METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· OBITUARY (usa) …
· TANKRUST (FRA) …
· SYTHERA (FRA) -…
· ACCEPT (de) - W…
· POWERWOLF (de) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ADAGIO (FRA/uk)…
· BEHEMOTH (pl) -…
· FALL OF SUMMER …
· STRATOVARIUS (f…
· KARMA TO BURN (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 122 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BRAND NEW SIN (usa) - Joe Altier (Mai-2005)


Après avoir découvert le Hard Rock explosif de BRAND NEW SIN, nous avions envie de leur poser quelques questions afin de mieux connaître ce groupe dont la notoriété n’a pas traversé l’Atlantique. C’est le chanteur du groupe, le musculeux Joe Altier qui s’y colle. Une interview laconique, mais c’est toujours ça !

Line-up
: Kris Wiechmann (guitare), Kenny Dunham (guitare), Joe Altier (chant), Kevin Dean (batterie), Chuck Kahl (basse)

Discographie : Brand New Sin (2002), Black and Blue (2005), Recipe For Disaster (Album - 2005)



Metal-Impact. Tout d’abord félicitations pour la qualité de votre nouvel album.
Joe Altier. Merci beaucoup.

MI. Vous êtes peu connus en France. Peux-tu nous présenter le groupe ? Nous parler de votre histoire ?
Joe. Je suis chanteur. Il y a Ken Dunham (guitare et chant), Kris Wiechmann (guitare et chant), Chuck Kahl (bass) et Kevin Dean (batterie).
BRAND NEW SIN s’est formé sur les cendres d’un groupe appelé GODBELOW. Nous avons fondé le groupe en Septembre 2001. GODBELOW voulait évoluer et était à la recherche d’un chanteur. Ils ont dû auditionner 17 types avant que je débarque. Lorsque j’ai commencé, ils ont cessé de chercher et voilà où nous en sommes maintenant.
Nous avons été signé par le label Century Media. Oh, ça a été une bien longue histoire et je crois qu’aucun d’entre nous n’a le temps de la raconter en entier. Pour faire court, voilà ce qui s’est passé : notre premier label a fait faillite, le suivant nous a fait vivre un enfer en essayant de faire de BRAND NEW SIN ce que nous ne sommes pas. Nous n’avons pas enregistré l’album avec eux et nous sommes partis après avoir réclamé nos bandes de travail. Et Century Media attend, et nous regarde en souriant ! Jusqu’à présent, ça a été un vrai plaisir de bosser avec eux. Nous espérons une longue et fructueuse collaboration avec ce label. La liste des groupes qui ont signé avec eux parle d’elle-même.

MI. Comment définirais-tu le style de BRAND NEW SIN ?
Joe. Du pur Rock’n Roll droit dans la face !!

MI. N’est-ce pas ironique, un groupe de Syracuse (New York) qui joue du Rock sudiste ?
Joe. Je crois que cela tiens davantage du niveau social dans lequel nous nous trouvons que de l’emplacement géographique. Nous ne venons pas du Sud, nous en sommes même très éloignés, mais nous sommes originaires du milieu ouvrier : nos parents, nos voisins sont des ouvriers. Nous avons toujours vécu dans des quartiers pauvres, donc nous avons les mêmes impressions que les gens du Sud... mais beaucoup plus au Nord !

MI. Peux-tu nous décrire votre façon de travailler ?
Joe. L’écriture de chaque morceau est un travail d’équipe très complet. Tous les membres du groupe participent à l’écriture et apportent leur contribution à l’ensemble.
Une chanson de BRAND NEW SIN est toujours créée à partir d’un riff, puis vient une mélodie et enfin les paroles. Pur Rock !

MI. Y a t-il un message que vous voulez faire passer à travers vos chansons ?
Joe. Amusez-vous, buvez de la bière et baisez !!

MI. Votre style est très cru, loin des recettes toutes faites. Comment savez-vous si une chanson est bonne ou pas ?
Joe. Pour nous, une bonne chanson doit avoir du groove, te faire réagir. Toutes nos meilleures chansons nous ont fait vibrer. Lorsque nous sommes tous unanimes, alors nous savons qu’on tient un bon morceau.

MI. N’est-il pas plus difficile de composer sans pouvoir tricher avec des claviers, des ordinateurs, etc ?
Joe. Ça ne nous était même pas venu à l’esprit !
MI. Est-ce que ça pourrait vous intéresser à l’avenir ?
Joe. Je joue du piano depuis que j’ai 5 ans, donc je peux te garantir qu’il y en aura dans le prochain album. Pour ce qui est des effets sur ordinateurs, je ne crois pas que ce soit vraiment compatible avec notre style.

MI. Vous êtes tous de gros balaises jouant un Hard Rock musclé. N’avez-vous pas peur que les gens s’arrêtent à ça et néglige votre “feeling” ?
Joe. Non. Je pense que notre musique parle d’elle-même. Notre image remet les choses en place.

MI. Combien tu pèses ?
Joe. 125 kg !! Emballé et livré !

MI. “Black And Blue” est votre premier single. Penses-tu qu’il s’agisse du titre idéal pour un single ?
Joe. Oui, je crois. Il déboule chez toi dans un orage de coups de canons. Il est très “dans ta face”.
MI. Qui l’a choisi comme single ?
Joe. C’était une décision mutuelle entre les membres du groupe et Century Media.
MI. C’est un bon titre, mais à mon avis il n’est pas représentatif de l’âme de cet album.
Joe. Oui et non. Il est vrai que le côté “feeling” est en retrait mais je pense qu’il va intéresser les gens et que, par la suite, ils vont découvrir le reste de l’album et sa personnalité... Attention !

MI. Pourquoi avoir choisi un fusil de chasse comme pochette d’album ?
Joe. Nous avons choisi un fusil parce que ça colle avec le reste du design. Ça prend toute sa signification lorsque tu regardes l’ensemble du livret. C’est sombre, inquiétant et ça correspond à l’ambiance “Western” que nous recherchions.

MI. Comment as-tu commencé à faire de la musique ?
Joe. Comme je te l’ai dit j’ai commencé au piano à l’âge de 5 ans et j’ai pris des cours jusqu’à mes 17 ans. J’ai toujours chanté mais je n’ai jamais pris de leçon avant l’année dernière lorsque j’ai commencé à avoir quelques difficultés. Je continue encore aujourd’hui.

MI. Quelle est la question à laquelle tu as assez de répondre et celle que tu aimerais qu’on te poses (avec les réponses) ?
Joe. Celle qui me rend malade, c’est cette putain de comparaison avec BLACK LABEL SOCIETY. Elle surgit toujours de quelque part.
Celle que j’aimerai qu’on me pose ? hummm... “Quelle est ta marque de bière préférée ?”. C’est Labatts Blue, du Canada.

MI. Souhaites-tu ajouter quelque chose ?
Joe. Achetez ce cd et à bientôt cet automne avec LIFE OF AGONY.


Ajouté :  Dimanche 29 Mai 2005
Intervieweur :  Alexis de Fireball
Lien en relation:  Brand New Sin Website
Hits: 38088
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/10/2017 à 19:54:56 en : 0,1608 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar