METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DARK FORTRESS (…
· WITHIN TEMPTATI…
· THE OLD DEAD TR…
· PHAZM (FRA) - P…
· THUNDERMOTHER (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BEHEMOTH (pl) -…
· PENDRAGON (uk) …
· ENTOMBED (se) -…
· BOLT THROWER (u…
· GAMMA RAY (de) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 92 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BEYOND TWILIGHT (dk) - Finn Zierler (Mai-2005)


Quatre ans après leur dernier album, Beyond Twilight, anciennement Twilight, revient enfin avec un nouvel album. Un concept-album de heavy Metal progressif, à l'histoire originale, inspirée comme à chaque fois par les expériences extrêmes de son compositeur Finn Zieler, dont il nous parle en détail.

Line-up
: Finn Zierler (keyboars), Kelly Sundown Carpenter (vocals), Anders Exo Kargh (guitare), Anders Devillan Lindgrén (basse), Jacob Hansen (guitare rythmique), Tomas Fredén (batterie)

Discographie : The Devil's Hall of Fame (Album – 2001), Section X (Album - 2005)



Metal-Impact. C'est votre deuxième album sous le nom "Beyond Twilight", pour ceux qui ne vous connaissent pas encore très bien, peux-tu me parler un peu de l'histoire du groupe ?
Finn Zierler. Il faut remonter en 1993. Nous avions sorti notre premier album, nous nous appelions "Twilight" à l'époque. C'est moi qui ai fondé le groupe. Au début, je recherchais des musiciens au Danemark, mais la scène Metal n'y était pas très développée à ce moment, alors que beaucoup de choses se passaient en Suède. Du coup, je me suis rendu au Nord de la Suède, puis au Sud, afin de constituer mon groupe. Nous avons sorti notre premier album "Eye for an Eye" qui a plutôt bien marché, il s'est vendu à plus de 25 000 exemplaires à travers l'Europe, il est d'ailleurs sorti sous différentes versions... A cette époque nous étions de vrais compositeurs, mais je pense que je voulais aller dans une autre direction musicale, je voulais aller plus loin, c'est pour cela que j'ai formé "Beyond Twilight", et c'est pour cela que nous nous appelons "Beyond Twilight" (ce qui signifie "au-delà de Twilight"). Nous avons changé d'orientation, et aussi de line-up.

MI. Comment as-tu commencé à faire de la musique ?
Finn. J'ai commencé à l'âge de six ans. J'étais plus ou moins obligé d'apprendre à jouer, (rires) car ma mère et mon père sont tous les deux musiciens, donc je pense que j'étais obligé de m'y mettre! J'ai commencé avec l'accordéon – je détestais cet instrument (rires très fort!)
MI. Moi aussi, je déteste cet instrument!
Finn. Oui, mais ensuite, je me suis mis au clavier et au piano, ce genre de choses.

MI. Comment qualifierais-tu ta musique ? Et penses-tu avoir beaucoup évolué avec ce nouvel album ?
Finn. Oui, absolument. Je ne sais pas comment étiqueter notre musique, et apparemment, les chroniqueurs ne le savent pas non plus. Je pense que nous jouons une sorte de heavy Metal / musique de film, avec des éléments progressifs, et des choses en rapport avec les comédies musicales, l'opéra rock, ce genre de choses... Mais je ne sais pas vraiment comment qualifier notre musique.

MI. Quelles sont tes influences musicales ?
Finn. Tu veux dire, ce que j'écoute ?
MI. Oui, ou plutôt, ce qui t'inspire pour tes compositions...
Finn. Ce qui m'inspire en tant que compositeur, c'est en fait la musique en elle-même. J'essaye de ne pas tomber dans tous les clichés, je n'essaie pas de copier les autres, et pendant toutes ces années, j'ai essayé de travailler en tant que compositeur dans le but de trouver mon propre style. Je trouve cela ennuyeux, qu'il y ait tellement de clones de Dream Theater, alors qu'il n'y a qu'un seul véritable Dream Theater, et c'est la même chose avec les Beatles, ils sont uniques, alors, pourquoi essayer de les copier? Sinon en ce qui concerne ce que j'écoute, cela va aussi bien de Tori Amos, à du rock, de la musique classique comme Beethoven, ou encore des choses plus extrêmes comme Dream Theater, Symphony X...

MI. Par rapport à la musique classique, le morceau instrumental "Portrait F in Dark Waters” me fait vraiment penser à de la musique classique. Est-ce que c'est une grande source d'inspiration pour toi ?
Finn. Non, j'écoute de la musique classique seulement de manière occasionnelle. Mais ce morceau a une histoire très particulière, assez étrange. Quand j'écris, quand je compose de la musique, je m'implique vraiment dans ce que je fais, ma passion pour la musique est assez extrême je pense.
MI. Quelle est l'histoire de ce morceau alors ?
Finn. Eh bien c'est un projet que j'ai réalisé sous l'eau en fait. J'avais discuté avec des plongeurs qui m'ont inspiré, car ils m'avaient raconté que si tu plonges sous l'eau et que tu y restes pendant une demie heure environ, c'est comme si tu pénétrais dans un niveau subconscient de l'esprit, un monde complètement nouveau. Je voulais pousser cela encore plus loin, alors j'ai plongé de nuit, et j'ai écris cette musique sous l'eau. Je plongeais, avec cette lampe sur ma tête, et mon bloc sur lequel je peux écrire sous l'eau, et de nuit, je crois que tu peux à peine voir plus loin que cela (Finn met sa main à quelques centimètres de son visage). C'était quasiment un sentiment de claustrophobie, mais c'était génial. Je suis allé tout au fond, et j'ai commencé à écrire, en montant, en descendant, et c'est comme cela que ce morceau est né.

MI. Peux-tu m'expliquer un peu le processus d'écriture et de composition des morceaux, me dire comment vous travaillez dans le groupe, qui fait quoi, si vous êtes indépendants de votre label...
Finn. Je suis le principal compositeur du groupe, et je fais des choses extrêmes lorsque j'écris. Je commence toujours par m'isoler, et cette fois, j'ai complètement reconstruit le grenier de ma maison pour le transformer en une chambre noire. J'y ai vécu pendant une semaine, ne faisant que composer, et je pense que cela m'a beaucoup apporté de ne pas être dérangé par les téléphones portables ou quoi que ce soit d'autre dans ce genre, mais je pense aussi que à la fin, je devenais paranoïaque, j'étais vraiment sur le fil du rasoir.
MI. Pendant une semaine, tu n'es pas sorti du tout de cette pièce ?
Finn. Non, je n'en suis pas sorti. Après cette expérience, alors que j'avais trouvé le concept entier de l'album, que j'avais écrit certaines compositions et certaines chansons de l'album, j'ai voulu aller encore plus loin dans l'extrême. Je suis allé jusqu'à Londres, et j'ai tenté d'explorer ce que cela signifie que de vivre dans la rue. Je dois admettre que j'étais un peu naïf, car je pensais que ce serait facile. Je pense que j'ai retenu la leçon, c'est très difficile de vivre dans la rue. J'avais une sorte de vision lointaine, que je pourrais facilement tomber dans un profond sommeil, mais en fait, j'ai dû dormir à peine 30 minutes, car il y a tellement de gens étranges et peu recommandables qui traînent... Tout cela, toute cette paranoïa et toute cette peur se reflètent dans les chansons de l'album. Ensuite, ce que je fais, c'est que j'enregistre toute la musique, et je l'envoie aux autres membres du groupe, qui ont deux semaines pour l'écouter, puis nous nous retrouvons en studio, et nous procédons à des arrangements. Je pense que ce qui est important, c'est qu'il y ait de la liberté artistique. Tous les membres du groupe peuvent contribuer avec leur propres idées et c'est ce qu'ils font.

MI. Tu évoquais à l'instant le concept de l'album – cela signifie-t-il que toutes les chansons sont liées entre elles et racontent une seule histoire ?
Finn. C'est une histoire, oui, mais c'est aussi en trois dimensions, c'est très complexe en fait.
MI. Dans ce cas, peut-on passer en revue les différents morceaux de l'album, que tu m'expliques leur signification dans cette histoire ?
Finn. Eh bien, tout d'abord il y a une introduction, qui parle en fait de ce génie des mathématiques du cerveau humain, car nous n'utilisons qu'un tiers de notre cerveau, et cette personne a découvert comment on peut transférer des pensées, des rêves et des visions dans cette partie de notre cerveau dont nous ne servons pas. C'est ce dont parle cette intro, qui amorce déjà le processus de clonage qui se produit plus tard. Ensuite, dans "Path of Darkness", la première chose que le personnage principal fait, c'est se cloner, puis il vole le cerveau d'Einstein, qui est vraiment préservé de nos jours, donc, cela pourrait vraiment se produire, et il transfert alors toutes les pensées et les connaissances d'Enstein dans le cerveau de son clone. Ensuite, il peut se transférer à lui-même les connaissances du clone grâce à une machine dans son laboratoire. C'est le thème principal de cette chanson... Mais c'est vraiment très complexe, est-ce que je dois parler de tous les morceaux ?
MI. Tu n'es pas obligé si tu ne le souhaites pas, mais cela m'intéresse!
Finn. Oh, si, cela ne pose aucun problème! "Shadow Self" parle du processus de clonage, et aussi de la puissance qui s'élève. Il devient de plus en plus puissant. Non seulement il peut transférer des pensées avec sa machine, mais il peut aussi carrément s'introduire dans les corps des gens, les manipuler, voir à travers leur yeux, et entendre à travers leurs oreilles. Il y a aussi beaucoup d'érotisme dans cette chanson. Il est sur le point de rencontrer l'amour de sa vie, et elle apparaît par-ci par-là dans "Shadow Self".
MI. Et est-ce qu'on la retrouve dans "Sleeping Beauty"?
Finn. C'est la chanson dans laquelle il rencontre l'amour de sa vie, et quand ces deux personnes se rencontrent, c'est comme s'ils étaient des âmes sœurs, ils ont ce sentiment, cette impression de s'être déjà rencontrés auparavant. Et maintenant, ils se rencontrent de nouveau, et alors l'amour et la passion explose de nouveau. Ce qui est drôle c'est que c'est un univers très sombre, et toute cette histoire d'amour est très sombre aussi, c'est cela dont parle "Sleeping Beauty".
MI. Je suppose que la chanson "The Dark Side" ("Le côté obscur") n'a rien à voir avec Star Wars?! (rires)
Finn. Non, en effet!! (rires) Dans ce morceau, il y a toujours les éléments érotiques, mais il y a aussi tout un autre aspect qui est développé, ce qui se passe lorsque les gens perdent vraiment la tête, et il devient tellement puissant qu'il en perd le contrôle. Il ne peut plus voir la beauté que dans la noirceur. Il fait ressortir son côté sombre.
MI. Le morceau "Ecstasy Arise" a-t-il quelque chose à voir avec la drogue?
Finn. Non, pas du tout. Cette chanson parle du genre de sentiment qu'il a lorsqu'il est au top de tout. En étant capable de manipuler les gens, et de transférer des pensées, il peut tout simplement devenir ce qu'il veut, le meilleur joueur de football au monde, le meilleur musicien... donc il est complément extatique.
MI. La dernière chanson porte aussi le titre de l'album. Peux-tu m'expliquer un peu plus du coup la signification de ce titre ?
Finn. Section X est tout un concept, qui peut se rapporter à de nombreuses choses. Il pourrait simplement s'agir d'un point dans la tête, là où tout se passe, cela pourrait aussi être la tête de l'écrivain de l'histoire, mais cela pourrait aussi être bien plus. En fait je pense que "Section X" c'est tout simplement le titre de toute l'histoire qui est racontée dans l'album. Et la chanson elle résume tout à la fin. Le personnage principal s'introduit dans le corps de la femme, et déguisé ainsi, il séduit son propre clone, puis il le tue. Mais en tuant le clone, il se tue aussi lui-même, car sans âme, on ne peut pas exister, mais il le réalise trop tard, et du coup il meurt d’une manière vraiment atroce...

MI. Est-ce que toutes ces chansons ont été inspirées par l'expérience que tu m'a raconté ?
Finn. Oui, mais aussi par des fantaisies, et des choses plus personnelles...
MI. Est-ce que tu es aussi inspiré par des films, des lectures,... ?
Finn. Je ne sais pas, je pense que tout peut donner de l'inspiration, rien que marcher par exemple, tout ce que tu fais et tout ce que tu vis...

MI. Quel morceau sera le premier single ?
Finn. Nous avons réalisé une vidéo sur "Shadow Self", ce qui est peut-être bizarre, car c'est un morceau très rapide, et très complexe, mais je pense que c'est tout à fait représentatif de notre groupe. Nous avons d'autres chansons qui sont plus simples, plus faciles à comprendre, mais nous aimons montrer le côté complexe de notre groupe.

MI. Prévoyez-vous de sortir un DVD bientôt ?
Finn. Oui, nous en avons parlé, et nous sommes sur le point de réaliser un film sur Section X. Ce serait un vrai film avec des videoclips pour chaque morceau de l'album, et il y aurait aussi un live, avec des extraits de nos concerts. Je ne peux pas promettre que cela se fera, mais c'est sûr à 99%.

MI. Allez-vous faire une nouvelle tournée prochainement ?
Finn. En octobre ou septembre, nous espérons être en tournée en Europe. Mais nous devons nous le faire confirmer. Je sais que les labels y travaillent. Je ne sais pas encore si nous serons en tête d'affiche ou bien en première partie d’un autre groupe, mais il y a beaucoup d'agitation autour de cela, nous attendons un peu comme des fusées qui attendent pour décoller, et nous espérons vraiment que ce sera pour septembre / octobre 2005.
MI. Est-ce que tu penses que vous passerez en France ?
Finn. Oui, bien sûr!
MI. Que penses-tu du public français ? Les groupes Metal trouvent souvent qu'il est plus difficile de réussir en France qu'ailleurs...
Finn. Oui, c'est ce que nous entendons souvent dire... La scène Metal n'est pas très importante, mais en revanche les personnes ici sont vraiment des passionnés. Mon sentiment est plutôt très positif en fait. Il y a eu beaucoup d'intérêt pour notre dernier album, et je crois aussi qu'il y a quelques nouveaux groupes qui viennent de France...

MI. Selon toi, qu'est-ce qui rend "Beyond Twilight" différents des autres groupes de Metal ?
Finn. Probablement notre musique je dirais. Elle est très différente de ce que tu peux entendre ailleurs. Je pense aussi à la manière dont le groupe fonctionne, nous différons des autres groupes sur énormément de points. Nous nous sommes cachés depuis 1993 et avant "Section X" nous ne nous étions pas montrés publiquement, nous n'avions jamais fait de photos ou ce genre de choses... Mais je pense qu'il était temps pour nous désormais de nous montrer à nos fans, de leur dire merci. Je pense que les fans sont très importants pour notre groupe. Nous n'aimons pas le fait d’avoir un manager qui représente le groupe partout, nous aimons le contact direct. Nous avons un site internet, sur lequel les gens peuvent nous parler directement...

MI. Avant de conclure, j'aimerais maintenant te poser quelques questions sur toi-même. Quel genre de films aimes-tu ?
Finn. Tous types de films. J'aime regarder des films intellectuels. Mon film préféré, en fait, c'est un film français, et c'est un film érotique (rires). C'est un film qui s'appelle "The Story of O" (le titre exact du film en français est en fait: "Histoire d'O"), je pense vraiment que c'est un chef-d’œuvre. Mais sinon, j'aime aussi beaucoup la science-fiction et tout ce genre de choses. Mais aujourd'hui, je dois regarder à peu près deux films par an...

MI. Est-ce que tu aimes lire ?
Finn. Non, je ne lis jamais!!
MI. Alors, peux-tu me dire quelles sont tes activités favorites lorsque tu n'es pas sur scène ni en train de composer de nouvelles chansons?
Finn. La technologie, et les ordinateurs. Mais, je lis de temps en temps, seulement, juste de la poésie, et cela doit se produire deux ou trois fois dans l'année.
MI. Est-ce que c'est toi qui t'occupes du site internet alors, puisque tu me dis que tu t'intéresses à l'informatique?
Finn. Non, mais je le pourrais, car je m'y intéresse vraiment de très près. Parfois, je le fais en fait, à côté de ma carrière musicale, ça me passionne vraiment...

MI. Quel est ton meilleur souvenir ?
Finn. Mon meilleur souvenir? Il y en a tellement, c'est injuste!
MI. Eh bien, dis-moi celui qui te viens à l’esprit…
Finn. Un qui me vienne à l'esprit... il faut que je les trie... mon meilleur souvenir, mon Dieu! Eh bien, je dirai, avoir été introduit au monde de la musique, c'est un des plus grands souvenirs de ma vie.

MI. Quels sont tes projets ?
Finn. Dans l'immédiat, m'occuper du projet du film et du DVD live, et puis, la tournée.

MI. Pour conclure, as-tu quelque chose de spécial à dire à tes fans ?
Finn. Eh bien il y a une chose que j'aimerais vraiment dire, et cela a peut-être l'air d'un cliché, mais je le pense sincèrement, j'aimerais remercier profondément et sincèrement nos fans. Cela fait quatre ans que notre précédent album est sorti, et de mon côté, j'ai eu un accident grave de voiture, qui m'a paralysé tout le côté droit, et me retrouver de nouveau en bonne santé, et d'avoir toujours le soutien des fans, cela a été très important pour moi, alors merci à tous.


Ajouté :  Jeudi 19 Mai 2005
Intervieweur :  Eowyn
Lien en relation:  Beyond Twilight Website
Hits: 36236
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/11/2017 à 07:28:51 en : 0,1481 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar