à certains types de paroles non plus...

MI. Cet album est vraiment très proche de l'opéra, et pourrait tout à fait être adapté en opéra-rock... As-tu déjà envisagé de faire un ?
Luca. Oui, bien sur, de nombreuses fois! Dès que le management m'en donne la possibilité, j'écrirai, sur beaucoup de choses. Je voulais écrire une histoire sur Dracula, avec beaucoup de choeurs, surtout pour la télévision française, mais ça n'a pas été possible, car il y avait déjà un "Dracula" fait en Italie, par un groupe célèbre, mais j'ai beaucoup d'idées bien sûr. Ce serait fantastique.

MI. Est-ce que tu envisages de partir bientôt en tournée avec DREAMQUEST ?
Luca. Oui, absolument. Je suis déjà en train de préparer ça, et puis il y aura le festival d'été 2007, et ensuite une tournée. Je jouerai bien sur lors des premiers concerts de DREAMQUEST des chansons telles que "Mother Nature"...

MI. A propos de concerts, y'a-t-il sur ces nouveaux albums un morceau en particulier que tu as vraiment hâte de jouer sur scène ?
Luca. Oui, beaucoup en fait. Surtout parce que je connais des groupes comme NIGHTWISH, l'impact de ces nouveaux groupes de Metal, et pour moi, jouer ce genre de musique sur scène sera quelque chose de très intense. Le clavier aussi a un son génial. En raison aussi de tous les choeurs, je pense que les concerts seront le moyen parfait pour écouter cette musique, notamment les aspects électronique...

MI. Quels sont tes autres projets ?
Luca. Eh bien dans l'ordre, il y a le nouvel album de RHAPSODY, qui est prévu pour septembre ou octobre 2006, ensuite d'octobre à décembre, nous avons la suite de la tournée avec MANOWAR, et après, nous partirons enfin pour jouer en tant que groupe principal, avec bien sûr beaucoup de dates en France, entre mars et avril 2007, avant les festivals d'été. Après l'été et cette période de festival, un nouvel album de DREAMQUEST, probablement pour l'automne prochain.

MI. Je sais que tu aimerais composer des BO de films, alors je me demandais, pour quels types de films souhaiterais-tu faire cela ?
Luca. Eh bien, ceux dont je parlais tout à l'heure – tout en fait. Tu sais un compositeur, ça lui est égal. J'ai composé ces deux albums, mais j'aurais pu composer quelque chose de complètement différent. Je ne me vois pas comme un guitariste – comme tout le monde le sait, car je le dis souvent – ni même comme un joueur de clavier, non, Luca Turilli est avant tout un compositeur! Je pourrais composer un opera-rock, une BO de film, et je pense que je le ferai bien. Mais pas en tant que guitariste, ou claviériste. Pour moi, c'est important que les gens ne s'attendent pas à avoir un album de guitare ou de clavier, juste parce que c'est Luca Turilli. DREAMQUEST, c'est juste un groupe pour lequel je compose, c'est pour cela qu'il y a mon nom, mais sur cet album, il y a par exemple un guitariste qui joue bien mieux que moi... Je ne me soucie pas d'être sur le devant de la scène, mon nom est là car je compose, c'est tout. Et c'est ce qui me donne le plus de satisfaction. Je n'ai pas de limites dans ce domaine, et donc, pour une BO de film non plus, je pourrai composer de tout.

MI. Pour conclure cette interview, peux-tu me dire quel a été ton meilleur souvenir durant la composition et l'enregistrement de ces 2 albums ?
Luca. Quand Bridget s'est mise à danser sur la chanson "Energy", nous avons mis le son très fort, et nous sommes restés comme dans une discothèque... Et surtout, quand elle a pleuré, lorsque nous lui avons appris qu'elle serait la chanteuse principale du groupe... Car jusque là, elle n'était que choriste, personne ne la voyait autrement, et pour elle, ce fut comme un rêve devenu réalité, un grand moment de bonheur...


Ajouté :  Mercredi 24 Mai 2006
Intervieweur :  Eowyn
Lien en relation:  Luca Turilli Website
Hits: 31396
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 22/4/2019 à 16:18:03 en : 0,0886 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar